Login
Menu et informations
DESSAT, Jean-Baptiste (1782-1801 ap.)
État civil
NOM : DESSAT     Prénom(s) : Jean-Baptiste     Sexe : M
Date(s) : 1782-1-22  / 1801-10-28 ap.
Notes biographiques

Jean-Baptiste DESSAT est né paroisse Saint-Pierre à Clermont-Ferrand. C'est à partir de 1788 qu'il rejoint son frère aîné Gaspard DESSAT à la maîtrise de la cathédrale toute proche.

• 22 janvier 1782, Clermont-Ferrand : Jean-Baptiste DESSAT naît paroisse Saint-Pierre . Il est fils de Jacques, traiteur, et Françoise Roux.

[1788-1790], Clermont-Ferrand : Il est enfant de chœur au service de la cathédrale Notre-Dame de l'Assomption . Dans un mémoire au sujet des enfants de chœur de la cathédrale, le maître de musique Louis-Marcel BAYART précise qu'il est le "dernier enfant de choeur âgé de 9 et demie, natif de Clermont et présent à la maîtrise depuis 18 mois". A la maîtrise de la cathédrale il fréquente notamment Jacques-Philippe BOUTAL, Henry CHASSAGNAT, André NONY, François TOURETTE, François MONNET, Guillaume DUBOIS, Augustin DERRIEGE, Pierre VICHY et Antoine Jean-Baptiste HUOTE. Il faut aussi préciser que son frère Gaspard DESSAT aîné est également présent à la maîtrise.

• 26 octobre 1791, Clermont-Ferrand : Son père Jacques Dessat est signataire d'une supplique adressée par les parents des enfants de chœur de la cathédrale au directoire du district de Clermont. Ces derniers demandent à pouvoir récupérer les lits de la maîtrise en affirmant que le maître a lui-même emporter du mobilier et notamment son lit. Le directoire répond que cette affirmation est fausse et que par conséquent il n'y a aucune raison que les lits de la maîtrise soient récupérés.

• 5 février 1793, Clermont-Ferrand : Il signe une supplique collective avec les autres enfants de la cathédrale afin de réclamer le paiement d'une gratification proportionnelle à ce que le chapitre accordait aux enfants ayant terminé leur service.

• [septembre 1793], Clermont-Ferrand : Un état des enfants de chœur employés dans les églises du district de Clermont-Ferrand précise qu'une gratification de 200 livres a été accordé aux enfants de choeur de la cathédrale, conformément à la loi du 1er juillet 1793.

• 28 octobre 1801, Clermont-Ferrand : Il épouse Françoise Bernadeau et exerce le métier de traiteur comme son père.

Mise à jour : 6 juin 2020

Sources
F-Ad63/ 6 E 113 118 ; F-Ad63/ 6 E 113/19 ; F-Ad63/ L 2607 ; F-Ad63/ L 2608

<<<< retour <<<<