Login
Menu et informations
ESCAVY, André (1745-1804)
État civil
NOM : ESCAVY     Prénom(s) : André     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : ESCARY
ESCAVI
Date(s) : 1745-8-24  / 1804-4-1 
Notes biographiques

Natif d’Arles, André ESCAVY occupe plusieurs postes d’organiste (Saint-Maximin, Arles, Toulon) avant de s’installer à Rodez, où il est organiste de la cathédrale Notre-Dame. Après un épisode à Mende comme organiste de la cathédrale, il revient en Rouergue, fonde une famille et devient organiste de l’abbaye de Bonnecombe, avant de retrouver les claviers de l’orgue de la cathédrale de Rodez.

• 24 août 1745, Arles : Naissance d'André ESCAVY. Il est baptisé le lendemain, sur la paroisse de Saint-Martin. Son père Jean est maître cordonnier ; sa mère s'appelle Magdelaine Fuset.

• vers 1764-1769, Saint-Maximin : Durant une période de cinq ans, André ESCAVY touche l'orgue de l´église paroissiale.

• vers 1769 à 1772, Arles : André ESCAVY est organiste du couvent des Grands Augustins pendant trois ans.

• mai 1772 à 1775, Toulon : André ESCAVY est organiste des Dominicains de Toulon, pendant trois ans.

• avant 1776, Rodez : André ESCAVY devient organiste de la cathédrale Notre-Dame.
• mai 1776 à 1780, Rodez : André ESCAVY est organiste de la cathédrale Notre-Dame. Le poste d'organiste était vacant depuis février 1773 où le chapitre avait  écrit à deux postulants pour leur demander de venir se faire entendre. Durant cette vacance de poste, le sieur BERGER, aussi maître de musique assure l'intérim. En mars 1776 Joseph LAVERHNE (natif d'Agen, et associé au facteur d'orgue ISNARD) répare l'instrument et accepte, une fois les réparations achevées, d'en être le titulaire, en remplacement d'André ESCAVY. L'orgue est réceptionné en août 1776 par Joseph LAGUNA.
• 2 novembre 1776, Rodez : André ESCAVY est reconduit dans ses fonctions à la cathédrale, mais il souhaite partir.
• 1 décembre 1777, Rodez : Le chapitre cathédral contacte le Père SALVADOR pour remplacer André ESCAVY ; le 7 du même mois un préavis de trois mois est donné à André ESCAVY pour son renvoi. Finalement le Père SALVADOR refuse le contrat proposé par le chapitre et c'est Antoine SAUVAGE, organiste de Mende qui est finalement reçu le 21 décembre.

• janvier 1778 à 1780, Mende [Lozère] : André ESCAVY occupe le poste d'organiste de la cathédrale, et ce durant trois années. Il reçoit un certificat de "bonne vie et mœurs" du chapitre de la cathédrale de Rodez. Mais le poste de Mende est convoité par Antoine SAUVAGE, alors organiste de la cathédrale de Rodez et qui souhaite revenir à Mende.
• 25 janvier 1780, Rodez : André ESCAVY, organiste de la cathédrale de Mende épouse dans la cathédrale de Rodez Antoinette Brassart. Elle est la fille de Louis Brassart marchand et demoiselle Marianne Couly qui habitent à Rodez, sur la paroisse Notre-Dame. Parmi les signatures portées sur l’acte de mariage, se trouvent celles de maître ISNARD et de Joseph PHILIBERT.

