Login
Menu et informations
FERMEPIN, Jean-Baptiste (1771-1812 ap.)
État civil
NOM : FERMEPIN     Prénom(s) : Jean-Baptiste     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : FERMEPAIN
FERMEPAU
Date(s) : 1771-11-9   / 1812-8-19 ap.
Notes biographiques

Jean-Baptiste FERMEPIN, fils de tonnelier et tonnelier lui-même, est l'un des deux serpents de la paroisse Saint-Étienne de Beauvais [Oise] au début de la Révolution.

• 9 novembre 1771, Beauvais [Oise] : Jean-Baptiste FERMEPIN naît du légitime mariage de Jean-Baptiste Fermepain, tonnelier, et d'Élisabeth Bachelet. Il est baptisé le jour même.

• 1789, Beauvais : FERMEPIN est second serpent de l'église paroissiale Saint-Étienne.

• 11 janvier 1790, Beauvais : FERMEPIN reçoit du maître de la fabrique la somme de 36 livres pour 6 mois de ses honoraires en qualité de second serpent de la paroisse Saint-Étienne. Il touche encore 18 livres en avril et 54 livres au début de l'année suivante.
• 3 mai 1790, Beauvais : Jean-Baptiste FERMEPIN, mineur, de droit et de fait de la paroisse Saint-Étienne, épouse Marguerite Radegonde Ledoux, fille mineure de défunt Charles Ledoux et de Marie Anne Achet, de droit de la paroisse de Warluis, en ce diocèse, de fait de la paroisse Saint-Sauveur.

• 5 février 1791, Beauvais : Leur fils Jean-Baptiste Charles, né le même jour, est baptisé à l'église Saint-Étienne. La profession de Jean-Baptiste n'est pas précisée.
• 1791, Beauvais : D'après les comptes de la fabrique, il perçoit cette année-là 96 livres de gages et 24 de gratification.

• 27 mars 1792, Beauvais : Jean-Baptiste Louis Marie, fils légitime de Jean-Baptiste FERMEPIN, musicien, et de Marguerite Radegonde Ledoux, naît et se fait baptiser. Il a pour parrain Pierre Louis Fournier, "ancien maire".

• Fin octobre 1793, Beauvais : Son service de serpent à Saint-Étienne cesse. 
• Janvier 1794, Beauvais : Avec l'autre serpent FLAMAND, il réclame le paiement de son salaire d'octobre. Comme les chantres, ils invoquent leur pauvreté, leur condition de père de famille et se disent bons républicains.
• 22 messidor an II (10 juillet 1794), Beauvais : Le District reconnaît le bien-fondé de leur demande.
• 2 fructidor an II (19 août 1794), Beauvais : Le Département accorde à chacun la somme de 9 livres et 19 centimes.

• 12 septembre 1809, Beauvais : Sa femme Marguerite Radegonde Ledoux décède.

• 19 août 1812, Beauvais : Jean-Baptiste FERMEPIN, tonnelier, 40 ans et 9 mois, résidant rue des Teinturiers, veuf de Marguerite Radegonde Ledoux, épouse Antoinette Pélagie Florentine Vérité, tisserande de 28 ans, demeurant chez sa mère rue de la Madeleine, fille majeure de Jean Marie Vérité et de Marie Antoinette Catherine Pillavoine.

Mise à jour : 16 décembre 2018

Sources
F-Ad60/ 1Q2/567 ; F-Ad60/ 2 GP 621 / 10 ; F-Ad60/ 2GP621/10 ; F-Ad60/ 2LP 1128 ; F-Ad60/ 3E57/62 ; F-Ad60/ 3E57/82 ; F-Ad60/ 5MI129 ; F-Ad60/ 5MI130 ; F-Ad60/ 5MI145

<<<< retour <<<<