Login
Menu et informations
Base de données
Introduction
Liste des œuvres
Liste des recueils
Liste des compositeurs
Faire une recherche
Liste des œuvres Recueils
Informations
Citer le corpus
MOTETS À 1, 2, 3, 4 ET 5 PARTIES PAR MR LORENZANI

MOTETS À 1, 2, 3, 4 ET 5 PARTIES PAR MR LORENZANI

Titre uniforme :
MOTETS À 1, 2, 3, 4 ET 5 PARTIES PAR MR LORENZANI
Autorité(s) principale(s) :
Source(s) du recueil :
Source musicale A

MOTETS/ A I. II. III. IV. ET V./ PARTIES,/ AVEC SYMPHONIES/ ET BASSE-CONTINUE./ Par Monsieur LORENZANI, Maistre de Musique/ de la feuë Reyne./ [PREMIER DESSUS.]
 Paris, Christophe Ballard, 1693
 11 parties séparées
 F-Pn/ Rés Vm1 101 (1-11)

Note(s) sur la source musicale A

RISM A.I/ L 2834
 Coll. Brossard n° 354.
 
 Pour l'ensemble des parties séparées : reliure en cuir fauve aux armes du roi.
 
 Cet exemplaire a de toute évidence été relu avec attention - vraisemblablement par Lorenzani - puisque certaines parties comportent des collettes imprimées :
 Premier dessus : p. 8, 27, 32
 Haute-contre : p. 30
 Haute-taille : p. 3, 19, 22
 Basse : p. 6, 8
 Premier dessus de violon : p. 45, 55
 Second dessus de violon : p. 39
 Basse de violon : p. 2, 8, 12, 78
 Basse-continue : p. 16
 
 « PREMIER DESSUS. »
 F-Pn/ Rés Vm1 101 (1)
 [IV]-65 p.
 Erreur de pagination : la p. 36 porte le n° « 56 ». L'erreur a été corrigée à la main dans l'exemplaire de référence.
 Sur le dos : « PRE/ MIER/ DES/ SUS ».
 p. [I] [page de titre]
 p. [II] [blanc]
 p. [III]-[IV] [épître dédicatoire]
 p. 1-65 [musique]
 p. [66] « TABLE. »
 p. [67] « EXTRAIT DU PRIVILEGE. »
 
 « SECOND DESSUS. »
 F-Pn/ Rés Vm1 101 (2)
 [IV]-46 p.
 Sur le dos : « SE-/ COND/ DES/ SUS ».
 Mêmes p. liminaires au début.
 p. 1-46 [musique]
 p. [47] « TABLE. »
 p. [48] « EXTRAIT DU PRIVILEGE. »
 
 « HAUTE-CONTRE. »
 F-Pn/ Rés Vm1 101 (3)
 [IV]-43 p.
 Sur le dos : « HAU/ TE/ CON/ TRE ».
 Mêmes p. liminaires au début.
 p. 1-42 [musique]
 p. [43] « TABLE. »
 p. [44] « EXTRAIT DU PRIVILEGE. »
 
 « HAUTE-TAILLE. »
 F-Pn/ Rés Vm1 101 (4)
 [IV]-38 p.
 Sur le dos : « HAUTE/ TAIL/ LE ».
 Mêmes p. liminaires au début.
 p. 1-38 [musique]
 p. [39] « TABLE. »
 p. [40] « EXTRAIT DU PRIVILEGE. »
 
 « BASSE. »
 F-Pn/ Rés Vm1 101 (5)
 [IV]-33 p.
 Sur le dos : « BAS/ SE ».
 Mêmes p. liminaires au début.
 p. 1-33 [musique]
 p. [34] « TABLE. »
 p. [35] « EXTRAIT DU PRIVILEGE. »
 
 « DESSUS ET HAUTE-CONTRE DU GRA[N]D CHOEUR. »
 F-Pn/ Rés Vm1 101 (6)
 [IV]-35 p.
 Sur le dos : « DESSU/ ET/ HAUTE/ CONT/ DU/ GRAN/ CHOEU ».
 Les 2 parties sont présentées en regard, la partie de dessus sur les pages de gauche, celle de haute-contre sur les pages de droite.
 Mêmes p. liminaires au début.
 p. [1] [faux-titre]
 p. [1]-35 [musique]
 p. [36] « TABLE. »
 
