Login
Menu et informations
DU CAURROY, Eustache (1549-1609) : MÉLANGES

DU CAURROY, Eustache (1549-1609) : MÉLANGES

Titre uniforme :
MÉLANGES
Source(s) du recueil :
Source musicale A

MESLANGES DE LA MVSIQVE DE EVST. DV CAURROY, Me. de la Musique de la Chappelle du Roy
Paris, Pierre Ballard, 1610
parties séparées, 6 vol. (dessus, haute-contre, taille, basse-contre, cinquième, sixième), in-4° oblong, 170 x 200 mm ; dessus, haute-contre, taille, basse-contre : [4]-[69 f. (chaque vol.) ; cinquième : [4]-52 f. ; sixième : [4]-25-[1] f.
F-Pn/ Rés Vm7 253 [complet ; prov. P.-D. Huet, Selon, Jésuites de Paris, pour Taille et Haute-contre. Basse-contre incomplète. Prov. S. de Brossard d'après Cat. Brossard 285]
F-Pn/ Rés Vm7 254 [dessus, taille, taille ; prov. P.-D. Huet, Selon, Jésuites de Paris, pour le dessus. Une des deux taille est incomplète]

Note(s) sur la source musicale A

Pièces liminaires et tables
f. A2r A Monseigneur le Duc de Bouillon, Vicomte de Turenne, Mareschal de France, Conseiller du Roy en ses Conseils d'Estat & Privé, & premier gentilhomme de la chambre de sa Majesté, épître signée André Pitart [neveu de Du Caurroy].
f. A3r Sur les chansons de Monsieur Du Caurroy. Sonnet. Signé L. de La Hyre.
f. A3v Au livre des Meslanges de feu Monsieur Du Caurroy. Sonnet. Signé O. D.
f. A4r Au livre des Meslanges de feu Monsieur Du Caurroy. Sonnet. Signé P[ierre] H[odey].
f. A4v Au livre des Meslanges de feu Monsieur Du Caurroy. Sixain signé L. de La Hyre. Sizain signé C. Guillet. F.
f. T1v Table alphabétique des Pièces, classées par genre puis par effectif.
f. T2v Extrait du privilège octroyé pour 10 ans à Pierre Ballard pour l'impression et la vente des oeuvres de Du Caurroy (Paris, Lardy, 16 janvier 1609).

Dépouillement
PSEAUMES A SIX
1. Le long des eaux, où se bagne De Babylon la campagne, Abbatus [Ps. 136, trad. G. Durant 4-6 v
Tenor : Fuga in sesquialera a ratione intensa. de La Bergerie]
2e p. : Si jamais jour de ma vie, O ! Jerusalem j'oublie De toy le
3e p. : Seigneur, ayes souvenance De la fiere contenance Des fils
Tenor : Fuga in sesquialera a ratione intensa.
2. Le Seigneur, dès qu'on nous offence, Est nostre ayde & nostre defense : [Ps. 45, trad. Desportes] 6 v
3. Juge ma cause, ô Dieu plein d'équité, Car je chemine avec mon innocence, [Ps. 25, trad. Desportes] 6 v
4. Du profond des maux de mon ame A toy j'ay crié maintefois, Seigneur [Ps. 129, trad. Desportes] 6 v

