Login
Menu et informations
non identifié : CAPILOTADE BACHIQUE À 2 PARTIES

non identifié : CAPILOTADE BACHIQUE À 2 PARTIES

Titre uniforme :
CAPILOTADE BACHIQUE À 2 PARTIES
Autorité(s) principale(s) :
Source(s) du recueil :
Source musicale A

CAPILOTADE BACHIQVE à deux Parties. Contenant 4. Alphabets de fragmens choisis des meilleures Chansons à boire
Paris, Robert III Ballard, 1667-1668
2 parties en vis-à-vis, 1 vol., in-8°, 155 x 100 mm, 41-[1 bl.] f.
F-Pn/ Rés Vm Crlt 217 [daté 1667]

Note(s) sur la source musicale A

Pièces liminaires et tables
f. A1v A Monsieur de La Grange, Conseiller du Roy, Directeur general des Fermes de sa Majesté en la Province de Normandie, épître signée Ballard.
f. F1v Extrait du privilège général du 24 octobre 1639.

Dépouillement (toutes les Pièces sont à 2 voix)
1. Amis, si je suis bon devin, Vous voulez des chansons pour boire : Si la
2. Bannissons ces foux Qui plaignent la vie. Réjouïssons-nous, Buvons je
3. Ca, qu'on me fasse raison, C'est au maistre de la maison.
4. Devez-vous pas au moindre signe Entendre que je veux du vin : He quoy ?
5. Estre foux pour se réjouïr, c'est estre sage, Estre sage sans se réjouïr,
6. Frere Gregoire, je m'en vais boire à ta santé, C'est pour la gloire, Et la
7. Glou, Si ce bruit est doux à l'oreille, Ce jus l'est encor plus au goust.
8. Ha ! que la table Est une belle invention : Pour contenter ma passion, Il
9. Je n'ay point d'oreilles pour demy-septié ; Mais pour deux bouteilles j'en
10. La malheureuse guerre, Le déplorable sort. La bouteille est par terre,
11. Maudit soit qui ne répondra, Eust-il la voix d'une choüette, Maudit soit
12. Natura diverso gaudet, Nature a dit verse au godet, Coulons dedans nostre
13. O la plaisante figure, Es tu venu pour rechigner, Par Bachus, je te
14. Par la vertu-bleu, mon cher compere, L'amour s'en veut prendre à moy.
15. Quand je suis dans un repas, Le temps ne me dure, dure, Le temps ne me
16. Reveillons la bouteille, Le plaisir en est doux : Ce ne sont que des foux
17. Soûtien de mon ame, Digne jus du pot, Quand je te reclame, L'amour n'est
18. Tu me menaces en vain, Tant que j'auray du bon vin : En vuidant les pots,
19. Vostre employ n'est pas le mien, Où je suis à la taverne, Ou j'y vais, ou
20. A quoy bon tant de pas, Pour contenter l'avarice. Je fais bien moins de
21. Bon, que le vin est bon, Par ma foy, j'en veux boire.
22. C'est un foux qui se gouverne Dedans ces palais dorez : Tous ces beaux
23. Donne, cher amy, Du vin à plein verre, A Jean, à Jacque, à Pierre : Donne,
24. Embarquons-nous sur la terre, Ne parlons plus de la mer : C'est un plaisir
25. Fy du premier homme, Ma foy ce n'estoit qu'un badin, S'il s'est perdu
26. Gregoire ayme le vin, Et Blaise ne luy cede. Souvent dés le matin, Vont
27. Ha ! que nous sommes droles, Pourquoy ne boirons nous pas : Fy, de ces
28. Je ne puis vivre un seul moment, Si je ne vuide la bouteille.
29. Le vray plaisir, C'est d'estre à la taverne ; Car l'on s'y gouverne, Chacun
30. Manger dans l'ordinaire, Estre comme un marmot : Assis sans dire mot, Je
31. Nenny, ma foy, Je ne veux point voir d'eau chez moy.
32. On me lanterne les oreilles, Quand on me dit, comme un grand cas : Nous
33. Pour l'Envieux, le Soucieux, l'Audacieux, l'Ambitieux, Pluton le grate.
34. Quoy ! tous les jours au Palais, Ce maudit procez, Ne finira donc jamais.
35. Rire, boire, & chanter, Ce sont mes exercices : Tous les jours, sans me
36. Si la rigueur de la saison, Nous force tous à garder la maison.
37. Trouvons-nous tous demain, Le verre dans la main.
38. Voicy l'heureux empire Des enfans sans soucy. Que chacun se retire, Et
39. Avale, Nous sommes de l'armée navale.
40. Buvons la santé des Dames, L'ornement de ce repas : Ceux qui ne la
41. Ca, je vais m'en acquiter, Pendant que vous allez chanter.
42. De ton pere tu tiens à outrance, Le don de taster de tous les vins de
43. Eusses-tu la foire, Va, va gros morveux, Je m'en vais en boire Assez pour
44. Fieres beautez de la Cour, J'incague vos merveilles : Je n'auray jamais
45. Goinfres mes favoris, Yvrognes mes amis, C'est vous que je cheris.
46. Hercule surmontoit tout, Mais deux en venoient about : Que n'est-il de mes
47. Il faut boire, Comme il faut.
48. L'autre jour je vis un taxé, Plus effacé, qu'un trépassé : Je le menay tout
49. Mon voisin creve en son pourpoint, D'ouïr chanter, & de ne chanter point.
50. Non je n'en fais point le fin, Je n'ayme rien que le vin.
51. On m'a voulu faire acroire, Que le cidre estoit mon cas : Non, non je ne
52. Pere Bachus, Que tu vaux d'écus, Que ta liqueur est aymable.
53. Quand je sens que le chagrin, Me veut rendre miserable, Bien-tost je
54. Remply d'étonnement, je consulte en moy méme, Si je dois preferer
55. Sobres loin d'icy buveurs d'eau boüillie, Si vous y venez vous nous ferez
56. Trinquons, vivons contens, Nostre guerre est finie : Que rien ne nous
57. Voicy tout mon desir, Et vous le devez croire : Je voudrois toûjours boire,
58. Amis, faut icy faire pose, J'apperçois l'ombre d'un bouchon : Buvons la
59. Buvons, buvons tous, Buvons à la ronde, De ce bon vin doux, Le meilleur
60. Ceux qui sont morts devant Arras : Pourquoy ne s'enyvroient-ils pas, Au
61. Du vin, las ! mon Dieu, Faut-il mourir en ce lieu.
62. Espere-tu quelque loyer, De me presenter cette aiguiere. Amy, si tu me
63. Fais encor un tour la ronde, Ha ! qu'on est aise quand on boit, Verse du
64. Garçon, que fais-tu là ? planté comme une image, Sans un verre en ta main
65. Ha ! la voila, ha ! la voicy, Celle qui chasse mon soucy.
66. Je ne me pique point de cette sotte gloire, D'avoir des ayeux, Ou des
67. Le vin me fait aymer Catin, Catin me fait aymer le vin.
68. Mon mary est à la taverne, Et moy je suis à la maison. Il revient la nuit
69. Nargue pour le pays latin, Je suis sçavant quand j'ay du vin.
70. Observer le silence Dans un si bon festin. C'est commettre une offence
71. Pegase n'est qu'un cheval, Et celuy qui le monte, Son eau de cristal, Ne
72. Quand je tiens ma chere bouteille, L'on me void faire merveille, Amis
73. Rechigneur maudit, Je t'ay déja dit, Qu'il te sied mal D'estre à la table,
74. Si ma femme se veut fascher, Au cabaret j'iray chercher Quelque noble
75. Tous nos peres faisoient ainsi, Aussi vivoient-ils sans soucy.
76. Voila ma capilotade, L'autheur n'a t'il pas merité ; Que chacun une razade

