Login
Menu et informations
LE JEUNE, Claude (1530 ca-1600) : AIRS À 3, 4, 5 ET 6 PARTIES, I

LE JEUNE, Claude (1530 ca-1600) : AIRS À 3, 4, 5 ET 6 PARTIES, I

Titre uniforme :
AIRS À 3, 4, 5 ET 6 PARTIES, I
Source(s) du recueil :
Source musicale A

AIRS A III. IV. V. ET VI. PARTIES PAR CLAV. LE IEVNE. Compositeur de la Musique de la Chambre du Roy
Paris, Pierre Ballard, 1608
parties séparées, 6 vol. (dessus, haute-contre, taille, basse-contre, cinquième, sixième), in-8° oblong, 85 x 130 mm ; dessus, haute-contre, taille : 97-[1] f. (chaque vol.) ; basse-contre : 71-[1] f. ; cinquième : 68-[3]-[1 bl.] f. ; sixième : 27-[1] f.
F-Pn/ Rés Vmf 73 (4) [dessus]
GB-Lbl/ A.143 (1) [cinquième ; prov. Johan van Weels, 1625]
F-Pn/ Rés Vm7 243 (1) [haute-contre, taille, basse-contre, sixième ; prov. P.-D. Huet, Jésuites de Paris]

Note(s) sur la source musicale A

Au f. I7r de la Cinquiesme : marque PMP.

Pièces liminaires et tables [publiées dans HIS, p. 465-466]
f. A1v Bois gravé représentant une ruche et des abeilles avec la devise SIC VOS NON VOBIS.
f. A2r A Monseigneur [Constant] D'Aubigné, Gouverneur pour le Roy ès Isles et Chasteau de Maillezais, épître signée Cécile Le Jeune.
f. A3r Sur les airs de Claude Le Jeune, pièce de vers signée O[det] D[e] L[a] N[ouë].
f. N1v Table alphabétique des airs (en I7v pour la Basse-contre, I4v pour la Cinquiesme, D4r pour la Sixiesme).
f. N2v Extrait du privilège général du 25 mars 1607 (en I8v pour la Basse-contre, I6v pour la Cinquiesme, D4v pour la Sixiesme).

Dépouillement
1. Revoicy venir du Printemps L'amoureus le doux & beau temps. Le superbe 2-5 v
2. La belle aronde or'acourant Mene la gaye saizon, On la void folastrant, 4-6 v
3. Babillarde aronde veus-tu Que le coeur je t'aille perçant, De ce trait d'acier 5 v
4. L'un apreste la glu, que l'autre a l'oiseau. En la ronce que tiens la rose n'est 3 v
5. Un bien non debatu N'a pas de vertu, Sans la ronse qui poind La roze n'est 3 v
6. Je le confesse, ô Amour beau, Paravant que m'eusses osté De la nuit 3-5 v
7. Liberté, liberté, tant je cheris ta beauté. De ce lien où je fus pris tu me suis 3-5 v
8. Deux moulins je veux dresser & quelque verrerie. L'un sera moulin à vent, 3-5 v
9. Unis nos coeurs de volonté Bel amour, source de bonté. Tu me veux mal, 3-5 v
10. J'en ayme deux tout à la fois, De toute deux ne saurois Dire qui mieux me 4-6 v
11. Vive l'amour Vive d'amour le flambeau, Sans amour estre ou sans jour, 4-5 v

