Login
Menu et informations
MOLLET, Jules Nicolas (1733-1777)
État civil
NOM : MOLLET     Prénom(s) : Jules Nicolas     Sexe : M
Date(s) : 1733-7-28   / 1777-8-26 
Notes biographiques

On ne connaît rien de la formation et des premières années d'exercice de cette basse-contre d'origine champenoise qui est repérée pour la première fois en 1760, à l'age de 27 ans, à la cathédrale de Tours. Jules Nicolas MOLLET s’établit dans cette ville, s'y marie mais meurt dans la force de l'âge.

• 28 juillet 1733, Vouzy, petit village situé à l'ouest de Châlons-en-Champagne : Jules Nicolas MOLLET vient au monde et il est baptisé le même jour; il est le fils de Rémi, maître foulon et de Madeleine Poussinet.

• 16 septembre 1760, Tours : Jules Nicolas MOLLET est déjà mentionné comme "Ordinaire de la musique de l’Eglise de Tours" lorsqu'il signe comme témoin au mariage de Jean-Baptiste POCHET. On ne connaît pas la date précise de sa réception à Tours car les registres capitulaires antérieurs à 1771 ont été détruits.

• 27 janvier 1761, Tours : Devenu musicien basse-contre de l’Église cathédrale Saint-Gatien, il épouse paroisse Saint-Vincent Madeleine Drouineau, veuve d'un valet de chambre du chancelier de l’Église de Tours. Le mariage st célébré par Louis BOULARD, prêtre et maître de musique de la cathédrale en présence de Jean-Baptiste POCHET. Par la suite, MOLLET chantera sous la direction de Charles Joseph TORLEZ.

• 22 décembre 1762, Tours : Leur fille Jeanne Henriette dont le parrain est un officier de l'archevêque, Jean Augustin Aubry, est baptisée paroisse Saint-Pierre-de-Boile.

• 3 octobre 1764, Tours : Leur fille Jeanne Adélaïde dont le parrain est un chanoine semi-prébendé et musicien de la collégiale Saint-Martin, Léger DESCOURTIS, est baptisée dans la même paroisse.

• 4 mai 1771, Tours : Dans l'évocation des bénéficiers et gagistes lors du chapitre général, il est mentionné au cinquième des onze musiciens en place à la cathédrale.

• 9 décembre 1772, Tours : Le chapitre lui avance 150 livres.

• 17 avril 1775, Tours : On ouvre devant le notaire Thenon le testament de François DUBOIS, également musicien de la cathédrale, son "confrere et amy". Ce dernier l'a choisi comme exécuteur testamentaire et lui a légué à cet effet quatre tableaux dont son portrait.

• 11 juillet 1777, Tours : Le chanoine Lacordaise est chargé d'aller le visiter pendant sa maladie et "de lui payer par semaine 8 livres de viande pour le soulager dans ses besoins".

• 26 août 1777, Tours : A l'issue des vêpres, "le corps de Nicolas MOLLET musicien basse contre de cette Eglise, décédé hier sur les trois heures du soir, âgé d'environ quarante trois ans, a été inhumé dans le preau de cette Eglise par ordre et en presence du chapitre".

• 1er août 1777, Tours : Sa veuve ne peut payer les frais d'inhumation, la compagnie décide de payer la sonnerie, la cire, les porteurs et la fosse.

Mise à jour : 10 avril 2018

Sources
F-Ad37/ 3E1/ 947 ; F-Ad37/ 6NUM6/ 261/ 310 ; F-Ad37/ 6NUM6/ 261/ 404 ; F-Ad37/ 6NUM6/ 261/ 406 ; F-Ad37/ 6NUM6/ 261/ 408 ; F-Ad37/ 6NUM6/ 261/ 743 ; F-Ad51/ 2E 777/ 2 ; F-AdioTours/ 3D1/ 1380 ; F-AdioTours/ 3D1/ 1381 ; F-AdioTours/ 3D1/ 1382 ; F-AdioTours/ 3D1/ 1383 ; F-AdioTours/ 3D1/ 1384 ; F-AdioTours/ 3D1/ 1385 ; F-AdioTours/ 3D1/ 1386

<<<< retour <<<<