Description
1 volume 8°, 155 x 100 mm, 41-[1 bl.] f., A-E4F2. Titre dans l'encadrement EODMP. Musique notée (type PMF), portées de 78 mm. Lettrines, bandeau, frises, fleurons, titre courant. Ligne de pied : LIVRE BACHIQVE.

Autres exemplaires
B-Br/ Fétis 2330 A (RP) [daté 1668]
GB-Ge/ Sp. Coll. N.d.49 (1) [daté 1667]
F-Psg/ Rés Vm 201 [daté 1667, incomplet]

Références
Cat. 1683 (daté 1668) ; Bibl. Ballard p. 30 (daté 1667) ; RISM B 580 (attribué à Bacilly).

Notes
Il existe deux émissions, datées 1667 ou 1668. Le terme de capilotade est culinaire : Sorte de ragoust fait de plusieurs morceaux de viandes desja cuites (Dictionnaire de l'Académie, 1694). Il exprime ici que le recueil contient des extraits de chansons à boire, pris au début, au milieu ou à la fin des chansons. Ce terme sera repris en 1712 par Christophe Ballard dans ses Tendresses bacchiques ou duo et trio melez de petits airs, tendres et à boire, des meilleurs auteurs, avec une capilotade, ou alphabet de chansons à deux parties.

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

B-Br/ Fétis 2330 A RP
GB-Ge/ Sp Coll N d 49 [ 1]
F-Pn/ Rés Vm Crlt 217
F-Psg/ Rés Vm 201

Lieu(x)

PARIS

Note(s) lieu(x)

PARIS : ville d'édition de la source musicale A

Date(s)

1667-1668
1639.10.24

Note(s) date(s)

1639.10.24 : privilège imprimé à la fin de la source musicale A
1667-1668 : édition source musicale A [il existe deux émissions, datées 1667 ou 1668]

Dédicataire(s)

LA GRANGE, Mr de

Éditeur(s) / Graveur(s) / Libraire(s)

BALLARD, Robert [1610 ca-1673]

Informations sur la notice :

Notice créée par Laurent Guillo (mars 2007).

Date de référence :

<<<< retour <<<<