Login
Menu et informations
BOUCHER, Pierre Marie (1743-1828)
État civil
NOM : BOUCHER     Prénom(s) : Pierre Marie     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : BOUCHET
Date(s) : 1743-1-6  / 1828-2-15
Notes biographiques

Pierre Marie BOUCHER naît à Chartres le 6 janvier 1743, fils de Marie-Jeanne Dugué et Charles Boucher, compagnon charpentier qui ne sait pas signer. Il est baptisé le lendemain en la paroisse Saint-Hilaire.
Au décès de la mère en 1770, six enfants sont présents : Jacques (devenu imagier), Pierre Marie, Pierre-Jean-François (alors maître de musique à Chinon), Marie-Anne (religieuse au couvent de la Providence de Saumur), Louis-Claude (19 ans) et Marie Honorée Boucher (17 ans).

• 1750-1761, Chartres : Entré à la maîtrise de la cathédrale comme enfant de chœur,  Pierre Marie BOUCHER fait chanter une messe à Pâques 1759 et un motet le 7 décembre. Il en sort avec 150 livres de gratification, 50 livres pour habit, 10 livres pour la messe et 50 livres pour une année supplémentaire. Il est nommé petit heurier matinier.

• Quand ?, Paris : D'après J. Clerval [L'ancienne maîtrise de ND de Chartres …, p.306], "il alla dans diverses paroisses de Paris".

• Vers 1770, Fontevraud : Pierre Marie BOUCHER serait maître de musique à l'abbaye royale.

• 29 septembre 1770 - 1790, Chartres : Pierre Marie BOUCHER est chantre à la cathédrale de Chartres, chanoine de Saint-Nicolas (chapelle attachée à la cathédrale offrant des prébendes aux chantres). Il est reçu en 1770 à 10 livres de gages par semaine, somme augmentée à 11 livres en 1790.
• 16 avril 1773, Chartres : Pierre Marie BOUCHER, chanoine de Saint-Nicolas, devient le parrain de Pierre Thimotée CALAIS, sixième enfant de Philippe Etienne CALAIS, chantre du chapitre et de l'église paroissiale de Saint-André.
• Le 8 septembre 1783, on chante à la cathédrale une Messe en grande symphonie, et le psaume Beatus Vir &c Motet à grande Symphonie, tous deux de la composition de Pierre Marie BOUCHER, musicien de la Cathédrale.
• Le 14 août 1784, une autre composition de Pierre Marie BOUCHER, le Psaume Cantate Domino canticum novum, quia etc (Ec. Ps 97), motet à grande symphonie, est chanté à la Cathédrale. Son auteur est dit abbé et musicien de ladite église.
• En septembre 1790, Pierre Marie BOUCHER demande un certificat au chapitre pour son frère Pierre-Jean-François BOUCHER, ancien enfant de chœur et heurier matinier à Chartres, devenu depuis maître de musique à Chinon.

• 1791 [?], Chartres : Dans le tableau des musiciens de la cathédrale, il est dit musicien haute taille et chanoine de St-Nicolas.

• 9 octobre 1791, Chartres : Pierre Marie BOUCHER signe l'acte de mariage de Jean CAILLOT, musicien, en compagnie de Edme DUPONT et Pierre Louis Augustin DESVIGNES.

• 5 juin 1792, Chartres : Pierre Marie BOUCHER, musicien, épouse Marie Anne Michel Lecanu. Ses témoins sont des parents artisans, ceux de sa femme un juge du tribunal et administrateur du district de Chartres, et le commandant du second bataillon de la garde nationale de cette ville. Mais signent aussi l'acte : Henri Joseph TURBEN, Edme DUPONT, Louis DELAFOY, Louis PICHOT, Lucien GAILLARD, Pierre-Alexandre GOBLIN, Thomas MACE chantres et/ou instrumentistes ; Pierre Louis Augustin DESVIGNES maître de musique ; Denis PROTA organiste ; et peut être Antoine MAHEUX enfant de chœur, tous attachés à la cathédrale.

• 5 juillet 1792, Chartres : Pierre Marie BOUCHER fait partie des douze chantres et musiciens de la cathédrale qui demandent leur traitement au district du département et sont renvoyés à la fabrique. En octobre, le directoire du district de Chartres, suivi par le département, estime que son traitement de musicien doit être fixé à 1000 livres par an : il lui est dû par la Nation jusqu'au 1er avril 1792, la fabrique devant prendre le relais. En qualité d'ancien chanoine de Saint-Nicolas, il faut y ajouter 331 livres 3 sols 11 deniers par an. Le tableau récapitulatif des pensions établi en l'an VIII indique qu'il touche 331,20 F.

• 9 novembre 1798 [15 brumaire an 7], Chartres : Pierre Marie BOUCHER dirige (?) les 22 musiciens réunis pour la fête donnée pour l'ouverture des écoles centrales.

• 15 août 1800-1827, Chartres : Pierre Marie BOUCHER donne une grand'messe en musique à 12 exécutants, « première […] qu’on eût entendue à la cathédrale depuis 1793 » (J.-A. Clerval, L’Œuvre des Clercs de Notre-Dame de Chartres..., 1910). Il en donne une nouvelle à la Noël 1801 puis pour la réunion solennelle des prêtres assermentés et l’arrivée de l’évêque (juin et juillet 1802), et continue à raison de 3 ou 4 grands-messes par an jusqu’en 1821. Pour chacune il touche une gratification de 18 à 24 livres. Ses revenus s'établissent donc en 1820 à 170 livres comme musicien de l’ancien Chapitre et 150 livres comme musicien du nouveau. Il remplit à partir de cette date les fonctions de maître de chapelle ce qui lui rapporte 150 livres de plus. En 1827 il est remplacé à ce poste par Antoine MAHEUX.
• 12 août 1803 [24 Thermidor an 11], Paris : Le Sieur BOUCHER, musicien à Chartres, se fournit pour plus de 34 livres auprès de Jacques François DECOMBE, marchand et professeur de musique.

• 14 février 1828, Chartres : Décès de Pierre Marie BOUCHER, musicien, veuf de Marie Anne Michel Lecanu, âgé de 85 ans en son domicile, cloître de Sainte-Foi.

Sources
F-Ad28/ 3 E 085/065  ; F-Ad28/ 3 E 085/127 ; F-Ad28/ E 5/54 5/55 et 5/56 ; F-Ad28/ E 7/26 ; F-Ad28/ G 329 ; F-Ad28/ G 330 ; F-Ad28/ G 331 ; F-Ad28/ G 336 ; F-Ad28/ G 337 ; F-Ad28/ L 377/ g ; F-Ad28/ L 427 ; F-Ad28/ L 554 ; F-Ad28/ V 139 ; F-Ad28/ V 140 ; F-Ad28/ V 141 ; F-An/ ET/X/865 ; F-Bm Chartres/ JUSS R 33 ; F-Bm Chartres/ JUSS R34/1 tome 1 ; F.Y. Besnard, Un prêtre en révolution...2011 ; J.-A. Clerval, L’Œuvre des Clercs de Notre-Dame de Chartres..., 1910 ; P. Lusseau, L'abbaye royale de Fontevraud aux 17ème et 18ème..., 1986

<<<< retour <<<<