Login
Menu et informations
CAIGNET, Denis : CINQUANTE PSAUMES DE DAVID MIS EN VERS SUR LE LUTH

CAIGNET, Denis : CINQUANTE PSAUMES DE DAVID MIS EN VERS SUR LE LUTH

Titre uniforme :
CINQUANTE PSAUMES DE DAVID MIS EN VERS SUR LE LUTH
Source(s) du recueil :
Source musicale A

CINQVANTE PSEAVMES DE DAVID, MIS EN VERS FRANCOYS PAR PHILIPPES DES-PORTES, ABBE' DE THIRON. ET EN MVSIQVE, ET SVR LE LVTH, PAR DENIS CAIGNET, ORDINAIRE EN LA MVSIQVE de la Chambre du Roy
Paris, Pierre Ballard, 1625
partition voix et tablature, 1 vol., in-4°, 220 x 170 mm, 65-[1] f.
F-Pc/ Rés 67 [prov. L. Bizeau]

Note(s) sur la source musicale A

Pièces liminaires et tables
f. A2r A Monseigneur l'illustrissime et Reverendissime Cardinal de Riche-lieu. Epître signée Caignet.
f. A3r A Monsieur Caignet sur ses pseaumes. Sonnet. Anonyme. ¶ Quatrain. Signé B.
f. R1v Table alphabétique des Pièces, les Pièces annexes étant à part.
f. R2v Extrait du privilège général du 28 juillet 1623.

Dépouillement
Le numéro de gauche reprend le numéro du psaume d'après la Vulgate ; les subdivisions a/b/c différencient les mélodies adaptées à un même psaume dans les couplets successifs. L'ouvrage mentionne également la numérotation hébraïco-protestante ; celle-ci n'a été signalée que lorsqu'elle se décale ou se recale sur la numérotation de la Vulgate. Toutes les Pièces sont pour 1 voix et luth.

1 D'un heur vrayment parfait cet homme a jouissance, Qui ne suit des
2 D'où vient ce bruit des gens ? qui les fait émouvoir ? Qui fait tant de
3a Seigneur, helas combien s'augmentent Les oppresseurs qui me
3b Seigneur pourtant, quoy qui m'offense, Tu es ma gloire & ma defense, Et Second couplet.
4 Je m'écriois, & tu m'as exaucé, O Dieu de ma justice, Tu mis au large un
5 Reçoy dans ton oreille sainte, Seigneur, les propos de ma plainte : Entens
6 Seigneur, ne repren mon offense Durant le feu de ton courroux : Use-moy
7 Dieu mon Dieu, c'est à toy que mon espoir regarde : Donne-moy
8 O Seigneur nostre Dieu, que ton nom venerable Est par tout le pourpris
9 Seigneur, de tout mon coeur je diray tes louanges, Je veux de tous tes
10a Pourquoy si loing de nous t'es-tu voulu retraire, Et te cacher, Seigneur, en
10b Comment me dites-vous (veu qu'en Dieu je me fie) Qu'éloignant vostre [2d couplet]
11 Preserve moy, Seigneur, par ta grace infinie, Car toute integrité de la terre
12 Jusqu'à quand me veux-tu bannir, Seigneur, hors de ton souvenir ? Sera-
13 L'insensé dit en son courage (Fol & meschant) que Dieu n'est point, Et Heb. 14.
14 Helas, ô Seigneur, qui pourra Dans ton pavillon se retraire, Et qui, bien Heb. 15.
15 Sois, s'il te plaist, ma garde salutaire, Car, ô Seigneur, c'est en toy que Heb. 16.
16 Entens, ô Dieu, mon innocence, Que mon cry vienne en ta presence : Heb. 17.
17 Je t'aymeray, Seigneur, ma force & ma puissance : L'Eternel est mon roc, Heb. 18.
18 Des cieux l'admirable ornement Par tout raconte incessament Du Heb. 19.
19 En ces jours si troublez, qu'une guerre effroyable Tasche à tout renverser, Heb. 20.
20 Seigneur, en ta valeur tant de fois éprouvée Le Roy s'esjouïra : Pour ta Heb. 21.
21 Helas mon Dieu, mon Dieu pourquoy m'as-tu laissé Si loing de mon salut Heb. 22.
22 Le Pasteur dont je suis guidé C'est Dieu qui gouverne le monde, Je ne puis Heb. 23.
23 La terre est au Dieu tout-puissant, Son tour l'univers embrassant, Et ceux Heb. 24.
24 J'elève à toy, Seigneur, mon ame en ses miseres, Mon Dieu, j'espere en Heb. 25.
25 Juge ma cause, ô Dieu plein d'equité, Car je chemine avec mon innocence Heb. 26.
26 Le Seigneur est ma lumiere, C'est ma garde coutumiere : De qui sçaurois Heb. 27.
27 Seigneur, c'est à toy que je crie, Mon Dieu, répons à ma langueur Et ne te Heb. 28.
28 Sus enfans du Seigneur, offrez en reverence, Offrez au Souverain gloire Heb. 29.
29 Bien hautement, Seigneur, je loûray ta bonté, Car du gouffre où j'estois Heb. 30.
30 Vers toy, Seigneur, mon espoir j'ay dressé, Ne souffre, helas ! que je Heb. 31.
31 Heureux celuy dont l'offense est remise, Comme n'estant commise : Et Heb. 32.
32 Justes, sus chacun se presente Pour loüer Dieu joyeusement : Loüange en Heb. 33.
33 En tout temps & en toute place Je veux, quelque saison qu'il face, Du Heb. 34.
34 Travaille ceux qui me travaillent, Comba les haineux qui m'assaillent, Heb. 35.
35 Souvant en mon coeur je repense Que pour avoir plus de licence De se Heb. 36.
36 Ne regarde avec jalousie Des mechans la prosperité, Et ne trouble ta Heb. 37.
37a Seigneur, helas ! ne repren mon offense En ton feu vehement : Corrige Heb. 38.
37b Tes traits vangeurs dedans moy sont fichez, Tes mains me sont contraires Second couplet.
38 J'ay dit, bas à par moy, Je veux de telle sorte me duire à l'advenir, Que ma Heb. 39.
39 J'ay tout en patience, & d'une ame constante, Le Seigneur attendu : Aussi Heb. 40.
40 Heureux qui d'un soin pitoyable, Sage, pourvoit au miserable, Et n'en juge Heb. 41.
41 Le cerf long tans pourchassé Fuyant pantois & lassé, Si fort les eaux ne Heb. 42.
42 Juge toy-mesme, ô Dieu, mon innocence, Et de ma cause entrepren la Heb. 43.
43 O Dieu, de tes hauts faits souvant en nos oreilles Ont sonné les discours ! Heb. 44.
44 Un propos excellent me bondit au courage, Pour en sortir dehors : Heb. 45.
45 Le Seigneur, dés qu'on nous offense, Est nostre aide & nostre defense : Heb. 46.
46 Toutes gens, sus que l'on vous voye, Des mains applaudissant : En cris Heb. 47.
47 Grand est le Souverain, sa gloire est admirable, Dans la cité de Dieu, Heb. 48.
48a Ecoutez toutes gens, prestez l'oreille icy Tous qui de ce grand monde Heb. 49.
48b De sagesse ma bouche on orra deviser, Mon coeur ne pensera que Second couplet.
48c Aux jours d'affliction pourquoy seray-je en peine, Lors que l'iniquité mes Troisiesme couplet.
49 L'Eternel tout-puisant, le grand juge des Rois, Parlant à haute voix, Luy Heb. 50.
50 O Dieu, par ta clemence ayes de moy pitié Et me sois favorable : Suivant Heb. 51.
S'il te plaist, Seigneur, desormais Laisse ton serviteur en paix, Suivant Cantique de Symeon. Luc 2.
J'ay dit gros de douleur, quand j'ay sçeu que mes jours S'en alloyent Priere d'Ezechie Roy de Juda. Esaie 38.
O vous du Seigneur les ouvrages, Clairs miroirs, vivantes images, Qui par
Paraphrase sur le Cantique des Trois enfans. Daniel 3.
Delivre-moy, Seigneur, de la mort eternelle, Et regarde en pitié mon ame Paraphrase sur le Libera me, Domine.
Sixte le grand pasteur de l'Eglise Romaine S'en va plein d'allegresse à la
Hymne de Sainct Sixte Pape et de Sainct Laurens.
Quand d'un ?il ravi je contemple Agathe vive en ce portrait, Qui sert de Hymne de Saincte Agathe vierge et martyre.
Couronne des vierges sacrées, Jesus, dont le nom est si doux, Qui de leurs Hymne des Saintes vierges et martyres.