 « TAILLE ET BASSE DU GRA[N]D CHOEUR. »
 F-Pn/ Rés Vm1 101 (7)
 [IV]-33 p.
 Sur le dos : « TAILL/ ET/ BASSE/ DU/ GRAN/ CHOEU ».
 Les 2 parties sont présentées en regard, la partie de haute-taille sur les pages de gauche, celle de basse sur les pages de droite.
 Mêmes p. liminaires au début.
 p. [1] [faux-titre]
 p. [1]-33 [musique]
 p. [34] « TABLE. »
 p. [35] « EXTRAIT DU PRIVILEGE. »
 
 « PREMIER DESSUS DE VIOLON. »
 F-Pn/ Rés Vm1 101 (8)
 [IV]-57 p.
 Sur le dos : « PRE/ MIER/ DES/ SUS/ DE/ VIO/ LON ».
 Mêmes p. liminaires au début.
 p. 1-57 [musique]
 p. [58] « TABLE. »
 p. [59] « EXTRAIT DU PRIVILEGE. »
 
 « SECOND DESSUS DE VIOLON. »
 F-Pn/ Rés Vm1 101 (9)
 [IV]-57 p.
 Sur le dos : « SE/ COND/ DES/ SUS/ DE/ VIO/ LON ».
 Mêmes p. liminaires au début.
 p. 1-57 [musique]
 p. [58] « TABLE. »
 p. [59] « EXTRAIT DU PRIVILEGE. »
 
 « BASSE DE VIOLON. »
 F-Pn/ Rés Vm1 101 (10)
 [IV]-94 p.
 Sur le dos : « BASSE/ DE/ VIO-/ LON ».
 Mêmes p. liminaires au début.
 p. 1-94 [musique]
 p. [95] « TABLE. »
 p. [96] « EXTRAIT DU PRIVILEGE. »
 
 « BASSE-CONTINUE. »
 F-Pn/ Rés Vm1 101 (11)
 [IV]-117 p.
 Sur le dos : « BASSE/ CON-/ TINUE ».
 Mêmes p. liminaires au début.
 p. 1-117 [musique]
 p. [118]-[119] « TABLE. »
 p. [120] « EXTRAIT DU PRIVILEGE. »
 
 CONTIENT
 BASSE-CONTINUE
 1 Vulnerata caritate
 2 O dulcissime Jesu in terris
 3 Amor Jesu tu dulcis es
 4 Quid video anima mea
 5 Cum pervenisset beata anima
 6 Peccavi super numerum
 7 O amantissime Jesu
 8 O sacramentum pietatis
 9 Salve regina mater misericordiae
 10 Bonum est confidere in Domino
 11 Ad fontes aquarum venite mortales
 12 Hodie Christus vocat et clamat te
 13 Deus est caritas
 14 Sonent cytharae pulsate tympana
 15 O quam suavis est Domine
 16 O salutaris hostia
 17 In Domino laudabitur et delectabitur
 18 O amor Jesu quam magnus
 19 O bone Jesu o Jesu dulce nomen
 20 Laudate Dominum omnes gentes
 21 Regina caeli laetare
 22 Collaudate justum plausibus
 23 Ad mensam dulcissimi convivii tui
 24 Quando e corporis carcere
 25 Dicite cantica
 
 
 PREMIER DESSUS
 n° 1-6, 11, 13, 15-16, 18, 21-22, 24-25 (D)
 n° 7-8 (D1 ou HT)
 n° 9 (D1 ou T)
 n° 10 (D ou T)
 
 SECOND DESSUS
 n° 15-16, 18, 21, 24 (D2)
 n° 19-20, 23, 25 (D)
 n° 7, 9 (D2 ou T)
 n° 8 (D2 ou HT)
 n° 12-13 (D ou HT)
 
 HAUTE-CONTRE
 n° 10, 12, 14, 17, 19-25 (HC)
 
 HAUTE-TAILLE
 n° 14, 16, 19-25 (HT)
 n° 17 (T)
 
 BASSE
 n° 11, 14, 17, 21-25 (B)
 n° 15, 18 (D3)
 
 DESSUS ET HAUTE-CONTRE DU GRA[N]D CHOEUR
 n° 21-25 (Dch) et (HCch)
 
 TAILLE ET BASSE DU GRA[N]D CHOEUR
 n° 21-25 (HTch) et (Bch)
 
 PREMIER DESSUS DE VIOLON
 n° 1-5, 9, 11, 14, 17, 20-25 (dvn1)
 
 SECOND DESSUS DE VIOLON
 n° 1-5, 9, 11, 14, 17, 20-25 (dvn2)
 