EPITHALAME A DEUX CH?URS. 4-8 v
12. Cherchans de combler vos noces en ce lieu Des soulas proposez, Nous les Prologue.
13. O hymen, Hyménée hymen, O hymen Hyménée. [Refrain souvent répété]
14. Rien tant heureux n'est qu'un couple épris d'amours Quand le ciel le
15. Rien n'est de tel pris, qu'un couple pour toujours Sous le joug d'amour
16. Vos noces nous benissons comme telles & chantons, Les loüons & vantons
17. Or mesme que pour vous combler D'insigne bon heur, tout est joint,
18. C'est bien ce bon roy par qui ore ont éfet Tels projets devant tous : Car
19. Mais Dieu devant luy seul mena tout ce fait, L'inspirant dedans vous,
20. Car prou souvent ce que l'on se propose icy pour mieux, Dieu le change
21. Ainsi (épouze) il ne te faut ja changer Ny le pays, ny l'air, ny les biens,
22. Non plus qu'à l'épous prolonger Long temps pour avoir le fruit meur,
23. Oy donc la chanson (gentille épouze) qu'or Nous venons te chanter.
24. Oy nostre chanson, ô jeune épous & beau Tant cheri du destin, Viens te
25. Lors qu'un soleil beau laisse le flot marin Pour luire en ce bas lieu, Quand
26. Ainsi (épous) quand ce soleil de vertu, D'un honeur toujours abondant
27. Quand l'aspre hyver met vens & négeus frimas En semestre prizon,
28. Gentille épouze, ainsi te croistre verrons D'un honneur plus beau tous les
29. Sous un bel aspect nasquit heureuzement Sous des astres bien doux, Venus
30. Plein d'heur i' nasquit, par la faveur guidé D'un benin & dous ciel, Plein
31. Donc entr'aymez vous, onc de plu'grande amour Coeurs ne furent comblez Conclusion.
32. Donc entr'aymez vous, onc de plu'grande amour Coeurs ne furent comblez Dernière conclusion.

[AIRS]
33. Nimfe veux tu donc sçavoir Le triste état où je suis à tous cous Lors que 3 v
34. Bien fol est qui perd le sens, Et perd le temps vainement s'amuzant, 3-5 v
35. Vostre tarin me voudroit voir & dans la chambre chanter, Pour vous 3-5 v
36. Ce n'est que fiel, ce n'est qu'amer, ce n'est que tourmens, Toute la vie aux 3-5 v
37. Petite importune mouche ô que tu as d'heurs, Quand revolant à l'entour 3-5 v
38. Des le matin la beste part Pour sa viande quester, Lors qu'il commence à 3-5 v
39. Mais comment se fait cela, que toy qui peus tout amour mépriser, Tant 3-6 v
40. Une puce j'ay dedans l'oreile helas ! Qui de nuit & de jour me fretille 4-5 v
41. Un gentil amoureux sa nimfe écartant Devient vieil tout à l'instant. Tant 4-6 v
42. Quand tes yeux je revoy, digne sujet d'aymer, Des douceurs je resens qu'on 5 v
43. O vous reine d'honneur, Princesses & nimfe de grand prix, En ceste grand' Chant héroïque. 5-7 v

LA GUERRE DE CL. LE JEUNE.
44. Arme ô vous mes loyaus pensers dous, Acourez de roideur à la garde de [Le rechant à 3 v 3 v
est de Courville]
44b Arme ô vous mes loyaus pensers dous, Acourez de roideur à la garde de 5 v
44c Vecy Amour qui s'approchant De m'attaquer va taschant : Barre la porte 3 v
45. Tost, boute-selle bride, tost, à cheval tost. Sus aus champs l'ennemy 3-5 v
2a p. Bataille compagnons, bataille alons camper : Le bras dedans
3a p. Si de flâme briller cette bande se void, Que de feus luy Sortie.
46. Marchez vaillans guerriers d'honneur Tous les hazars méprizant, Celuy Encouragement. 5-6 v
2a p. Si vous voulez quelque prix vous éprouvant raporter,
47. Donne dedans, sonne la charge Carabins comencez, Cà, brave chefs, la Meslée. 6 v
48. Rendez-vous tous, Mes loyaus pensers dous, N'ayé plus de vigueur A la 3-5 v
49. Canaille lasche vous fuyez & vos hidalque s'en vont Quitans là leur permier 5 v
50. Ja la victoire est à nos gens, Asseurons nou'la, diligens, Peu de soin Victoire. 4-5 v
51. Victoire vengeance est à nous, Nostre insolent fascheus amour, Trompeur, 5 v
52. Toy qui d'amour ja vainqueur, Peus de l'amour triompher, Sans de ce feu De la victoire. 6 v
53. Rendons graces à Dieu, Dieu grand Dieu, Dieu glorieux, Par luy nostre Retraite. 6 v

