Login
Menu et informations
DARCHE, Jean Claude Guillaume (ca 1733-1807)

DARCHE, Jean Claude Guillaume (ca 1733-1807)

État civil
NOM : DARCHE     Prénom(s) : Jean Claude Guillaume     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : D'ARCHE
Date(s) : 1733 ca  / 1807-11-27
Notes biographiques

Jean Claude Guillaume DARCHE occupe les fonctions de clerc, chantre, sacristain et maître des enfants de chœur de la paroisse Notre-Dame de Pontoise (Val-d'Oise) à la fin de l'Ancien Régime et au début de la Révolution. Mort à l'hospice sous l'Empire, il exerçait le métier de cordonnier.

• [vers 1733] : Jean Claude Guillaume DARCHE naît en un lieu inconnu peut-être à Paris. Il est le fils de Claude et de Marie Marguerite Janson.

• 26 avril 1758, Paris : Il épouse paroisse Sainte-Marguerite Marie Catherine Duthilleul, fille de Jean-Baptiste et de Marie Marguerite Simon.

• 9 septembre 1764, Pontoise [Val-d'Oise] : Le curé de la paroisse Notre-Dame est prié de faire venir un "clerc choriste" dont les mœurs, la voix et les talents pour l'école soient connus, qui "auroit pour honoraire par mois les huit livres de loyer et les douze livres des pauvres".
• 9 décembre 1764, Pontoise : Comme clerc-chantre, le curé a présenté le sieur DARCHE, "qui nous paroit de bonne vie et mœurs et capable de remplir les fonctions de chantre et de si apliquer de son mieux". L'assemblée se prononce sur sa réception et l'agrée à l'unanimité. Il commencera son service le premier janvier 1765, à raison de 25 livres par mois.

• 14 juillet 1765, Pontoise : Marie Sophie Darche, fille de Jean Claude Guillaume DARCHE, clerc de la paroisse Notre-Dame, et de Marie Catherine Duthilleul sa femme, naît ; elle est baptisée le 15 à Notre-Dame, comme tous les enfants qui suivront.

• 13 juillet 1766, Pontoise : Leur fils Jean-Baptiste Françoise naît ; il est baptisé le lendemain et a pour parrain Jean-Baptiste BESLAY, serpent de la paroisse.

• 19 août 1767, Pontoise : Leur fils Jean Nicolas voit le jour et reçoit le baptême à Notre-Dame.

• 7 septembre 1768, Pontoise : Leur fille Marie Anne naît et se fait baptiser. Elle a pour parrain Jean Antoine Musa, professeur au collège de la ville.

• 21 mai 1771, Pontoise : Leur fils Antoine, né le même jour, est baptisé.

• 31 mars 1773, Pontoise : Leur fils Jean-Baptiste Marie naît. Il est baptisé le même jour, avec pour parrain Jean-Baptiste MOUSSEAUX, fils de Jean-Baptiste Mousseaux, vigneron.

• 14 juillet 1775, Pontoise : Leur fille Alexandrine vient au monde. Elle est baptisée le 16.

• 30 décembre 1776, Pontoise : Leur fils Jean-Baptiste Thomas naît et reçoit le baptême.

• 16 janvier 1780, Pontoise : L'assemblée a jugé devoir s'ocuper de l'éducation et instruction des enfant de chœur. En conséquence, le bureau paiera à DARCHE, premier chantre, la somme de 60 livres à raison de 5 livres par mois, "à la charge par luy de leur montrer à lire, à écrire et le chant, de veiller à leur conduite, et en l'absence de M. le second vicaire, de les maintenir dans le chœur".

• 3 octobre 1781, Pontoise : Le recensement indique que Jean-Baptiste [sic] DARCHE, chantre, 47 ans, demeure rue Neuve Notre-Dame avec son épouse Marie Catherine Dutilleul, 43 ans, et leurs enfants Jean-Baptiste, 14 ans ; Jean Thomas, 5 ans ; Marie Anne, 13 ans ; Alexandrine, 6 ans.

