Login
Menu et informations
DU CAURROY, Eustache (1549-1609) : PRECES ECCLESIASTICAE, I

DU CAURROY, Eustache (1549-1609) : PRECES ECCLESIASTICAE, I

Titre uniforme :
PRECES ECCLESIASTICAE, I
Autorité(s) principale(s) :
Source(s) du recueil :
Source musicale A

PRECES ECCLESIASTICÆ AD NVMEROS MVSICES REDACTÆ. AVTHORE EVSTACHIO DV CAVRROY, Regiæ Capellæ Musices præfecto. HENRICO IIII. FRANC. ET NAVAR. REGI CHRISTIANISSIMO DICATÆ. LIBER PRIMVS
Paris, Pierre Ballard, 1609
parties séparées, 7 vol. (superius, contra, tenor, bassus, quinta pars, sexta pars, septima pars), in-4°, 210 x 160 mm ; superius, contra, tenor, bassus : 4]-36-[2] f. (chaque vol.) ; quinta pars : [4]-23-[1] f. ; sexta pars : [4]-15-[1] f. ; septima pars : [4]-6 f.
F-Psg/ Rés Vm 1 [complet : superius*, contra +, taille+, bassus+, cinquième+, sixième*, septième* ; pour la signification des signes + et *, voir notes source A]

Note(s) sur la source musicale A

Au f. K2r : marque PMP.

Pièces liminaires et tables
f. à2r Au Roy [Henri IV], épître signée Eustache du Caurroy.
f. à3r Sonnet, signé L. de la Hyre.
f. à3v Ode, signée R. Ad. Beauvaisin.
f. à4v Sur l'anagramme de Monsieur du Caurroy, Maistre de la Musique de la Chappelle du Roy. Sonnet. Eustache du Caurroy. Au vray cheri de tous. Signé F. Dejoncheris [Fr. de Jonchères].
f. A1r Ad librum Eustatii du Caurroy, musicorum principis. Vers néo-latins signés Jo. du Marché in supremo Senatu Parisiensi causarum Patronus.
Dans le dernier cahier, à une place qui varie suivant les parties :
Table alphabétique des Pièces, les Pièces à deux choeurs étant à part.
Extrait du privilège octroyé pour dix ans à Pierre Ballard pour l'impression et la vente des oeuvres de Du Caurroy (Paris, Lardy, 16 janvier 1609).

