Login
Menu et informations
non identifié : NOUVEAU RECUEIL DES PLUS BEAUX VERS MIS EN CHANT AUGMENTÉ

non identifié : NOUVEAU RECUEIL DES PLUS BEAUX VERS MIS EN CHANT AUGMENTÉ

Titre uniforme :
NOUVEAU RECUEIL DES PLUS BEAUX VERS MIS EN CHANT AUGMENTÉ
Source(s) du recueil :
Source musicale A

[Ce recueil comporte deux parties]

[première partie]
NOUVEAU RECUEIL DES PLUS BEAUX VERS MIS EN CHANT, AUGMENTE' DE TOUS les Airs les plus nouveaux, Et de plusieurs grands Recits & autres Couplets de Madame la Comtesse de la Suze, qui n'ont point paru jusqu'à présent
[seconde partie]
RECVEIL DES PLVS BEAVX VERS QVI ONT ESTE' MIS EN CHANT. SECONDE PARTIE
Paris, Guillaume de Luyne, 1680
1 vol., in-12°, 150 x 90 mm, Frontispice + [20]-240-[2]-[280 p. paginées 243-500 puis 499-520]-[36] p.
F-Pa/ 8° BL 11365. [après la p. 520, ne contient que les airs 8 à 43]

Note(s) sur la source musicale A

Frontispice gravé (non compris dans la collation)
RECVEIL des plus beaux vers mis en chant. Augmenté de tous les Airs Nouveaux, Et de tous les derniers Coupletz de Me. la C. de la Suze. 1680. Auec Priuilege du Roy.

Pièces liminaires et tables
f. à2r Épître signée D. B., à Monseigneur le Duc de Montausier, Pair de France, &c.
f. à4r Table alphabétique des airs contenus en cette seconde partie.

Contenu
Au début du volume, quatre pièces sont nouvelles (de Allez voir cet objet à Au doux bruit d'une fontaine).
Sont reprises ensuite les pièces 5-213 des pages 5-240 du volume P2 avec la même pagination (c'est la composition typographique originale).
Sont reprises ensuite les pièces du volume P2S, en totalité, formant les pages 241 à 520 avec la même pagination (c'est la composition typographique originale).
Sont reprises ensuite les pièces 103-132 des pages 109-130 du Nouveau recueil de c. 1670 (RVC-13), dans la même composition typographique mais curieusement une pagination et un titre courant adaptés ; elles forment ici les pages 521-542.
Ensuite, pour les pages 542-543 (terminées par FIN ) : trois pièces (de Parmy les maux que l'absence à Tandis que nuit & jour).
Ensuite, dans une section non paginée, signée p1A2-6B6c7 : 55 pièces (de Ma bergere est toûjours insensible à J'ai mille fois pensé). Quelques-unes font référence au Ballet de Chambord.

Description
1 volume 12°, 150 x 90 mm. Frontispice + [20]-240-[2]-[280 p. paginées 243-500 puis 499-520]-[36] p., à10A-V12X10Y11Z12A(2-6)B6c7. Lettrines, bandeaux, frises, fleurons, culs-de-lampe, titre courant. Ligne de pied : Tome II.

Autre exemplaire
F-Pn/ Rés Vm Crlt 164 [cet exemplaire contient en sus, à la fin, 10 feuillets non paginés ni signés, qui reprennent une partie des p. 521-544 du même volume, dans la même composition typographique mais sans titre courant ni pagination. Il pourrait s'agir d'une erreur de reliure] [autre exemplaire consulté par L. Guillo]

Références
LACHÈVRE III p. 104-105.

Notes
Il s'agit d'une réémission groupée des volumes P2 et P2S du Recueil des plus beaux vers mis en chant de Bacilly, parus en 1668, et augmentée au début et à la fin avec quelques pièces nouvelles.

Dépouillement (sigle RISM/ cote)

F-Pa/ 8° BL 11365
F-Pn/ Rés Vm Crlt 164

Voir aussi

Guillo, Ballard/ RVC-13 [voir notes source A]

Lieu(x)

PARIS

Note(s) lieu(x)

PARIS : ville d'édition de la source musicale A

Date(s)

1680

Note(s) date(s)

1680 : édition source musicale A

Dédicataire(s)

MONTAUZIER, Charles de Sainte-Maure, duc de

Éditeur(s) / Graveur(s) / Libraire(s)

LUYNE, Guillaume de

Informations sur la notice :

Notice créée par Laurent Guillo (mars 2007).

Date de référence :

<<<< retour <<<<