Login
Menu et informations
BARDON, Antoine (1747-1830)
État civil
NOM : BARDON     Prénom(s) : Antoine     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : BARDOU
Date(s) : 1747-3-22   / 1830-3-23 
Notes biographiques

Comme pour bon nombre de ses collègues, la vie d’Antoine BARDON n’est connue qu’à travers une partie de ses étapes. S’il nait dans le diocèse de Mirepoix (Aude), il fera l’essentiel de sa carrière plus à l’ouest. A la collégiale de Saint-Emilion d’abord puis à la cathédrale Saint-Front de Périgueux (Dordogne) comme musicien (« basse taille récitante » précise un document). Il se marie avec Pétronille Pechmajou à Libourne peu de temps avant de venir en Périgord, en avril 1770. A Périgueux, ils ont quatre enfants connus dont une fille Marie-Madelaine qui devient organiste de l’abbaye bénédictine de Ligueux (à une quinzaine de kilomètres au nord-est de Périgueux). Les baptêmes de ces enfants permettent de constater les liens d’amitiés entre les musiciens du chapitre car souvent l’un ou l’autre est présent et signe l’acte. S’il a pu être encore présent et actif dans la cathédrale constitutionnelle en 1791, le « défaut d’ouvrage », comme le précise un document, rend la vie difficile pour ce père de famille. Multipliant les demandes au district de Périgueux ou au département, Antoine obtient, en 1791 et 1792, une somme-400 livres-plus élevée que celle de ses collègues, sauf celle du maître de musique Joseph LEMOYNE. On ne sait pas pour le moment ce qu’il devient après 1792 alors qu’il a encore deux garçons adolescents. Il ne meurt que 38 ans plus tard à plus de 80 ans

• 22 mars 1747, Chalabre [diocèse de Mirepoix à l’époque, département actuel de l’Aude] : Antoine BARDON naît d'un père marchand, Antoine Bardon, et de son épouse Marie-Anne Campagne. Quand il meurt en 1830, il est dit âgé de 83 ans ce qui confirme bien cette date. Six ans plus tard, dans le même village de Chalabre, situé près de Limoux, naîtra un autre futur chanteur de cathédrale, Sébastien ARNAUD, qui exercera ultérieurement à Mirepoix...

• [1759-1769], Saint-Émilion [Gironde]: Antoine, si l’on suit les informations données sur lui par le directoire du département de la Dordogne en février 1791, a débuté dans la musique d’église à l’âge de 10 ans. Il devait être enfant de chœur au chapitre de Saint-Émilion, mais on ne sait pas comment il est passé du Languedoc occidental à Saint-Émilion. Il y a plus de 300 km de Chalabre à Saint-Émilion, par l'itinéraire pédestre le plus direct.

• 1769 - 1770, Saint-Émilion [Gironde] : Il est chapier à la collégiale Notre-Dame de Saint-Émilion.

• 30 avril 1770, Libourne [Gironde] : Antoine épouse Pétronille Pechmajou à Libourne. L'acte de mariage précise qu'il est "musicien titulaire au chapitre collégial de Saint-Émilion".

• [1770-1771], Périgueux: Antoine BARDON devient musicien  à la cathédrale Saint-Front de Périgueux. Le maître de musique est Joseph LEMOINE et les autres musiciens sont COTTES, CHARRIERE, JAUBART, AYMARD, RIBOULET, COMBEAU et THOREL

• 30 janv 1771, Périgueux : Lors du baptême de sa fille Marie Magdelaine BARDON, à St-Front de Périgueux, François JAUBART son collègue, sans être parrain, est présent et signe l'acte, indice des liens qui unissent les deux familles.

• 15 janvier 1775, Périgueux : Antoine BARDON, fils d'Antoine et de Pétronille Pechmajou, est baptisé paroisse Saint-Front de Périgueux.

• 4 août 1779, Périgueux : Fils d'Antoine et de Pétronille Pechmajou, Jean-Baptiste BARDON est baptisé paroisse Saint-Front de Périgueux. Son parrain est Jean-Baptiste COMBEAU, collègue d’Antoine, et sa marraine est Marie Madelaine BARDON, sa sœur âgée de 8 ans mais qui signe l’acte.

• 7 janvier 1781, Périgueux : Lors du baptême de Melchior Raimo, fils d'Antoine BARDON et de Pétronille Pechmajou, son parrain est le "sieur Raimon Damarsid clerc tonsuré", d’où le prénom. L’enfant décède cinq ans plus tard, le 18 septembre 1786.

• 31 mai 1786 : Antoine BARDON reçoit 400 livres de gages du chapitre.

• [Jusqu'en 1790], Périgueux : Antoine est toujours musicien (basse taille récitante) de la cathédrale de Périgueux.

• 21 décembre 1790 : Le district de Périgueux paie 70 livres au sieur BARDON, car il est compris "dans l'état fourni par le ci-devant chapitre". Il avait réclamé ces appointements de septembre et octobre deux mois plus tôt. On lui avait répondu alors qu'il fallait solliciter les fermiers du chapitre...

• 16 janvier 1791: Le district de Périgueux vu "son âge, la nature et la durée de ses services, la charge de l’éducation de sa nombreuse famille" estime qu’on doit verser une pension de 400 livres à Antoine BARDON.
• 16 février 1791 : Le directoire du département propose une pension de 420 livres pour Antoine BARDON. Il note 32 ans de service (Antoine a donc commencé à 10 ans comme enfant de chœur, mais on ne sait pas où, avant d’arriver à la collégiale de Saint-Émilion vers 1769-70 et à Périgueux l’année suivante). En 1791, il est dit "très pauvre et cependant obligé de donner des secours à l’un de ses enfants infirme".
• 19 février 1791 : Le directoire du district de Périgueux constate qu'il est dans la détresse et "que le défaut d’ouvrage […] le prive  de moyen de subsister". Il décide de lui accorder une avance de 100 livres à valoir sur la pension qui lui sera accordée par l'Assemblée nationale.
• [1791] : Antoine BARDON  reçoit des avances sur la somme qui sera fixée par l’Assemblée nationale : 75 livres en février, 50 en avril, 125 en mai, 50 en juillet et enfin 100 livres en novembre, solde de l’année 1791 ; soit un total de 400 livres.
• décembre 1791, Périgueux : Il est bien compté dans les effectifs de la cathédrale constitutionnelle pour des appointements de 400 livres.

• [1792] : Antoine reçoit 400 livres comme en 1791 en quatre versements de 100 livres (janvier, avril, juillet, octobre).

• • •

• 23 mars 1830, Trélissac, [Dordogne] : Antoine BARDON décède à 83 ans dans le village de Trélissac, proche de Périgueux. Il était veuf ; sa femme Anne Pechmajou est morte peu avant, le 6 août 1829.                                                                                                                                                

                                                                                                                                           Mise à jour : 5 juin 2019

Sources
F-Ad11/ BMS Chalabre ; F-Ad24/ 1 L 157 ; F-Ad24/ 1 L 661 ; F-Ad24/ 4 G 9 ; F-Ad24/ 5 E 317/10 ; F-Ad24/ 5 E 317/9 ; F-Ad24/ 8 L 10 ; F-Ad24/ BMS Saint-Front Périgueux 1771-1782 ; F-Ad24/ décès 1830, Trélissac ; F-Ad33/ BMS St-Émilion  ; F-AmLibourne/ GG 38 ; F-An/ DXIX/054/150/15 ; F-An/ DXIX/090/738/03

<<<< retour <<<<