Dépouillement
- 1. Beati immaculati in via : qui ambulant in lege Domini. Beati qui scrutantur 4-5 v
2a pars : Utinam dirigantur vitæ meæ : ad custodiendas
3a pars : In quo corrigit adolescentior viam suam ? in custodiendo
- 4a pars : In labiis meis pronunciavi : omnia judicia oris tui. In via
- 2. In exitu Israël de Ægypto : domus Jacob de populo barbaro. Facta est 3-5 v
2a pars : A facie Domini mota est terra : à facie Dei Jacob. Qui
3a pars : Simulâchra gentium argentum & aurum : opera manuum
4a pars : Similes illis fiant qui faciunt ea : & omnes qui confidunt in
5a pars : Dominus memor fuit nostri : & benedixit nobis. Benedixit
6a pars : Cælum cæli Domino : terram autem dedit filiis hominum
- 3. Quem dicunt homines esse filium hominis ? respondens Petrus, dixit, tu 4 v
- 4. Ave Maria gratia Dei plena, per secula. 4 v
- 5. Ave Maria gratia plena, Dominus tecum. Benedicta tu in mulieribus, & 4 v
- 6. Favus distillans labia Cæciliæ virginis, mel & lac sub lingua eius : Et odor 4 v
2a pars : O tu, quæ nunc beata flammis cælestibus, Ardorem
- 7. Ave virgo gloriosa, Maria mater gratiæ, Ave gemma pretiosa, mater 5 v
2a pars : O genitrix gloriosa, mater Dei speciosa, suscipe verbum
- 8. Qui habitat in adjutorio altissimi : in protectione Dei cæli commorabitur. 3-6 v
2a pars : Veruntamen oculis tuis considerabis : & retributionem
3a pars : In manibus portabunt te : ne fortè offendas ad lapidem
4a pars : Quoniam in me speravit, liberabo eum : protegam eum,
- 9. Veni sancte Spiritus : & emitte cælitus, lucis tuæ radium. Veni pater 4-5 v
- 10. Mane prima sabbati, surgens Dei filius, nostra spes & gloria. Victo rege 3-4 v
- 11. Mittit ad virginem, non quemuis angelum : sed fortitudinem suum Duobus choris. 5 v + 4 v
2us chorus : Fortem expediat pro nobis nuncium, naturæ faciat
- 12. Sanctorum soboles sera parentium, Solis perpetui prodrome lucifer, Qui 5 v
2a pars : O cui voce sua maximus arbiter Laudem supra homines
- 13. Inviolata, integra & casta es Maria. Duobus choris. 5 v + 4 v
2us chorus : Quæ es effecta fulgida cæli porta.
- 14. Salve regina, mater misericordiæ, vita dulcedo, & spes nostra, salve. Duobus choris. 5 v + 4 v
2us chorus : Ad te clamamus exules filii Evæ. Ad te suspiramus
- 15. Christus vincit, Christus regnat, Christus imperat. Exaudi Christe : Henrico 5 v
2a pars : Rex regum & gloria nostra, misericordia & spes nostra,
- 16. Ave maris stella, Dei mater alma : atque semper virgo, f?lix porta. 5 v
- 17. Virgo Dei genitrix, quem totus non capit orbis, in tua se clausit, viscera 3-7 v
- 18. Virgo Dei genitrix, quem totus non capit orbis, in tua se clausit, viscera 5 v
- 19. Salve ô pulcherima mulierum Dei genitrix virgo : Quæ tantam invenisti 6 v
2a pars : O sanctissima virginum Christi mater : Cui Deus propter
- 20. Cum invocarem exaudivit me Deus justitiæ meæ : in tribulatione dilatasti 4-6 v
2a pars : Sacrificate sacrificium justitiæ, & sperate in Domino :
3a pars : A fructu frumenti, vini, & olei sui multiplicati sunt. In pace
- 21. Narraverunt mihi iniqui fabulationes : sed non ut lex tua. Omnia mandata 5 v
2a pars : Secundum misericordiam tuam vivifica me : & custodiam
- 22. Christe qui lux es & dies, noctis tenebras detegis : lucisque lumen crederis, 3-6 v
2a pars : Ne gravis somnus irruat, nec hostis nos surripiat : nec caro
3a pars : Memento nostri domine, in gravi isto corpore : qui es
- 23. Protector in te sperantium deus : sine quo nihil est validum, nihil sanctum 3 v
- 24. In monte oliveti oravit ad patrem, Pater si fieri potest transeat à me Calix 5 v
- 25. Da pacem Domine in diebus nostris, quia non est alius qui pugnet pro nobis 6 v
- 26. Te æternum patrem, omnis terra veneratur. Tibi Cherubin & Seraphin : Te Deum. 4-6 v

Dans les pièces à deux choeurs, le premier choeur est noté dans les cinq premières parties, le second dans la Sexta pars et la Septima pars, avec deux voix en regard.

Description
7 volumes 4°, 210 x 160 mm. SVPERIVS, CONTRA, TENOR, BASSVS : [4]-36-[2] f., à4A-I4K2. QVINTA PARS : [4]-23-[1] f., à4A-F4. SEXTA PARS : [4]-15-[1] f., à4A-D4. SEPTIMA PARS : [4]-6 f., à4A4B2. Musique notée (type MMF2), portées de 134 mm. Lettrines, bandeaux, fleurons, culs-de-lampe, titre courant. Ligne de pied : Primus lib. [NOM DE LA PARTIE].

Autres exemplaires
(les compositions 1 sont suivies de +, les compositions 2 sont suivies de *, les autres sont indéterminées)
I-Fn/ Mus. 113 (1) [superius*, contra, bassus, cinquième, sixième, septième*]
GB-Lbl/ K.2.e.6 [superius+, contra+, taille+, bassus+,cinquième+, sixième*, septième*]
GB-Lbl/ E.1379 (1) [taille*]
F-Pa/ M 860 (6) [taille*, cinquième+*, septième*
F-Pn/ Rés Vm1 48 (1) [superius+, contra+, bassus+, cinquième+, sixième* ; prov. S. de Brossard]
F-Psg/ Rés Vm 3 [contra*, bassus*, sixième*]
F-Psg/ Rés Vm4 [sixième*]

Références
Cat. 1683 ; Inv. 1698 (54 ex., sans distinction entre les deux livres) ; Inv. 1750 (2 ex.) ; Cat. Lisbonne 24-644 ; Cat. Annecy p. 47 ; Cat. Innsbrück 83 ; Cat. Mayer p. 85 ; Cat. Brossard 283 ; Bibl. Ballard p. 39 ; DOM CAFFIAUX, II, 138v ; RISM D 3614.

