Login
Menu et informations
SICARD, Jean : AIRS À BOIRE ET SÉRIEUX À 3 PARTIES, V

SICARD, Jean : AIRS À BOIRE ET SÉRIEUX À 3 PARTIES, V

Titre uniforme :
AIRS À BOIRE ET SÉRIEUX À 3 PARTIES, V
Autorité(s) principale(s) :
Source(s) du recueil :
Source musicale A

Cinquiesme Liure D'AIRS, A BOIRE, ET SERIEUX A TROIS PARTIES, PAR M. SICARD
Paris, Robert III Ballard, 1670
parties séparées, 3 vol. (dessus, troisième partie, basse), in-8° oblong, 90 x 140 mm ; dessus, troisième partie, basse : 23-[1] f. (chaque vol.)
F-Pn/ Rés Vm7 291 (5) [complet]

Note(s) sur la source musicale A

Pièces liminaires et tables
f. A1v A Monsieur de Nyert, Conseiller du Roy, et premier valet de chambre de sa Majesté, épître signée Sicard.
f. A3r Pour les airs de M. Sicard, madrigal. Pièce signée I. B. D. F.
f. C7v Table alphabétique des airs à boire, puis des airs sérieux.
f. C8v Extrait du privilège général du 24 octobre 1639.

Dépouillement
Les airs pour lesquels l'effectif est suivi d'un astérisque contiennent quelques notes marquées LUTH dans la partie de Basse.

AIRS SERIEUX
1. Amans, si vous voulez bien faire, Estouffez vos soûpirs, cachez vostre 3 v
2. Je ne vous ay veu qu'un moment, Et je me sens déjà tout je ne sçay 3 v
3. Ne vous plaignez pas d'avantage, Ah ! Rossignol que vous estes heureux, 3 v
4. Voicy le printemps, Bergerotte folette, Voicy le printemps, que vous aurez 3 v
5. Le grand vielleur Boniface, Joüant une chanson, Environ de ce ton : A 3 v

AIRS A BOIRE
6. Le printemps sera sans verdure, Les ruisseaux seront sans murmure, La 3 v
7. A l'ombre d'un bouchon, Alcidor en colere, De l'humeur trop severe, De 2 v
8. Les peines que l'amour fait souffrir à nos ames, Ne se guerissent pas comme 3 v
9. Quelque mal qui me possede, Tout mon remede, c'est le vin, On ne me voit 3 v
10. Quand du friand jus de nos treilles, J'en ay sucé moderement, Iris, confesse 3 v
11. Amis, je suis triste à mourir, Mon esperance est renversée, Rien ne sçauroit 2 v*
12. C'est à ceux que l'amour engage, A chercher le frais & l'ombrage Dans les 3 v
13. Je sens que ce vin nouveau Me donne dans le cerveau, Depuis que j'en ay 3 v*
14. Chers enfans de Bachus, Nous avons le dessus, L'année est bonne ; Par tout 3 v
15. On ne croit boire que chopine, Et bien souvent on en boit deux : On va rire 3 v
16. Ah ! fy, fy, fy, de la taverne, Le vin frelaté qu'on y boit, Et la canaille qu'on 3 v
17. Enfin nous avons fait vandange, Sans qu'il ait pleu dessus nostre raisin : Par 3 v
18. Ah ! Dieu te gard, maistre René, Avec ton né tout boutonné, Et de couleur 3 v
19. Je te croy, cher amy, lors que tu me conseilles, De bannir des repas l'usage 3 v
20. Amis, le bon vin me fait faire merveille, je chante, & je cause, je ris, & je 3 v

Description
3 volumes in-8° oblong, 90 x 140 mm. DESSVS, TROISIESME PARTIE, BASSE : 23-[1] f., A-C8. Titre dans l'encadrement EOOMP. Musique notée (type PMF), portées de 113 mm. Lettrines, frises, fleurons, culs-de-lampe, titre courant. Ligne de pied : AIRS DE SICARD.

Autres exemplaires
F-ASOlang/ [d]
B-Br/ L.P. 3659 A 5 (RP) [3]
GB-Cu/ MR280.e.65.8 (5) [3]
GB-Cu/ MR280.e.65.6 (5) [3]
GB-Lbl/ A.274.a (7) [3]
D-W/ B. 129 Musica div. [b ; incomplet]

Références
HUYS II, 358 ; RISM S 3376.

Notes
Ce 5e livre, plus rare que ceux qui le précèdent ou qui le suivent, semble avoir été épuisé avant les autres.

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

F-ASOlang
GB-Cu/ MR 280 e 65 8 [ 5]
GB-Cu/ MR 280 e 65 6 [ 5]
GB-Lbl/ A 274 a [ 7]
F-Pn/ Rés Vm7 291 [ 5]
D-W/ B 129 Musica div
B-Br/ L P 3659 A 5 RP

Lieu(x)

PARIS

Note(s) lieu(x)

PARIS : ville d'édition de la source musicale A

Date(s)

1670
1639.10.24

Note(s) date(s)

1639.10.24 : privilège imprimé à la fin de la source musicale A
1670 : édition source musicale A

Nom(s) cité(s)

I. B. D. F.

Dédicataire(s)

NYERT, Pierre de [1597 ca-1682]

Éditeur(s) / Graveur(s) / Libraire(s)

BALLARD, Robert [1610 ca-1673]

Informations sur la notice :

Notice créée par Laurent Guillo (mars 2007).

Date de référence :

<<<< retour <<<<