Login
Menu et informations
non identifié : CHANSONS TANT RIMÉES QUE MESURÉES À 3 ET 4 PARTIES

non identifié : CHANSONS TANT RIMÉES QUE MESURÉES À 3 ET 4 PARTIES

Titre uniforme :
CHANSONS TANT RIMÉES QUE MESURÉES À 3 ET 4 PARTIES
Autorité(s) principale(s) :
Source(s) du recueil :
Source musicale A

CHANSONS TANT RIMEES QVE MESVREES. A trois & quatre parties
Paris, Pierre Ballard, 1606
parties séparées, 4 vol. (dessus, haute-contre, taille, basse-contre), in-8° oblong, 90 x 130 mm ; dessus, haute-contre, taille : 49-[1] f. (chaque vol.) ; basse-contre : 35-[1] f.
F-Psg/ Rés Vm 222 [complet ; il manque les f. 16 et 17 à chaque partie]

Note(s) sur la source musicale A

Au f. E4v de la Basse-contre : marque PMP.

Pièces liminaires et tables
f. G1v Table alphabétique des chansons, les pièces à trois voix et les villanelles italiennes étant à part.
f. G2v Extrait du privilège général du 21 août 1605.

Dépouillement
[CHANSONS À QUATRE]
1. Verdoyant bocage, Umbrageux rivage, Seuls tesmoings de mes soupirs : 4 v
2. L'autre jour ma nimphe Annette, Cueilloit de ses doits rosins, La fleur 4 v
3. Devant que j'eusse receu, Moy deceu, Le venin que vostr'?il lance, Je ne 4 v
4. Badin garde mieux ta femme, Tu fais mourir le desir, Quand nonchalant tu 4 v
5. Est-ce donc ta beauté qui te rend si cruelle, O sort trop rigoureux ! 4 v
6. Belle nimphe aux beaux cheveux longs, Frize le cristal de ton onde : 4 v
7. Je t'ayme, clére brunette, Pour ta doucette minette, Et simplette façon, 4 v
8. Tant doucement mon ame estoit ravie, Tant doucement la belle 4 v
9. Il me faut mon d'uil crier Ayant perdu mamie, Coudres, mons, rochers, 4 v
10. Comme aurois-je envie De rire & chanter, Voyant de ma vie Le cours 4 v
11. Belle qui inspirez l'amour dedans mon ame, Par les esprits issants du feu 4 v
12. Fretillarde amoureuse pucette je meurs te voyant toy, Si tu veux de ma 4 v
13. Si en voyant tes yeux, le feu Brusle la vie & le coeur que j'ay, Baize moy 4 v
14. Va trouver vitement madame, mon coeur, Conte luy comme j'ay le feu 4 v
15. Bons dieux, quel astre j'ay veu, En si bel ?il, le flambeau Y esclairant, à de 4 v
16. O Dieu quelle merveilles, J'oy d'un ange la voix, O Dieu qu'à ceste fois 4 v
17. Fonteine tu ne replie En tant de sortes ton cours, Que m'enlasse en divers 4 v
18. Douces fleurs du printemps dont les nimphes gentilles, Tissent les 4 v
19. Quoy pour m'avoir quitté, pensez vous Marguerite Qu'un regret en l'esprit 4 v
20. Que sert cela de faire la sucrée, Vostre mine affectée, Seule demande assez 4 v
21. J'ayme sur tout la couleur brune, Figure de ma loyauté, Bien qu'ennuyeuse 4 v
22. Nayade mignardelette Qui sous ta claire ondelette, Et ores dessus le bor 4 v
23. Le mignon fils de Cyprine, L'autre nuict d'un tel assaut Veint m'esveiller en 4 v
24. O Dieu qu'est-ce de nous, Superbes vains & fous, Amoureux d'une vie Qui 4 v
25. Et quoy petit frelon du ciel, Amour enfant d'une déesse, C'est donc vous 4 v
26. Nimphes de ces claires fonteines Qui vous fait ainsi lamenter ? - Las il nous 4 v
27. En tes beaux ans verdelets Tu fus un bouton de roze, Qui n'est qu'à demy 4 v
28. Beaux yeux où tient son empire Le dieu des dieux le vainqueur, Beaux yeux 4 v
29. Mes pleurs que vous folement m'abusez, Vous me fuyez & n'aportez de 4 v
30. O beauté vainement ce nom tu as eu ! Belle tu n'es point laide, toy qui nos 4 v
32. Que me sert il de voir A ce joly printemps ces feuilles vertes, Quand toutes 4 v