 BASSE DE VIOLON
 n° 1-25 (bvn)
 
 « AU ROY.
 SIRE,
 L'usage de loüer Dieu par les Chants est aussi ancien que le monde, & quelque haut que l'on puisse remonter dans l'Histoire des temps, on n'en trouve point l'origine : Le plus saint des Roys en faisoit une de ses plus serieuses occupations, & composoit chaque jour des Cantiques de la mesme main dont il dessinoit le plus magnifique des Temples. VOSTRE MAJESTE' qui surpasse aujourd'huy tous les autres Souverains, & qui n'est pas moins recommendable par sa pieté, que par ses grandes actions, & par sa puissance, n'a pas negligé ce saint exercice, & jamais Dieu ne fut loüé dans les Eglises des Chrestiens avec tant de dignité & d'harmonie que sous son Regne glorieux. Tout ce que nous voyons de gens distinguez dans la composition de la Musique d'Eglise sont obligez d'avoüer qu'ils luy sont redevables de ce succés, & de reconnoître qu'ils ont esté excitez par son zele, conduits par son bon goût, & soûtenus par ses biens-faits. Permettez, SIRE, que prevenu de toutes ces differentes obligations, je mette aux pieds de V. M. le petit tribut que je luy offre d'une partie de mes Motets, sur lesquels, je la conjure de vouloir jetter quelques-uns de ces regards favorables, qui seuls suffisent pour faire la recompense de la vertu. J'ay toûjours compté parmi les plus grands malheurs de ma vie, celuy de n'estre point né sujet de V. M. Mais si quelque chose m'en a consolé, ça esté de m'en sentir le zele, l'attachement, & la tendresse ; Pardonnez, SIRE, la liberté de cette expression au genie affectueux de mon Pays, & souffrez qu'un Italien se laisse aller à ce que sa Langue naturelle luy inspire de plus propre pour exprimer les mouvemens de son coeur. Ma destinée est trop heureuse, si je la puis finir au service de V. M. Et que me pouvoient offrir tous les autres Princes de l'Europe, qui peût me dédommager de ce que j'aurois quitté dans vostre Cour ? En quel autre lieu du monde aurois-je pû trouver un Maistre, plus puissant pour faire du bien, plus porté par son inclination à répandre des graces, & plus éclairé pour discerner ceux qui les meritent ? Quelle que puisse estre ma fortune, elle me sera toûjours chere tant qu'elle dépandra de V. M. & je croiray avoir vécu heureux, quand je seray parvenu à mourir,
 SIRE,
 DE VOSTRE MAJESTE',
 Le tres-humble & tres-obeïssant
 serviteur, LORENZANI. »
 
 Autres exemplaires :
 F-Psg/ Rés Vm 21
 Reliés aux armes de Charles-Maurice Le Tellier.
 p. 2 de couverture, collette imprimée : « Ex Bibliothecâ/ quam 16000. Voll. constantem/ huic Abbatiae S. Genovefae Paris./ Testamento legavit Car. Maurit./ LE TELLIER Archiep. Remensis./ Obiit anno 1710. »
 p. de titre, indication manuscrite : « 24. Ex Libris Stae Genovefae Parisiensis/ 1753 » (B) ; « 20. Ex Libris Sanctae Parisiensis 1753 » (D et HC du grand choeur) ; « 20. Ex Libris Stae Genovefae paris./ 1753 » (T et B du grand choeur) ; « 40. Ex Libris Stae. Genovefae Parisiensis/ 1753 » (D2, dvl 1) ; « 40. Ex Libris Stae Genevefae/ parisis. 1753 » (bc) ; « 34. Ex Libris Stae Genovefae Parisiensis/ 1753 » (HT) ; « 40. Ex Libris Sanctae Genovefae Parisiensis 1753 » (D1, bvl, HC id. sans la date) ; « 40. Ex Libris Stae Genovefae Parisiensis/ 1753 » (dvl2)
 
 Premier dessus de violon : ne comporte pas la collette de la p. 55.
 Premier dessus : ne comporte pas la collette de la p. 8, mais la correction du texte est effectuée à la main. La collette de la p. 32 manque, mais la correction a été effectuée (6e portée, mes. 2, la hampe de la croche a été grattée de manière à ce que l'on lise une noire).
 Basse de violon : ne comporte pas la collette de la p. 8.
 
