Login
Menu et informations
THIAU, Louis Jacques (1719-1787)
État civil
NOM : THIAU     Prénom(s) : Louis Jacques     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : THYAU
THIOU
THION
THIALET
Date(s) : 1719-3-20   / 1787-6-26 
Notes biographiques

Né et mort à Orléans, c'est pourtant loin des rives de la Loire que s'est déroulée la carrière de Louis-Jacques THIAU, maître de musique pendant de longues années à Évreux.

  • 20 mars 1719, Orléans : Fils d'un maître menuisier, Jacques Thiau, et de sa seconde épouse Espérance Petit, Louis-Jacques THIAU est baptisé dans l'église paroissiale de St-Pierre-Empont. Son parrain et sa marraine, sur lesquels aucune précision n'est apportée, savent signer leur nom.

On peut supposer qu'il a reçu sa formation musicale dans une psallette orléanaise, logiquement durant les années 1726-1736 environ, mais cela reste à prouver (les registres capitulaires de la cathédrale Sainte-Croix n'existent plus pour cette période).
En tout cas il est tonsuré dans son diocèse de naissance, puisque en 1751 il est dit "clerc du diocèse d’Orléans". Et il conserve des liens avec sa ville natale puisque la mention d'Orléans apparait dans un acte capitulaire de 1778 dans lequel il obtient un congé pour se rendre dans "sa patrie".

• 17 février 1745, Évreux : Louis-Jacques THIAU, maître de musique de la cathédrale d'Évreux, est le parrain de Anne-Flore MALLET, fille de Louis Jacques MALLET, alors organiste de la cathédrale.

• 5 mars 1751, Beauvais : Me "THIOU", clerc du diocèse d’Orléans et maître de musique d’Évreux, est reçu maître de musique de la cathédrale Saint-Pierre. Il n'est pas certain qu'il s'y soit réellement rendu : en effet, il ne réapparaît pas une seule fois dans le registre capitulaire de Beauvais, et dès le 27 juillet 1751, un mandement de 30 livres est accordé par le chapitre de Beauvais à Gilles BELLANGER, maître de musique, pour le souper des musiciens à la saint Pierre. Il se pourrait que  Louis-Jacques THIAU n'ait finalement pas quitté Évreux.

• 3 janvier 1774, Évreux : Les registres capitulaires précédents étant perdus, Louis-Jacques THIAU réapparait là pour la première fois comme maître de musique de la cathédrale d'Évreux. Il touche 50 livres par quartier. On le suit très régulièrement ensuite dans le registre capitulaire.

• 1776-1777, Évreux : Louis-Jacques THIAU devient sous-diacre peu avant la Noël 1776 puis prêtre du diocèse de Rouen à la mi-septembre 1777. Début juin 1778 il célèbre le mariage de son collègue Louis LALOUETTE et Emmanuelle Mazière, en présence de Louis TOUPILLET et Louis Denis André LANDRY.

• 11 juillet 1781, Évreux : Louis-Jacques THIAU remet sa démission de maître de musique au chapitre de la cathédrale, le suppliant "de vouloir bien […] lui continuer sa bienveillance", ce que promettent les chanoines. Il conserve les deux chapelles dont il est chapelain : de St Antoine et de la Visitation. Il semble faire toujours office de maitre jusqu'à ce qu'un successeur lui soit donné, Marie Louis Urbain CORDONNIER début décembre 1781.

• 15 février 1783, Évreux : Louis-Jacques THIAU qui s'est démis de ses chapelles, obtient du chapitre de la cathédrale une pension alimentaire à vie de 500 livres par an.

On peut penser qu'il a alors quitté Évreux pour regagner Orléans, à une date qui resterait à préciser.

• 26 juin 1787, Orléans : "Maître Louis Jacques THIAU prêtre de ce diocèse, ancien titulaire de l'église d'Évreux," décède sur la paroisse de St-Paterne à l'âge de 68 ans. Il est inhumé le surlendemain au cimetière de St-Jean

Mise à jour : 14 juillet 2017

Sources
F-AD27/ G 1911 ; F-AD27/ G 1912 ; F-Ad27/ 8 Mi 1594 ; F-Ad27/ BMS Évreux St-Nicolas ; F-Ad27/ G 1911 ; F-Ad27/ G 1912 ; F-Ad27/ G 1913 ; F-Ad45/ BMS St-Paterne ; F-Ad45/ BMS St-Pierre-Empont ; F-Ad60/ G 2471

<<<< retour <<<<