Login
Menu et informations
CROISY, Pierre, à Cambrai (1751-1793)
État civil
NOM : CROISY     Prénom(s) : Pierre     Sexe : M
Complément de nom : à Cambrai
Autre(s) forme(s) du nom : CROIZY
Date(s) : 1751-9-10   / 1793-12-22 
Notes biographiques

Si l'itinéraire de Pierre CROISY  comporte encore de grandes zones d'ombre, on y reconnaît néanmoins aisément le cursus classique de l'enfant de chœur devenu chantre-choriste et qui tente de valoriser sa voix en changeant d'église, à la recherche de celle qui lui offrira les meilleures conditions d'exercice. Après avoir chanté à Cambrai  et Lille, seules étapes actuellement attestées, il revient à Cambrai, où le trouve la Révolution commençante et où il s'éteint en 1793.

• 10 septembre 1751, Roye [Somme] : Pierre CROISY, fils de Pierre, maître chapelier, et de Suzanne Oudart, est baptisé en l'église paroissiale Saint-Pierre de Roye.

• [Vers 1758] : Pierre CROISY est reçu enfant de chœur, sans doute à la collégiale de sa ville natale, mais ce point reste à documenter.

• 7 mai 1771, Cambrai : Il est reçu petit vicaire à la collégiale Saint-Géry, c'est-à-dire très probablement musicien, à 19 sols par jour.

• Nous perdons provisoirement sa trace car nous ne possédons pas de dossier de carrière comportant une déclaration individuelle précise.

• 18 mars 1785, Lille : "Messieurs assemblés dans leur sacristie le 18 mars 1785 après la grand-messe ont reçu vicaire de leur Eglise en qualité de haute-contre le nommé Pierre Croisy aux gages de 32 patars par jour lui accordant en sus quatre patars par jour pendant six mois" lit-on dans le registre capitulaire des chanoines de la collégiale Saint-Pierre.
• 23 mai 1785, Lille : "Messieurs ont autorisé Mr Delécaille, maitre de la maison des Clercs a faire sur lad. maison l'avance de six louis à Pierre Croisy, vicaire de leur Église, lequel s'est engagé d'abandonner quinze sols argent de France par jour de ses gages jusqu'à son parfait remboursement de lad. somme".
• 28 octobre 1785, Lille : "Messieurs ont réglé qu'a commencer le 1er du mois prochain les gages de Pierre Croisy, vicaire de leur Eglise seront de 28 patars par jour".

• 26 juin 1786, Lille : "Messieurs ont réduit les gages de Pierre Croisy, vicaire musicien de cette Eglise à 24 patars par jour".

• 28 juin 1786, Lille : "Vicaire de chœur [musicien]" de la collégiale Saint-Pierre, Pierre CROISY épouse dans l'église paroissiale éponyme Anne Lambert, qui est dite native de "Pierpont, diocèse de Trèves", en présence du maître de musique, l'abbé ROUSSIGNOL.

• 31 juillet 1787, Cambrai : CROISY est reçu comme basse-contre à 39 sols par jour par le chapitre de la collégiale Saint-Géry.

1790, Cambrai : Pierre CROISY est toujours en poste comme basse-contre à la collégiale Saint-Géry. Il perçoit annuellement 936 livres 10 sols.

• 1791, Douai : Le directoire du département lui accorde une gratification de 200 livres.

• 1792, Cambrai : Il est toujours en activité comme chantre dans la nouvelle église paroissiale Notre-Dame.

• 22 décembre 1793, Cambrai : Pierre CROISY décède à son domicile, sans qu'il soit fait aucune mention de son épouse ou d'un enfant. Il avait 42 ans.

Mise à jour : 29 mars 2017

Sources
F-Ad59/ 16G 497 ; F-Ad59/ BMS St-Pierre de Lille ; F-Ad59/ L 5126 ; F-Ad59/ L 5129 ; F-Ad59/ L 5142 ; F-Ad59/5MI012R073 ; F-Ad80/ 5MI_978, BMS St-Pierre de Roye

<<<< retour <<<<