Login
Menu et informations
MALASSAIGNE, Jean (1760-1824)
État civil
NOM : MALASSAIGNE     Prénom(s) : Jean     Sexe : M
Date(s) : 1760-9-6  / 1824-7-9
Notes biographiques

Bien qu'il ait effectué une carrière strictement clermontoise, le sous-chantre Jean MALASSAIGNE a néanmoins circulé entre les différents établissements du centre urbain. Formé à la collégiale Saint-Pierre, il passe plusieurs années dans celle de Saint-Genès et se trouve à Notre-Dame du Port en 1790 chargé des six enfants de chœur. Il continuera de chanter à l'église jusqu'à son décès en 1824.

• 6 septembre 1760, Clermont-Ferrand : Jean Malassaigne naît paroisse Saint-Pierre de Barthélemy, cordonnier, et Jeanne Buraud.

• [1767-1774], Clermont-Ferrand : Il est enfant de chœur au service de la collégiale Saint-Pierre dans sa paroisse de naissance.

• Après 1774, Clermont-Ferrand : Il devient sans doute habitué et sacristain de la collégiale Saint-Pierre comme le mentionne l'un des courrier de l'administration à son propos.

• Avant 1783-1786, Clermont-Ferrand : Il est habitué à la Collégiale Saint-Genès de Clermont-Ferrand. Cela est mentionné dans son acte de mariage en 1783 et son nom apparaît dans la comptabilité du chapitre entre 1783 et 1785.

• 2 septembre 1783, Clermont-Ferrand : Il épouse Jeanne Gobert, paroisse Saint-Étienne hors-les-murs. Il est alors habitué de la collégiale Saint-Genès.

1790, Clermont-Ferrand : Il est sous-chantre à la collégiale Notre-Dame-du-Port depuis environ 4 ans à 36 livres de gages par mois. On peut supposer qu'il a également la charge des six enfants de chœur qui sont à ce moment-là François BERTAUD, Denis CHALAMET, François MOREL et Gilbert MOREL et François PRIET. Il partage également la fonction de sous-chantre avec l'organiste Gabriel PERSIGNAT.

• [1791-1792], Clermont-Ferrand : Suite à la suppression de la collégiale du Port il est engagé comme chantre à la cathédrale qui continue de fonctionner temporairement.

• 16 janvier 1793, Clermont-Ferrand : Ayant perdu son poste de chantre à la cathédrale après la fermeture de celle-ci, il adresse une supplique au directoire du district de Clermont-Fd afin de percevoir sa pension. Il dit être sans ressources et chargé d'une nombreuse famille. Il joint à sa supplique une attestation de de service de la collégiale du Port.

• [vers 1815], Clermont-Ferrand : Un recensement de population permet d'apprendre qu'il exerce toujours ses fonctions de chantre en l'église paroissiale du Port et qu'il réside rue du Port.

• 9 juillet 1824, Clermont-Ferrand : Il décède âgé de 64 ans. Son acte de décès le désigne comme chantre de l'église du Port et ancien pensionnaire ecclésiastique.

                                                                                                                                                                                              Mise à jour : 24 mai 2020

Sources
F-Ad63/ 3 E 500 1324 ; F-Ad63/ 3 E 500 520 ; F-Ad63/ 6 E 113 219 ; F-Ad63/ L 2609 ; F-Ad63/ L 4253

<<<< retour <<<<