CHANSONS
5. Susanne un jour d'amour sollicitée, Par deux vieillards convoitans sa beauté 6 v
6. Le juste que jugea le juge tres-injuste Jugeant injustement la justice 4 v
2e p. : Le juste recevant de justice injustice, Tost rendra au pervers
7. Le ciel ne nous donne rien Que le travail ne l'ameine, Et le bien mesme 5 v
8. Nul ne peut voir de Dieu la pure essence, Qu'il n'ait eu innocentes les mains 5 v
9. D'une mielleuse voix chante en ses vers Homere, Que l'?il de Ph?bus est 4 v
2e p. : Rien ne peut s'opposer aux regards de ses yeux, Ny le ciel,
10. Puis que le ciel veut ainsi que mon mal je regrette, Je m'en iray dans les 6 v
11. Pour vous aymer je veux mal à mon coeur, Je hay mes yeux, mon esprit & 6 v
12. Quand j'estois chez mon pere petite camusette, On m'envoyoit aux champs 5 v
13. Beaux yeux dont le pouvoir se lit en mon trepas, Flambeaux qui conduisés 5 v
14. Tout humain plaisir A de sa nature, De soudain saisir D'une aspre pointure 6 v
15. Un amour tout nouveau embrase ma poitrine, Je perds secondement ma 5 v
2e p. : Narcisse se mirant tout embrasé mourut : Ixion trop hardi
16. Rose vostre beau teint & vos douces odeurs Figurent à mes yeux les divines 4 v
17. Heureux le siecle premier, Où l'on estoit coutumier De se contenter du fruit 4 v
18. Si j'ay du bien cruelle helas ! c'est par mensonge ! Et tousjours mon 5 v
2e p. : Donc si la seule nuit me donne reconfort, Pren cruelle, pren
19. Quand je pense m'esjouïr, Boire, manger ou dormir, J'oy tousjours à mon 6 v
20. L'aisné masle des dieux, le Cesar de la France, Le Mars des escadrons, la [à Henry IV] 6 v
2e p. : Seul tu as ralié le Royaume à l'Estat rengeant des fleurs de lys
21. Je me plains fort de ce mignon de court, Qui va par tout recherchant la plus 6 v
22. Helas ! j'ay sans mercy le soucy & la pensée, Helas ! j'ay sans mercy la 6 v
2e p. : L'un en la violette prend delectation, Et l'autre en sa jaunette
23. Celuy qui voudra s'empescher, Qu'il entreprenne estre nocher, Pour dessus 4 v
24. O qu'il est malaisé d'aymer & d'estre sage, Disoit Agesilan, quittant ce qu'il 5 v
2e p. : Le lieu Olympien aux esgargots funestes, De tant divers
25. Je ne l'ay dit qu'à moy, & si je me deffie Que moy-mesme vers moy face 5-6 v
2e p. : Or sus, je le diray : non seray, mais je pense Que ne le disant
3e p. : Je ne le diray point de peur de m'en desdire : Vrayment je le

NOELS*
26. Noel, Un enfant du ciel nous est né, Un enfant Dieu nous a donné, Qui 4 v
27. Noel, Sors de ton lit paré, comme un nouveau soleil : Romps les cieux & 4 v
28. Noel, Voicy l'heureuse nuit où la vierge sacrée, Nous a produit du ciel un 4 v
29. Un enfant du ciel nous est né, Un enfant Dieu nous a donné, Qui d'amour 5 v
30. Noel, Le ciel se resjouït, La terre s'esjouït, L'enfer, tremblant, soupire, 5 v
31. Accourez bons François, chacun de nous s'assemble, Chantant noel, & 5 v
32. Noel, Le premier pere Adam, par Eve nous feit estre Miserables mortels, 5 v
33. Noel, A ce beau jour de Noel, Solemnel, Chantons tous de voix hautaine, 5 v
34. Noel, Le sainct promis par les divins oracles, Reparateur de l'immortalité 5 v
35. Noel, Sus troupe chanteresse D'Henry, roy des François, Au monarque des 5 v
36. Noel, Du grand Dieu, tout mouvant, un fils nous est donné Conçeu du 5 v
37. Quand au dernier sommeil la vierge eut clos les yeux, Les anges qui [Cantique de la Vierge, 5 v
trad. Du Perron]
38. Noel, En ceste nuit bien-heureuse, Un enfant nous est donné, D'une vierge 6 v
39. Noel, Chantons d'une douce armonie Ceste saincte nativité, Qui rend au 6 v
40. Noel, Ames dont la foy soupire Après les biens qu'elle admire, Goustez 6 v