VILLANELLES ITALIENNES [À QUATRE]
31. Se li pianti che sovente La mia doglia manda fuora, Mai potessero il dolore, 4 v
33. Passo ogn' altra vaga donna di gratia, Et beltade rara questo mio bel sole, 4 v
34. Veggio tal volta ne la vostra lieta Fronte raccorsi pura cortesia, Rara 4 v

[CHANSONS À TROIS]
35. La Diane que je sers Ayant trop couru de serfs Durant l'ardeur violente, Se 3 v
36. Gratieuse Cypris, Qui ta naissance a pris D'une escume salée, Qui fut de 3 v
37. Tandis que d'une main legere Charlotte ma gente bergere, Va parmy ces 3 v
38. Serein je voudrois estre, & sous un vert plumage Cà & là voletant, Solitaire 3 v
39. He bien si je t'ay baisée Faut-il faire la ruzée ? Et d'un semblant affeté 3 v
40. Où fuit si viste mon ame Va t'elle point voir ma dame ? Elle y va, comme je 3 v
41. Quoy ? tu dors, ma Dianette, Libre de tout pensement: Tandis que la nuit 3 v
42. Pourquoy fuyez vous bergere Quand je vous vays poursuivant, Comme 3 v
43. Donques (ô la cruelle atainte) Charlotte est malade, dis-tu ? Doncques sa 3 v
44. Si je ne vous suis bon, il ne faut que le dire Afin que je me retire, Et que 3 v
45. O ! D'amant estrange fortune ? Mon pauvre coeur est depuis peu, Devenu 3 v

VILLANELLES ITALIENNES [À TROIS]
46. Volete voi saper dona gentile, Sun per voi viv' amoros' adore, Fate sta 3 v
47. Tu pensi dona ch'io t' habbi lasciata; Che quando passo non mi guardi mai 3 v
48. Voi donne che cercate mill' amanti, Credete cert' a noi che fat' errore, Ch'amar 3 v

N.B. : dans le dépouillement nous avons interverti les Pièces 31 et 32 pour regrouper les villanelles italiennes.

Description
4 volumes 8° obl., 90 x 130 mm. DESSVS, HAVTE-CONTRE, TAILLE : 49-[1] f., A-F8G2. BASSE-CONTRE : 35-[1] f., A-D8E4. Titre dans l'encadrement EOOMP. Musique notée (type PMF), portées de 110 mm. Lettrines, culs-de-lampe. Ligne de pied : [NOM DE LA PARTIE].

Autres exemplaires
F-LIS/ Norm. 906 (5) [taille]

Références
RISM 16064.

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

F-Psg/ Rés Vm 222
F-LIS/ Norm 906 [ 5]

Lieu(x)

PARIS

Note(s) lieu(x)

PARIS : ville d'édition de la source musicale A

Date(s)

1606
1605.08.21

Note(s) date(s)

1605.08.21 : privilège imprimé à la fin de la source musicale A
1606 : édition source musicale A

Éditeur(s) / Graveur(s) / Libraire(s)

BALLARD, Pierre [1581 ca-1639]

Informations sur la notice :

Notice créée par Laurent Guillo (mars 2007).

Date de référence :

<<<< retour <<<<