Login
Menu et informations
D'ORGE, Frédéric Jean-Baptiste (ca 1779-1824)

D'ORGE, Frédéric Jean-Baptiste (ca 1779-1824)

État civil
NOM : D'ORGE     Prénom(s) : Frédéric Jean-Baptiste     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : DORGE
DORGES
Date(s) : 1779-1 ca  / 1824-6-23 
Notes biographiques

Fils d'un "bourgeois de Paris", Frédéric Jean-Baptiste D'ORGE, bien que né dans la capitale, est entré en 1787 à la collégiale Notre-Dame d’Étampes pour y servir d'enfant de chœur, bientôt rejoint par son jeune frère. Un troisième frère pourrait avoir été à peu près à la même époque, enfant de chœur dans une église parisienne.Il poursuit son service dans le cadre paroissial jusqu'à la cessation du culte. Marié sous l'Empire, il occupe la place de "sommier" de la chapelle des Tuileries.  On retrouve sa trace sous la Restauration où il travaille comme "employé" pour la duchesse de Berry, on ne sait dans quel cadre, puis on perd sa trace.

• [janvier] 1779, sans doute à Paris : Frédéric Jean-Baptiste D'ORGE vient au monde. il est le fils d'Alexis, bourgeois de Paris et de Marie Boyard.

• 14 avril 1787, Étampes [Essonne] : "S'est presenté Alexis Desforges, tenant hotel garni a Paris, rue frepillon, paroisse St Nicolas Deschamps, lequel nous a presenté Frederic Jean Baptiste Dorges, son fils, agé de huit ans trois mois, pour remplir la place d'Enfant de Chœur, vacante par la sortie de Barbier et nous a requis qu'il nous plut le recevoir, et a signé Dorges.Surquoi Deliberé, nous avons accepté lesdites offres et promis L'accepter definitivement dans huit jours s'il ne survient point d'obstacle, et pendant ce tems, nous permettons qu'il entre et soit nourri a la maitrise".

• 21 avril 1787, Étampes : "Nous après le rapport du sieur BLIN, maitre des Enfants de Chœur, et les informations par nous faites des capacités de Frederic Jean Baptiste Dorges avons reçu ledit Frederic Jean Baptiste Dorges pour Enfant de chœur pour etre installé dès ce jourd'hui". Son frère Alexis Charles est reçu le 7 septembre suivant comme enfant de chœur.

• 15 mai 1789, Paris : Après la mort de leur mère, l'inventaire est effectué par le notaire Chocon tant au nom de leur père qu'à celui de leurs quatre enfants mineurs dont Alexis Charles, Augustin Jean-Baptiste et Émilie Madeleine Barbe. Jean Baptiste Boyard est leur tuteur.

 1790, Étampes : Frédéric Jean-Baptiste D'ORGE est toujours en place comme l'un des quatre enfants de chœur de la collégiale Notre-Dame aux côtés de son frère Alexis Charles; de Louis LÉPINAY et François LANGLOIS. C'est Jacques Alexis BLAIN qui s'occupe de leur éducation et de leur surveillance.

• 18 mai 1792, Paris : Une députation des enfants de chœur de diverses paroisses de la capitale est admise à la barre de l'Assemblée nationale. Ils proviennent des paroisses de Saint-Germain-l'Auxerrois, Saint-Roch, Saint-Leu, Saint-Paul, Saint-Gervais, Saint-Germain-des-Prés, Saint-Merri, Saint-Eustache, Saint-Philippe-du-Roule, Saint-Laurent, Saint-François-d'Assise, Saint-Pierre-du-Gros-Caillou, Notre-Dame-de-Lorette. Parmi eux, un certain d'Orge. On peut se demander s'il ne s'agit pas d'Augustin Jean-Baptiste.

•[1793], Étampes : Ils demandent la gratification accordée usuellement aux enfants de chœur ayant achevé leur temps.
• 23 juin 1793, Étampes : Le district estime qu'il faut leur délivrer à chacun une gratification de 80 livres, qui correspond à ce que versait le chapitre aux sortants.

• 3 janvier 1794, Versailles [Yvelines] : Le directoire du département de Seine-et-Oise n'accorde pour l'instant pas satisfaction aux demandeurs, qui doivent apporter des témoignages écrits sur la somme que le chapitre avait coutume de verser aux enfants de chœur ayant fait leur temps.

• 1816-1809, Paris : Son nom apparaît dans les comptes de la Maison de l'Empereur; il est "sommier" de la chapelle des Tuileries. "On appelle chez le Roi et chez certains Princes,Sommier de Chapelle,L'Officier qui a le soin de faire porter à l'Église, à la Chapelle, le drap de pied, les carreaux, etc. du Roi, de la Reine, etc" [Dictionnaire de l'Académie Française, 1798].

• 8 février 1808, Paris : Il habite le 48 rue du Mont-Blanc [actuelle rue de la Chaussée-d'Antin] et épouse Marguerite Saussier en l'église Saint-Roch [premier arrondissement].  Son père est mort. Son frère Augustin Jean-Baptiste [né le 8 mars 1783], domicilié hospice de la Maternité, épouse le 17 avril 1809 paroisse Saint-Louis-en-l'Île, Marie Marguerite Quérité. Sa sœur meurt à Paris le 6 décembre 1849.

• 19 octobre 1819, Paris : Frédéric Jean Baptiste D'Orge, "employé chez son Altesse Royale madame la duchesse de Berry" signe au mariage de son frère Alexis Charles, employé de la maison et école d'Accouchement de Paris, installé dans les bâtiments de l'ancienne abbaye de Port-Royal [actuel XIVe arrondissement] avec Marie Julie Miussens La Parade. Leur frère Augustin Jean Baptiste, qui a été employé dans le même établissement, signe également. Frédéric signe "d'Orge", comme ses deux frères.

• 23 juin 1824, Paris : Il meurt dans le 6e arrondissement.

Mise à jour :9 juillet 2019

Sources
Archives Parlementaires, 1ère série, t. XLIII ; F-Ad78/ 1 L 114 ; F-Ad78/ 3 Q 25 ; F-Adiocésaines de Paris/ 7G3/ 14 ; F-An/ O/2/1-O/2/5 ; F-An/ Y5329 ; Filae.com ; Site Filae.com

<<<< retour <<<<