• 12 avril 1780, Rodez : André ESCAVY est le parrain d’André Antoine, fils d’Antoine SAUVAGE, organiste. L’acte de baptême porte aussi la signature des clercs CABANTOUS, ROUQUAYROL
• 15 avril 1780, Rodez : Quelques mois après le mariage d’André ESCAVY, naît un fils que le couple prénomme Louis Antoine André. Il fait partie des conscrits de l’an IX, domicilié à Rodez. Devenu caporal le 8 juin 1805, il participe aux campagnes de Naples (1806), d’Espagne (1808 à 1811) Il décède au siège de Taragonne le 28 juin 1811.
• 1 septembre 1780, Rodez : Une lettre de l'organiste Antoine SAUVAGE (alors en poste à la cathédrale de Rodez, où il doit encore effectuer quelques mois de service) à un dénommé Combette de Mende explique que ce dernier est intéressé par le poste d'organiste de la cathédrale de Mende, et qu'il compte faire savoir au chapitre de Mende qu'André ESCAVY vient d'accepter un poste à l'abbaye de Bonnecombe située près de Rodez (à 14 km au sud).

• de 1780, Comps [aujourd’hui Comps-La-Grandville, Aveyron] : André ESCAVY occupe le poste d'organiste (pendant douze ans déclare-t-il en 1792) de l'abbaye de Bonnecombe.
• 1784, sl : André ESCAVY devient père d'une fille prénommée Élisabeth (connue par son décès le 29 novembre 1806).
1790, Comps : André ESCAVY est âgé de 55 ans. Il occupe le poste d’organiste de l’abbaye de Bonnecombe.

• 5 mai 1791, Rodez : Alors que le salaire de l'organiste de la cathédrale a été supprimé, le citoyen ESCAVY s'offre à jouer gratuitement lors de la procession de la Fête-Dieu. On lui confie alors les clés de la tribune, afin qu'il surveille l'orgue.

• 1792, Comps : André ESCAVY rédige une pétition et joint à son dossier les certificats de ses anciens employeurs.
• 1793, Comps : André ESCAVY touche une pension de 400 livres.

• 18 novembre 1793 [28 brumaire an II], Rodez : ESCAVY, sans doute membre de la Société Populaire est nommé comme l'un des vingt commissaires désignés "pour inviter les citoyens au nom de la patrie à faire quelques offrandes en cuivre, fer, étain, plomb et autres métaux pour accélérer et assurer l'entière destruction de nos ennemis".
• 1794, Rodez : André ESCAVY réside à Rodez où il est pensionné. Peut-être est-ce à cette époque qu'il retrouve la tribune de l'orgue de la cathédrale ?
• 9 août 1794, juillet 1796, Rodez : Endré ESCAVY organiste touche sa pension annuelle de 400 livre
• juillet 1798, Rodez : André ESCAVY occupe à nouveau la tribune de la cathédrale Notre-Dame. Un document donne son signalement : "taille de cinq pieds trois pouces cheveux et sourcils chatins, yeux bruns nez, petit bouche moyenne, menton rond, visage ovale".
• 3 mars 1800, Rodez : André ESCAVY, organiste, se présente à la maison commune de Rodez, accompagnée de Françoise Solinhac et de Blaise Carrère pour déclarer la naissance d’un garçon né à l’hospice de Rodez. Ils le prénomment Jean-Baptiste. Le fait se reproduit le 1er avril 1800, Rodez : avec une petite fille, Marie Magdelaine.

• 1er avril 1804 [12 germinal an XII], Rodez : André ESCAVI, organiste décède à l'âge de 55 ans. Les déclarants sont Jean Boyer (52 ans) directeur de la poste et beau-frère et Jean Acquier voisin et ami.

Mise à jour : 5 août 2019

Sources
F-Ad12/ 1 L 1841 ; F-Ad12/ 1 L 1842 ; F-Ad12/ 1 L 1876 ; F-Ad12/ 1 L 1879 ; F-Ad12/ 1 L 1880 ; F-Ad12/ 1 L 1886 ; F-Ad12/ 3 G 269 ; F-Ad12/ 4 E 212-18 ; F-Ad12/ 4 E 212-4 ; F-Ad12/ 4E 212-17 ; F-Ad12/ 5 L 251 ; F-Ad12/ 5 L 252 ; F-Ad12/ 5 L 253 ; F-Ad48/ F 560 ; F-An/ C/II/*15

<<<< retour <<<<