Login
Menu et informations
LEFEBVRE, Pierre Félix (1762-1801 ap.)
État civil
NOM : LEFEBVRE     Prénom(s) : Pierre Félix     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : LEFÈVRE
Date(s) : 1762-10-29   / 1801 ap.
Notes biographiques

Pierre Félix LEFEBVRE, prêtre, occupe en 1790 les fonctions de vicaire et de maître des enfants de chœur de la collégiale Saint-Mellon de Pontoise (Val-d'Oise). Après la proclamation de la République, il renonce à l'état ecclésiastique et se marie.

• 29 octobre 1762, Courcelles-sur-Viosne [Val-d'Oise] : Pierre Félix LEFEBVRE naît du mariage de Jean Charles Lefebvre, marchand de bois, et de Marie Madeleine Dubray.

• 4 novembre 1790, Pontoise : Pierre Félix LEFEBVRE, prêtre du diocèse de Rouen, est attaché au chapitre de Saint-Mellon en qualité de vicaire et de maître des enfants de chœur. Il exerce aussi des "fonctions du ministère" dans la paroisse. Dans l'attestation qu'ils lui délivrent, les chanoines indiquent qu'il "s'est acquitté des devoirs de sa place avec tout le zèle possible et la plus grande exactitude. Il est recommandable par ses bonnes qualités et la pureté de ses mœurs. Le chapitre regrette de n'avoir pû, avant sa suppression, récompenser son mérite, comme il l'auroit été infailliblement si le Chapitre eût conservé le droit de le nommer à une cure, dont il l'auroit pourvû avec la plus grande satisfaction et pour le plus grand bien de la parroisse qui lui auroit été confiée". Ils espèrent que les administrateurs du District et du Département lui procureront un traitement "tel qu'il est désigné pour les vicaires des villes, selon les décrets de l'Assemblée nationale". Ses honoraires étaient de 672 livres, plus son logement tenu du chapitre évalué à 50 livres, 45 livres pour 60 messes libres par an et 48 livres pour le casuel "tant à St Mellon que dans la ville" ; soit 815 livres en tout.
• 1790, Pontoise : M. LEFEBVRE, vicaire de Saint-Mellon, occupe une maison avec salle, cuisine, petit cabinet et petite cour, appartenant au chapitre. Il emploie une domestique.

• 13 avril 1791 : Pierre Félix LEFEBVRE est nommé curé du Plessis-Bouchard [Val-d'Oise].
• 17 avril 1791, Le Plessis-Bouchard : Il entre en fonctions.
• 19 mai 1791, Pontoise : Le District, qui visiblement ignore encore la promotion de LEFEBVRE, propose de lui accorder un traitement de 500 livres "jusqu'à son placement". 
• 1791, Le Plessis-Bouchard : Il fait partie des électeurs du Département de Seine-et-Oise.

• 24 novembre 1792, Le Plessis-Bouchard : Il signe un dernier acte en tant que curé constitutionnel de la commune.

• [vers 1793] : Il fait son retour à Pontoise.

• 16 juillet 1794, Pontoise : Pierre Félix LEFEBVRE, "citoyen français", domicilié rue de la Pierre aux Poissons, section de l'Égalité, épouse à 31 ans Madeleine Victoire Lemaire, native de Pont-sur-Oise, âgée de 19 ans, fille de Jean Louis Lemaire, marchand de bois, et de Jeanne Nicole Judith Levasseur.

• 24 juillet 1796, Pontoise : Il est qualifié de rentier dans le recensement.

• [vers 1801] : Pierre Félix LEFEBVRE réside alors à Cergy et jouit, en tant qu'ex-curé, d'une pension annuelle de 800 livres.

Mise à jour : 24 décembre 2017

Sources
Coüard et Lorin, "Les élections à l’Assemblée législative de 1791..." ; Dupâquier et Bochard, "La déchristianisation dans le district de Pontoise pendant la Terreur", Mém. Soc. Pontoise ; F-Ad78/ 1V 136 ; F-Ad78/ 3 Q 65 ; F-Ad95/ 3E137 2 ; F-AmPontoise/ 1E74 ; F-AmPontoise/ 1F2 ; F-AmPontoise/ 1F44 ; F-AmPontoise/ 2J2

<<<< retour <<<<