Notes
Un examen détaillé des sources montre un certain nombre de différences d'un exemplaire à l'autre :
? Pour les parties de Superius, Contratenor, Tenor, Bassus et Quinta pars, il existe en fait deux compositions typographiques, nommées ici 1 et 2.
? Un examen typographique montre que les cahiers sont complètement recomposés entre 1 et 2, hormis pour les clefs et les armures.
? Ces deux compositions diffèrent aussi par le choix des lettrines : par exemple le "B" du Beati immaculati est un Bacchus dans 1 et un B?uf dans 2 ; le "I" du In quo corrigit montre une corne d'abondance dans 1 et Icare dans 2. Ils diffèrent également par des décalages dans les titres courants, dans le choix des fleurons qui entourent les mentions Verte en bas de page, et d'autres détails de cette nature.
? Il y a significativement plus d'accents dans le texte de 1 que dans 2.
? Les parties de Sexta pars et de Septima pars ne montrent pas de variantes et s'apparentent à la composition 2 (à cause des accents).
? Le premier cahier (page de titre et Pièces liminaires) est identique dans toutes les parties et dans les deux compositions.
? La correction de quelques erreurs entre les deux compositions permet de montrer que 2 est postérieur à 1.

De ceci on peut déduire que :
? La composition du recueil a commencé avec les parties de Superius, Contratenor, Tenor, Bassus et Quinta pars de la composition 1.
? Le tirage de la composition 1 a commencé mais il a été interrompu avant la composition des deux parties restantes.
? La composition des cinq premières parties a été reprise pour faire la composition 2, avec les corrections et les variantes détaillées plus haut, et le tirage a repris.
? Les deux parties restantes sont composées et tirées.
? Les pages de titre et les Pièces liminaires de toutes les parties sont enfin composées et tirées.
? Les parties qui relèvent de la composition 1 comme de la composition 2 ont été diffusées indifféremment, parfois mélangées cahier par cahier dans le même exemplaire (c'est le cas de la partie de Quinta pars de l'exemplaire de l'Arsenal).

Au-delà de ces constatations, on peut s'interroger sur les raisons de l'interruption du tirage pour changer la composition typographique, et d'autant plus que les seules différences sensibles entre les deux compositions concernent essentiellement l'accentuation du texte. Ceci aurait-il pu être provoqué par une exigence particulière du vieux Du Caurroy, qui serait venu lui-même lire les épreuves à l'atelier ?

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

I-Fn/ Mus 113 [ 1]
GB-Lbl/ K 2 e 6
GB-Lbl/ E 1379 [ 1]
F-Pa/ M 860 [ 6]
F-Psg/ Rés Vm 1
F-Psg/ Rés Vm 3
F-Psg/ Rés Vm 4
F-Pn/ Rés Vm1 48 [ 1]

Commentaire(s) contemporain(s)

Cat. Brossard 284.
"... Et si, comme il le dit aussi lui-même [dans l'épître], pendant tout ce temps là, il a semblé comme dormir en ne publiant aucun de ses ouvrages, c'étoit afin de se perfectionner de plus en plus &c., bien différent en cela de la plupart des jeunes musiciens de nos jours, qui à peine ont-ils fait imprimer quelques babioles dans les recueils de Ballard, qu'ils s'imaginent être capables des plus grands ouvrages".

Lieu(x)

PARIS

Note(s) lieu(x)

PARIS : ville d'édition de la source musicale A

Date(s)

1609
1609.01.16

Note(s) date(s)

1609.01.16 : privilège octroyé pour dix ans à Pierre Ballard pour l'impression et la vente des oeuvres de Du Caurroy
1609 : édition source musicale A

Nom(s) cité(s)

JONCHÈRES, François de Belvezer, baron de
LA HYRE, Laurent de
BEAUVAISIN

Dédicataire(s)

HENRI IV [1553-1610], roi de France

Éditeur(s) / Graveur(s) / Libraire(s)

BALLARD, Pierre [1581 ca-1639]

Référence(s) bibliographique(s) :
Édition(s) moderne(s)

Édition moderne par Marie-Alexis Colin (Paris, Klincksieck, 2000).

Informations sur la notice :

Notice créée par Laurent Guillo (mars 2007).

Date de référence :

<<<< retour <<<<