Description
1 volumes 4°, 220 x 170 mm, 65-[1] f., A-Q4R2. erreurs de signature. Musique notée (types MMO et TLE), portées de 134 mm. Lettrines, bandeaux, frises, fleurons, culs-de-lampe, titre courant. Ligne de pied : PSEAV.

Références
Cat. 1683 ; Cat. Lisbonne 37-830 ; Cat. Huygens n° HH ; GASTOUÉ p. 260 ; VERCHALY Desportes 55 ; RISM C 32.

Notes
Le 17 août 1623 Pierre Ballard avait racheté à Thibault Desportes son privilège pour l'impression des psaumes de Philippe Desportes mis en musique. Malgré l'absence de tout extrait de ce privilège dans cette édition, on peut supposer qu'elle était protégée par ce texte (voir 1624-E). Les textes en sont identiques, à l'orthographe près. Les psaumes 15, 18 et 37 sont restitués dans DESMET.

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

F-Pc/ Rés 67

Voir aussi

Guillo, Ballard/ 1624-E [voir notes source A]

Lieu(x)

PARIS

Note(s) lieu(x)

PARIS : ville d'édition de la source musicale A

Date(s)

1625
1623.07.28
1623.08.17

Note(s) date(s)

1623.07.28 : privilège imprimé à la fin de la source musicale A
1623.08.17 : date à laquelle Pierre Ballard racheta à Thibault Desportes son privilège pour l'impression des psaumes de Philippe Desportes mis en musique.
1625 : édition source musicale A

Nom(s) cité(s)

B.
DESPORTES, Thibault

Dédicataire(s)

RICHELIEU, Armand-Jean du Plessis [1585-1642], cardinal-duc de

Éditeur(s) / Graveur(s) / Libraire(s)

BALLARD, Pierre [1581 ca-1639]

Informations sur la notice :

Notice créée par Laurent Guillo (mars 2007).

Date de référence :

<<<< retour <<<<