• 20 octobre 1782, Pontoise : Les marguilliers de Notre-Dame en exercice ont representé que par acte du 16 janvier 1780, il a été dit "que M. Sibire en sa qualité de second vicaire jouiroit de la maison qu'occupoit cy devant M. Lomigny, à la charge par lui de recevoir chez lui les enfans de chœur, de les faire habiller de les conduire à l'église, les reconduire pour les faire deshabiller, les maintenir dans la modestie et la décence dans l'église et au chœur". Il a ete également dit que l'assemblée, jugeant devoir s'occuper de l'éducation des enfants, paiera à DARCHE, premier chantre, la somme de 60 livres a raison de cinq livres par mois, à la charge par lui de leur montrer à lire, à écrire et le chant, de veiller à leur conduite et en l'absence du second vicaire, de les maintenir dans le chœur. Ainsi, un second vicaire a été nommé et un maître des enfants de chœur de supprimé, sans que les statuts de la paroisse n'aient été modifiés ; en outre, ce changement enlève à la fabrique ses droits. En conséquence, il est proposé à l'assemblée de "rétablir les choses sur l'ancien pied, seul moyen de faire cesser les plaintes et les regrets qu'on pouvoit avoir [...] et de faire taire les reproches que MM. les marguilliers pourroient un jour essuyer des héritiers des fondateurs en voyant leur fondation méprisée et détruite".
• 1er décembre 1782, Pontoise : La charge d'instruire les enfants de chœur revient dorénavant au sacristain, l'abbé ARNAL. En sa double qualité, il aura 30 livres par mois et la jouissance de la maison où est la maîtrise. DARCHE ne touchera plus les cent sols par mois qu'il recevait pour leur montrer à écrire et à chanter. 
• 21 décembre 1782, Pontoise : Son fils Thomas Marie naît ; il est baptisé le lendemain à Notre-Dame.

• 1789-1790, Pontoise : DARCHE exerce à nouveau les responsabilités d'un maître des enfants de chœur, comme le prouve le compte de fabrique de Notre-Dame qui indique qu'il perçoit 100 livres "pour une année d'instruction donnée aux enfants de chœur échue au 1er juillet 1790".

• 1790, Pontoise : Claude Jean-Baptiste DARCHE, chantre de Notre-Dame, vit avec ses quatre enfants (deux garçons et deux filles, l'aîné des garçons âgé de 14 ans, le second de 8, l'aînée des filles de 22, l'autre de 15), dans une maison appartenant à M. Musquinet père, composée en bas d'une cuisine, une chambre au-dessus, un petit jardin, le tout contenant environ 3 perches.

• 1793, Pontoise : Jean Claude Guillaume D'ARCHE, toujours chantre de Notre-Dame, 58 ans, vivant de son état, réside avec sa femme de 54 ans, cinq enfants dont trois garçons de 26, 15 et 10 ans et deux filles de 24 et 17 ans.

• 9 janvier 1794, Pontoise : Jean Claude Guillaume DARCHE, "ci devant clerc chantre de Notre-Dame", prête serment d'être fidèle à la Nation et de maintenir la liberté et l'égalité ou de mourir en les défendant, entre les mains du maire.
• 1793-1794, Pontoise : Le compte de fabrique de la paroisse Notre-Dame indique que DARCHE, sacristain, maître des enfants de chœur et ci-devant chantre, touche 87 livres le 12 nivôse an II (1er janvier 1794), dont 37 pour gages de décembre 1793 comme chantre et 50 pour 6 mois à lui dus comme sacristain et maître des enfants de chœur.
• Août 1794, Pontoise : Il fait un don d'1 livre 10 sols pour contribuer à la construction du vaisseau le Département de Seine-et-Oise.

• 24 juillet 1796, Pontoise : Le recensement indique que Jean Guillaume DARCHE, 63 ans, exerce la profession de cordonnier.

• 27 novembre 1807, Pontoise : Jean Claude Guillaume DARCHE, cordonnier demeurant faubourg Notre-Dame, époux de Marie Catherine Dutilleul, s'éteint à l'hospice à l'âge de 74 ans. Le décès est déclaré le jour même par son fils Jean-Baptiste Nicolas Darche, perruquier, 40 ans, et ses deux gendres Albert Mousseaux, maçon, 45 ans, et Nicolas Barbet, également maçon, 34 ans.

Mise à jour : 9 septembre 2018

Sources
F-AmPontoise/ 1E194 ; F-AmPontoise/ 1F2 ; F-AmPontoise/ 1F4 ; F-AmPontoise/ 1F44 ; F-AmPontoise/ 2G7 ; F-AmPontoise/ 2J2 ; F-AmPontoise/ GG47 ; F-AmPontoise/ GG56-58 ; F-AmPontoise/ GG57 ; F-AmPontoise/ HH1 ; F-Pontoise A dioc/ document non coté ; Filae.com

<<<< retour <<<<