[AIRS]
54. Rompre je veus la prison Pour me donner liberté. Yeux afétez & 3-5 v
55. J'endureray la prizon sans regreter liberté. Quand délivré me verrois, Responce. 3-5 v
56. Dames en qui reluit toute douceur En queste suis de mon coeur. S'aucune 3-5 v
57. Mon amy le voila, voila ton coeur, Ton coeur batu de langueur. Plus ne te Responce. 3-5 v
58. Un jour ma nymfe amassant Les fleurs qu'Avril va poussant, Resveuze & 3-5 v
59. Brunelette, joliette, m'amourette, mon coeur, Qui m'as daigné caresser, 3-5 v
60. En vos yeux je cognois ma faute & mon tort, Mais seul cause je suis de 3-5 v
61. Amour cruel que pense-tu, Tirant de tant grand rigueur ? Je n'ay ny ame 3-5 v
62. Au monde sont deux soleils Flamboyans & vermeils, A qui nul n'a moyen 3-5 v
63. Deliette, mignonette, Pucelette, proprelette, Propre pour enamourer, Feray 4 v
64. Les diverses douleurs d'amour conoissant Loin & pres je resens du mal 4 v
2a p. Un guerrier animé d'honeur & vertu Qui d'un coup de
65. Plantons le may d'un coeur tou-gay, En ce joly mois de May. Couchez sur 4-5 v
66. Or velecy le beau may Conviant tous à soulas, Tout est riant, tout est gay, 4-6 v
67. Francine roze d'esté Toute blanchette, parfaite beauté. Qui loue la sombre 4-6 v
68. Vous qu'amour tou-bon, favorize de ses biens, Auré-vous le coeur de 6 v
69. Tel se plaint d'amour l'acuzant Sans savoir sa grand valeur, C'est luy seul 6 v
70. Ut candore micans assurgit Lilium, & illud (vepre licet septum) vegetat 5-6 v
2a p. Luce calens quem dum vegetat Sol, nocteque grati F?lici
71. Muse honorons de ta chanson, L'ilustre & grand Henry soulas de nos [à Henry IV] 4-6 v
2a p. Chante enfin qu'apres mil ans acomplis, Son nom soit celebré
3a p. Vive l'ilustre Henry, Long temps soit-il parmy nous tous,
72. O roze royne des fleurs, Lors que je t'oy, Lors que te voy, Mile amours 3-5 v
73. Forte beauté, forte douceur, Que tu as de pouvoir sur mon malheureus 3-5 v
74. Je l'ay, la gente fleur, Prezent du coeur, Tant que vivray La cheriray 3-5 v
75. Nymfe m'amour je te viens l'homage offrir, Du coeur devot que j'ay pour te 3-5 v
76. Nimfe qui m'as asservy, Voy mes ennuis et mon ardeur Croistre à l'envy Dialogue à quatre. 8 v
A deux choeurs.
2e p. O mon amy, j'ay bien veu Pareille ardeur ja me saisir Qu'en 4 v
3e p. Puis que ce feu dedans nous, Ce feu conçoit & le maintient, Conclusion du Dialogue. 5 v
77. Puis que ne veus me guerir, O fiere fay moy mourir. O douloureux & 4-6 v
78. Vien (belle) vien te joüer à ce beau jour, Vien, je t'atens dezirant ton 4-6 v
80. O le malheur où je suis reduit, D'estre toujours travaillans sans recueillir 4-6 v
81. Que ferois-je pour guerir Et ce roc atendrir ? Quand pour regarder vos 3-5 v
82. Mes yeux ne cesseront ja pas, De regarder & ce front, ce nez, ce teint vif, 3-5 v
83. Done helas ! Quelque petit de soulas. Ton bel ?il est le flambeau Dont 3-5 v
84. O que je peusse à mon gré, & nuit & jour te baizer, Pour ma douleur 4-5 v
85. Si onc feu d'amour le plu'-fort à le pié Sur le froid de ton tendre coeur, S'il Dialogue. 8 v
2e p. Jamais d'amour le chaud feu Dans mon coeur n'a eu nul lieu 3 v
3e p. Heureux trois fois le mortel, qui l'amour chasse du coeur. Conclusion du Dialogue. 5 v
86. Baize ce pauvre amoureux, cher amour seule la clarté de mes yeus. Baize 3-5 v
87. Laisse moy laisse, méchante maîtresse ô gesne de mon coeur, Laisse que 3-5 v
88. Cigne je suis de candeur, Cigne je meurs de langueur, Vostre renom 3-5 v
89. Voizin il est de prendre le saut, Celuy qui monte plus qu'il ne faut. 3 v
90. Que veux-tu fuir ? atens, atens moy Veillant, mourant, je ne suis que pour 3-5 v
91. Perdre le sens devant toy, Trembler épris & changer Teint & regard, 3-5 v
92. Le bel honeur & le brave fait, pipeur, Donner la mort à qui t'a donné le 3-5 v
93. Puis que veillant je n'ay biens, soulas ny plaizirs, Et je sens toujours 3-5 v
94. Suis-je donc né pour vivre ainsi D'un tel ennuy serf jusqu'au bout, Que je 3-5 v
95. O terre, ô champs, ô tous les humains, O les animaus les plus inhumains. 3-5 v
96. Vous qui savez que c'est d'amour, vous qui m'oyez lamenter, Ayez pitié 3-5 v
97. Donque tu vas te mourant, ô fleur tu flestris Or' ta vigueur se fanit & 4 v
98. Mon coeur qui brusle sans cesse Plein de soupirs douloureus, Geint sous 4-6 v

