Login
Menu et informations
Base de données
Présentation
Liste des œuvres
Liste des recueils
Faire une recherche
Recueils Oeuvres
Informations
Citer le corpus
BERNIER, Nicolas (1665-1734) : RECUEIL DE PIÉTÉ

BERNIER, Nicolas (1665-1734) : RECUEIL DE PIÉTÉ

Titre uniforme :
RECUEIL DE PIÉTÉ
Source(s) du recueil :
Source musicale A

[sans titre]
 partition, ms [1730-1740], 360 x 255 mm, 100 p.
 F-collection privée

Note(s) sur la source musicale A

Ce livre a successivement appartenu à mademoiselle Jary et mademoiselle Heurleu (ou Cheurleu).
 Reliure en marocain rouge avec, doré au fer, un décor d'instruments de musique.
 Sur le dos : « MOTTET/ DU ST./ ESPRIT ».
 
 Deux copistes : une main principale a réalisé l'ensemble du volume, à l'exception du Hodie Christus incomplet (p. 67) et du Domine salvum fac regem anonyme (p. 68), d'une autre main.
 
 Erreur de reliure : les p. 33-34 sont insérées entre les p. 30 et 31.
 Les p. 11-14 et 79-80 manquent. Plusieurs pages ont été arrachées, à la fin du volume et après la p. 68. Les pages qui suivent sont numérotées « 69 », « 60-100 ». Cette pagination en remplace une plus ancienne qui, bien que grattée, demeure déchiffrable en certains endroits. Les pages 60-100 portaient initialement les numéros : 17-58. La pagination actuellement lisible a été inscrite a posteriori, par le copiste qui a ajouté les pièces des p. 67-68. Ce recueil réunit par conséquent deux volumes manuscrits distincts : le premier rassemblait des petits motets et le second une copie du cinquième livre des Nouvelles poésies spirituelles et morales. Les quatre dernières pièces de ce recueil imprimé manquent ; elles figuraient vraisemblablement sur les pages qui ont été arrachées à la fin du manuscrit. L'air de Clérambault du même imprimé, Jamais sans la paresse, manque également ; il figurait vraisemblablement aux p. 79-80.
 
 Contient :
 Tous les motets sont anonymes dans la source ; attribution par Nathalie Berton.
 - f. de garde
 - f. blanc
 - p. 1-6 Bernier Intonuit de caelo
 - p. 7-10 Bernier O sacrum convivium *
 - p. 15-19 non identifié Magnificat anima mea
 - p. 20-30 Lalande Leçon I. 3
 - p. 31-44 Lalande Leçon II. 3
 - p. 44-52 Lalande Leçon III. 3
 - p. 53-67 Lalande Miserere mei Deus
 - p. 67 non identifié Hodie Christus natus est
 - p. 68 non identifié Domine salvum fac regem
 - p. 69-60 Destouches Régnez, Seigneur, régnez
 - p. 60-61 Renier Les flots de l'océan
 - p. 61 Montéclair Je ne veux pour reconnaître
 - p. 62 Campra Chantez oiseaux
 - p. 62 non identifié Fais gronder ton tonnerre
 - p. 63 non identifié J'adore ta beauté
 - p. 64-65 Lully Vous par qui tout mortel
 - p. 65 Lully Que l'univers partout retentisse
 - p. 66-67 Campra Chantez tous, chantez
 - p. 67 Matho Dans ce jardin où le Sauveur
 - p. 68 Campra Que ne suis-je percé
 - p. 68-70 Clérambault Brillez, charmante aurore
 - p. 70 Campra Triomphant après sa victoire
 - p. 70-71 Campion Venez esprit divin
 - p. 71-72 Renier Espoir d'un coeur chrétien
 - p. 72 Campra Quel doux transport
 - p. 73 Campra Divine flamme,
 - p. 74-75 Bernier À la loix du Seigneur
 - p. 76-77 Clérambault Attendons sans impatience
 - p. 77 Marchand Mon Dieu c'est vous que j'implore
 - p. 78 Quatrelivre Le ciel semble quelquefois *
 - p. 81 Bertin de la Doué Quel effroyable bruit **
 - p. 81 Montéclair La vertu douce et polie
 - p. 82-83 non identifié Rossignol chante
 - p. 83 Duplessis Ah ! j'entends que la foudre gronde
 - p. 83-84 Lully Ne crois pas m'engager
 - p. 84-85 Couperin Vers les cieux, séjour délicieux
 - p. 86-87 Couperin Je cherche un amant fidèle
 - p. 88 Gervais Trompeur dont j'étais amoureux
 - p. 89 Aubert Bergers qui dans ces retraites
 - p. 90 non identifié C'est dans la solitude
 - p. 90-91 Lully Le repos de mon coeur
 - p. 91-92 Desfontaines Hélas ! que j'éprouvais de rigueurs
 - p. 92-93 Campra Ne cessez point mes yeux
 - p. 94 non identifié O Dieu ! quel excès de tendresse
 - p. 94-95 Drouard de Bousset J'ai vu passer l'orgueil mondain
 - p. 96 Drouard de Bousset Un grand pécheur se veut-il surmonter
 - p. 96-97 Lully On se livre aux plaisirs
 - p. 97 Déon Je vois, ô désordre effroyable
 - p. 98 Lully J'admire cette herbe qui croît
 - p. 98-100 Marchand Soleil, je vais fermer *
 
 * la fin manque
 ** le début manque

Comparaison des sources

Les pièces figurant dans ce manuscrit sont des copies particulièrement fidèles et soignées des imprimés originaux.
 Aucune concordance n'a pu être établie pour les trois motets anonymes : le magnificat (p. 15-19), le Hodie Christus natus (p. 67) et le domine salvum (p. 68).

Date(s)

1730-1740

Note(s) date(s)

Ce manuscrit, non daté, contient une copie des trois leçons de ténèbres et du Miserere de Lalande, éditées en 1730 ainsi qu'une copie du cinquième livre des Nouvelles poésies spirituelles et morales, édité en 1733. Il a probablement été réalisé durant les années 1730-1740.

Nom(s) cité(s)

JARY, Mlle
CHEURLEU, Mlle
HEURLEU, Mlle

Note(s) nom(s) cité(s)

Ce livre a successivement appartenu à mademoiselle Jary et mademoiselle Heurleu (ou Cheurleu).

Informations sur la notice :

Notice créée par Nathalie Berton (décembre 2007).

Date de référence :

<<<< retour <<<<