Login
Menu et informations
BERAUD, Joseph (ca 1763-1826 av.)
État civil
NOM : BERAUD     Prénom(s) : Joseph     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : BEREAU
Date(s) : 1763 ca  / 1826 av.
Notes biographiques

Joseph BERAUD a effectué un parcours classique, enfant de chœur puis organiste à la collégiale de Monpazier. Pauvre et sans ressource en 1791, âgé de 27 ans, il voit la suite de sa carrière très compromise mais elle n'est pas encore documentée sauf son mariage en novembre 1792.

• [1763- 1764] : Joseph BERAUD est né entre ces deux dates si l'on en croit l'âge indiqué (27 ans) par le directoire du département de la Dordogne dans le document envoyé au Comité ecclésiastique le 6 avril 1791.

• [1770- 1778], Monpazier : Joseph est enfant de chœur car le même document indique qu’il fut « enfant de chœur dès son plus jeune âge ». Cependant il n’est pas précisé où. On peut supposer que c’est à la collégiale de Monpazier.

• [1786], Monpazier : Joseph certainement reconnu pour ses qualités de musicien est reçu comme organiste du chapitre de Monpazier, selon une information fournie par le même document.

• 1790, Monpazier : BÉRAUD est organiste  du chapitre de  Monpazier, pour un traitement fixe de 300 livres. Ses collègues sont les deux chantres Jean MAURIAC et Pierre SELVE. Dans certains documents, il est qualifié d'"organiste habitué".
• [1786], Monpazier : Joseph certainement reconnu pour ses qualités de musicien est reçu comme organiste du chapitre de Monpazier, selon une information fournie par le même document.

• [1791] : Il fait une demande de pension et le directoire du district de Belvès propose de lui accorder une gratification de 300 livres.

• 6 avril 1791 : Le directoire du département, dans son envoi au Comité ecclésiastique précise qu’il est âgé de 27 ans. Il est signalé comme étant  « très pauvre et hors d'état de prendre une autre profession ». Le directoire propose une gratification de 500 livres.
• 8 décembre 1791 : Le directoire du département de la Dordogne lui accorde une gratification de 200 livres en application de l’article 2 de la loi du 26 août 1791.

•15 novembre 1792, Monpazier : Joseph BERAUD épouse Jeanne Grimal, de Monpazier. Joseph est dit "organiste" dans l'acte ce qui peut indiquer qu'il exerce toujours ses talents deux ans après la suppression des collégiales. Les 4 témoins et lui signent d'une main ferme avec souvent une petite ruche au bout de la signature, signe d'une maîtrise de l'écriture et d'une recherche de distinction. Jeanne meurt en octobre 1826 à Monpazier, elle est alors veuve mais l'acte de décès de Joseph n'a ps été retrouvé pour le moment.

Le parcours de Joseph BERAUD est simple et représentatif de celui de beaucoup de musiciens de modestes établissements religieux de province avant la Révolution. De plus amples recherches permettront peut-être d'en préciser d'autres étapes.

mise à jour : janvier 2019

Sources
F-Ad24/ 1 L 661 ; F-Ad24/ 2 L 146 ; F-Ad24/ BMS Monpazier 1772-1792 Coll. com. ; F-An/ DXIX/090/738/02

<<<< retour <<<<