 Exemplaires non consultés :
 F-CF/ 12779 (non signalé par le RISM)
 (D2, T et Bch)
 D-WD/ 81
 D-Dl/ Mus. 2021-E-1
 GB-Lcm/ B 160/ 1-10 (manque bc)
 S-Uu/ Utl.vok.mus.tr.296 (dvn2)
 US-Pu/ q 1693 F815L16 (complet ; le RISM signale par erreur uniquement dix parties)

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

F-Psg/ Rés Vm 21
S-Uu
US-Pu
F-Pn/ Rés Vm1 101 [ 1]
F-Pn/ Rés Vm1 101 [ 2]
F-Pn/ Rés Vm1 101 [ 3]
F-Pn/ Rés Vm1 101 [ 4]
F-Pn/ Rés Vm1 101 [ 5]
F-Pn/ Rés Vm1 101 [ 6]
F-Pn/ Rés Vm1 101 [ 7]
F-Pn/ Rés Vm1 101 [ 8]
F-Pn/ Rés Vm1 101 [ 9]
F-Pn/ Rés Vm1 101 [10]
F-Pn/ Rés Vm1 101 [11]
D-WD
D-Dl
GB-Lcm/ B 160/ 1-10
F-CF/ 12779

Commentaire(s) contemporain(s)

MG, mai 1693, p. 310-311
 « Bien que la Musique soit aujourd'huy fort à la mode, & qu'il ait un tres-grand nombre de Compositeurs, il est certain que les Maistres excellens & originaux sont rares. C'est ce qui fait croire que les vrais Connoisseurs ne seront pas fachez d'estre avertis, que M.r Lorenzani a fait imprimer depuis peu, à la solicitation de ses Amis, par le S.r Christophe Ballard, un Recueil de plusieurs de ses Motets à une, deux, trois, quatre, cinq, & six parties, avec les symphonies, le tout en onze volumes dediez au Roy. »
 
 Brossard, Catalogue, p. 142
 « Le dernier ou XXV.e motet Dicite Cantica est a 8 parties avec symphonies. Tous ces motets sont tres beaux, fort gracieux, bien travaillez, mais d'un stile mitoyen, tirant même beaucoup plus sur le goût et la manière françoise que sur l'italienne ; c'est ce qui a commencé ou plûtost achevé de faire goûter en France la manière italienne, surtout pour les musiques d'eglise etc. Les motets a voix seulle sont en partition dans la b. cont. a la maniere italienne.
 Il fit imprimer ces motets a ses depens et les dedia au Roy par une tres belle epistre, mais comme il n'en reçeut pas tout ce qu'il en esperoit, que d'ailleurs ses motets, tout excellents qu'ils sont, ne furent pas fort debitez (parcequ'il y en avoit une grande quantité dispersée en manuscript dans le public), je crois que c'est ce qui le degoûta de la France et qui lui fit ecouter les propo[siti]ons qu'on luy fit de retourner a Rome pour estre le maître de la musique du Pape etc.
 Voyez dans les add. a mon recueil plusieurs autres circonstances curieuses de la vie de cet autheur n° 1321 et son livre d'airs italiens cy dessous pag. [blanc] et dans mes recueils n° 532. »
 
 - Idem, p. 353
 « Nous avons desja amplement parlé de cet auteur, cy dessus page 142, a l'occasion des motets qu'il fit imprimer a Paris peu de tems avant son retour a Rome, ou il alla occuper le poste honorable et important de maistre de la chapelle du Pape. Voyez cy dessous pag. 361 les cantates et les airs italiens du même auteur. »

Voir aussi

Voir aussi PM.498-517

Lieu(x)

PARIS, Abbaye Sainte-Geneviève
PARIS

Date(s)

1693
1693.05

Nom(s) cité(s)

LE TELLIER, Charles-Maurice [1642-1710]
MARIE-THÉRÈSE D'AUTRICHE [1638-1683], reine de France

Dédicataire(s)

LOUIS XIV [1638-1715], roi de France

Éditeur(s) / Graveur(s) / Libraire(s)

BALLARD, Christophe [1641-1715]

Référence(s) bibliographique(s) :
Cote CMBV

CMBV/ ARC LORE 08 [F-Pn/ Rés Vm1 101 [ 1- 11]]
CMBV/ MFV LORE 06 [F-Pn/ Rés Vm1 101 [ 1- 11]]

Informations sur la notice :

Notice créée par Nathalie Berton (décembre 2005).

Date de référence :

<<<< retour <<<<