VERS MESUREZ
41. Nous te loüons bon Dieu, des biens que nous offre ta bonté, Pour nourrir 4 v
42. Vous qui le parvis du Seigneur frequentez, Ses ministres saincts, ses [Ps. 133, trad. Desportes] 4 v
43. Dieu benin, j'espans jour & nuit devant toy Mes soupirs ardans, relevez de [Ps. 88] 4 v
44. Preste l'oreille à ma complainte Seigneur Dieu : Vueilles entendre le [Ps. 63] 4 v
45. Si le tout-puissant n'etablit la maison, L'homme y travaillant se pen'outre [Ps. 126, trad. Desportes] 5 v
46. O createur tu remets A ce coup ton serviteur en paix, Comme permettre te [Cantique de Siméon] 5 v

CHANSONS
47. Ninfe qui tiens tant d'heur, que de joindre à la France ta grandeur, Et d'un A la Royne. 4 v
48. Deliette, mignonette, pucelette, propelette, Faite pour en'amourer, Si je 4 v
49. Dum nocturna levi repetens vestigia cursu Ph?bus sub undis occidit, Et 4 v
50. Las ! Amour faut-il que je vive tousjours Sous le joug honteux de si fier 3-4 v
2e p. : D'un second flambeau tu me viens échauffer, Et te rends sur
3e p. : Excelent archer qui ne faux à tes coups, Las ! je sens ton bras
4e p. : J'ay le poil grison qui retarde mes pas : Plus ne suis dispos
51. Victorieux guerrier, que tu fais de miracles en un coup ! En reparant de la 5 v
52. Hanc tua Penelope lento tibi mittit Ulysses, Nil mihi rescribas, attamen 5 v
53. Chevaliers genereux, qui avez le courage François, Acourez secourir 5 v
54. France tu dois à ce coup bastir des temples à ton roy, Pour tesmoignage 5 v
55. Lors que Leandre amoureux, passant en nage l'Hellespont, Dans le milieu 5 v
56. Malheureux est qui ne sçait prendre du bon temps, Malheureux est qui ne 5 v
57. Si l'amoureux flambeau, jour & nuit dans mon flanc Attize un feu cruel, 5 v
58. Phosphoræ redde diem, cur gaudia nostra moraris ? Ecce redit Cæsar. 6 v
59. Aube rameine le jour, pourquoy nostre aise retiens tu ? Voyci le roy revenir 6 v
[version de la chanson précédente]
60. Prince, la France te veux par ces vers sacrer un autel, Auquel nuire le fer, 6 v
61. Puis-je mieux choisir pour acroistre l'ardeur Dont souloit brusler ma 2-6 v
2e p. : Tant qu'Amour, vainqueur, a de moy triomphé, Et que j'eu
3e p. : J'ay sucré mes vers d'agreable douceurs : Et trouvant par tout
4e p. : Mais depuis trente ans, que mon âge agrandi M'eut batu les
5e p. : Un sujet gentil comme toy, me poussant, R'alumer pourroit
6e p. : Un sujet gentil comme toy, me poussant, R'alumer pourroit
7e p. : O qui sçais mon mal, la Desse à trois fronts, En divers
62. Quand j'estois caressé de vous, Et qu'aucun ne touchoit vostre teton que Dialogue a sept. 7 v

63. Lodoici Servin, Advocati Regi paraphrasis Psalmi primi Davidis regis. 4-5 v
O quam beatus ille vir, qui turbidos Inire cætus noluit, Nec ab inquieto
2a p. : Viret vir ille qualis arbos vivida Quæ fixa propter rivulos,
3a p. : Beatus ille qui procul nefariis Inambulat congressibus : Nec
4a p. : Non sic scelesti, quos vagus quassat pavor Cæco furoris

* Dans les noëls commençant par Noel, ce mot est répété de nombreuses fois. Par précaution, ces incipit ont été classés deux fois dans l'index des incipit, précédés ou non de Noel.

Description
6 volumes 4° oblong, 170 x 200 mm. DESSVS, HAVTE-CONTRE, TAILLE, BASSE-CONTRE : [4]-[69 f. foliotés 1-44, 43-67 ou 1-41, 44, 43, 42-67]-[1] f., A-S4T2. CINQVIESME : [4]-52 f., A-O4. SIXIESME : [4]-25-[1] f., A-G4H2. Variante dans la foliotation autour des feuillets 41-44 des quatre premières parties séparées.Titre dans l'encadrement EPJ. Musique notée (type MMF2), portées de 176 mm. Lettrines, bandeaux, culs-de-lampe, titre courant. Ligne de pied : [NOM DE LA PARTIE].