N.B. : le reste des paroles de l'air Je l'ay, je l'ay... est au f. I5v de la Cinquiesme.

Description
6 volumes 8° oblong, 85 x 130 mm. DESSVS, HAVTE-CONTRE, TAILLE : 97-[1] f., A-M8N2. BASSE-CONTRE : 71-[1] f., A-I8. CINQVIESME : 68-[3]-[1 bl.] f., A-I8. SIXIESME : 27-[1] f., A-C8D4. Titre dans l'encadrement EOOMP. Musique notée (type PMF), portées de 111 mm. Lettrines, bandeaux, fleurons, culs-de-lampe. Ligne de pied : [NOM DE LA PARTIE].

Autres exemplaires
F-Psg/ Rés Vm 218 [dessus, haute-contre, taille, basse-contre, cinquième ; incomplet pour dessus, haute-contre, taille, basse-contre]
F-R/ Rés I 3173 (1) [taille]
F-Nd/ 502 (1) [haute-contre]

Références
Cat. 1683 ; Cat. Doorn f. D3r ; Cat. Lisbonne 37-857 ; Cat. Huygens n° ZZ ; Cat. Huet n° 815 à 819 ; Cat. Barré p. 874 ; DUROSOIR 37 ; RISM L 1697.

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

GB-Lbl/ A 143 [ 1]
F-Nd/ 502 [ 1]
F-Pn/ Rés Vmf 73 [ 4]
F-Psg/ Rés Vm 218
F-R/ Rés I 3173 [ 1]
F-Pn/ Rés Vm7 243 [ 1]

Lieu(x)

PARIS

Note(s) lieu(x)

PARIS : ville d'édition de la source musicale A

Date(s)

1608
1607.03.25

Note(s) date(s)

1607.03.25 : privilège imprimé à la fin de la source A
1608 : édition source musicale A

Nom(s) cité(s)

LE JEUNE, Cécile
LA NOUE, Odet de
HENRI IV [1553-1610], roi de France

Dédicataire(s)

AUBIGNÉ, Constant d' [1585 ca-1647]

Éditeur(s) / Graveur(s) / Libraire(s)

BALLARD, Pierre [1581 ca-1639]

Référence(s) bibliographique(s) :
Édition(s) moderne(s)

Restitution intégrale par D. P. Walker, avec une introduction par François Lesure, 1951-1959 (Publications of the American Institute of Musicology).

Informations sur la notice :

Notice créée par Laurent Guillo (mars 2007).

Date de référence :

<<<< retour <<<<