Login
Menu et informations
AVALON, Jean Louis (1747-1787 ap.)
État civil
NOM : AVALON     Prénom(s) : Jean Louis     Sexe : M
Date(s) : 1747-3-12  / 1787-3 ap.
Notes biographiques

Fils et frère d'organistes, Jean-Louis AVALON devient lui aussi organiste. Son itinéraire est encore incomplètement connu.

• 12 mars 1747, Conques : Jean-Louis AVALON est un fils de l'organiste de Conques, également appelé Jean-Louis AVALON, et de Foy Cammas. Son frère aîné, Jean AVALON, lui aussi organiste, reprendra l'instrument de Conques en 1747.

• 28 octobre 1777, Bagnères-de-Bigorre [Hautes-Pyrénées] : Jean-Louis AVALON est recruté par les consuls de Bagnères-de-Bigorre pour tenir l'orgue de la collégiale Saint-Vincent. S'il s'agit de notre homme, il est alors âgé de 30 ans. Son traitement est de 300 livres par an.

• [Vers 1780] : il quitte son poste de Bagnères pour une raison inconnue. On perd sa trace jusqu'en 1787 où on le trouve aux claviers de l'orgue de l'abbaye de Bonneval, où il succède sans doute à Nicolas COURBEVAISSE.

• 22 mars 1787, Conques : Jean Louis AVALON, alors organiste de l'abbaye de Bonneval [commune du Cayrol, Aveyron], est le parrain du fils, prénommé Jean-Louis, né de son frère Jean et de Marie-Christine Valete. Il n'est toutefois pas présent à la cérémonie et est représenté par Pierre-Jean Martin, praticien de Conques. Il y a près de 50 km entre Le Cayrol et Conques.

Mise à jour : 6 avril 2020

Sources
F-Ad12/ 4 E 67-1 ; F-Ad12/ 4E67-1  ; N. Dufourcq, La très curieuse histoire d’un orgue bigourdan, 1938

<<<< retour <<<<