Autres exemplaires
GB-Lbl/ K.5.a.9 [dessus, haute-contre, taille, basse-contre, sixième]
F-Nd/ 498 [basse-contre]
F-Psg/ Rés Vm 95 [dessus, haute-contre, taille, cinquième, sixième ; le dessus est incomplet]
GB-Och/ Mus. 592-597 [complet ; qq feuillets manquent]
US-BEm/ M 1495 D 815 M 4 P [taille seule]

Références
Cat. 1683 ; Inv. 1698 (60 ex.) ; Cat. Lisbonne 24-649 ; Cat. Rebé ; Bibl. Ballard p. 39 ; Cat. Huet n° 863 à 868 ; Cat. Brossard 285 ; DOM CAFFIAUX II , 138v ; VERCHALY Desportes 33 ; RISM D 3616.

Notes
Une mise en partition manuscrite de la première moitié du XVIIe siècle se trouve à F-Psg/ Ms. 3168.

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

GB-Lbl/ K 5 a 9
F-Nd/ 498
F-Psg/ Rés Vm 95
F-Pn/ Rés Vm7 253
F-Pn/ Rés Vm7 254
F-Psg/ Ms 3168
GB-Och/ Mus 592
GB-Och/ Mus 593
GB-Och/ Mus 594
GB-Och/ Mus 595
GB-Och/ Mus 596
GB-Och/ Mus 597
US-BEm/ M 1495 D 815 M 4 P

Commentaire(s) contemporain(s)

Cat. Brossard 285.
"... Il avoit dessein de dedier cet ouvrage à Mgr le Duc de Bouillon, premier gentilhomme de la chambre de sa majesté, mais la mort le prevint pendant le cours de l'impression. C'est ce que témoigne aud. Seigneur le Sr le Pitard, neveu de Du Caurroy dans l'épître dedicatoire".

Annibal Gantez, L'Entretien des Musiciens, 1643, Lettre XIX.
"...& vous dis & vous asseure, que la femme gaste l'homme, l'eau le vin, & la charrette le chemin, & particulièrement ceux de Bourgongne : car n'estant pas si puissans que ceux de Provence, je vous soustiens que ses meslanges ne sont pas si bonnes que celles de Monsieur Du-Caurroy, l'eau fait le visage de la couleur de la plante des pieds [etc...]".

Lieu(x)

PARIS

Note(s) lieu(x)

PARIS : ville d'édition de la source musicale A

Date(s)

1610
1609.01.16

Note(s) date(s)

1609.01.16 : privilège octroyé pour dix ans à Pierre I Ballard pour l'impression et la vente des oeuvres de Du Caurroy
1610 : édition source musicale A

Nom(s) cité(s)

PITART, André
LA HYRE, Laurent de
GUILLET, Charles
O. D.
HODEY, Pierre
HENRI IV [1553-1610], roi de France

Dédicataire(s)

BOUILLON, Henri I de La Tour d'Auvergne [1555-1623], duc de

Éditeur(s) / Graveur(s) / Libraire(s)

BALLARD, Pierre [1581 ca-1639]

Référence(s) bibliographique(s) :
Édition(s) moderne(s)

Restitution des chansons 6, 9, 16, 17, 23, des noëls 26, 27, 31 à 35, des vers mesurés 41 à 46 et des chansons 47 et 48 par Henry Expert : Paris, Alphonse Leduc, 1903 (Les maîtres musiciens de la Renaissance française).
Restitution des psaumes 25 et 129 dans Anthologie du psaume français polyphonique (1610-1663), éd. D. Launay, vol. I (Paris, 1974).

Informations sur la notice :

Notice créée par Laurent Guillo (mars 2007).

Date de référence :

<<<< retour <<<<