Login
Menu et informations
LUA, Georges Bernard (1716-1778 ap.)
État civil
NOM : LUA     Prénom(s) : Georges Bernard     Sexe : M
Date(s) : 1716-12-3  / 1778 ap.
Notes biographiques

De nombreuses zones d'ombre entourent encore la carrière de Georges Bernard LUA qui, né en Champagne, fut organiste en Bretagne, à Guérande, au Croisic [Loire-Atlantique], puis à Auray [Morbihan], avant d'être recruté à la collégiale Saint-Pierre à Angers. Parmi ses enfants, sa fille Guyonne-Cécile et son fils René-Antoine suivront les pas de leur père.

• 3 décembre 1716, Châteauvillain [Haute-Marne] : Georges-Bernard LUA naît du mariage d'entre Anthoine Lua, tailleur d'habits, et Marie Mugnerot. L'enfant, baptisé le lendemain, a pour parrain le sieur George GRAVIER, organiste à Clairvaux, et pour marraine Barbe Bridot. Seul le parrain et le père savent signer.

• [1723-1733] : Où a-t-il acquis sa formation musicale ? Dans une maîtrise proche (possiblement Langres, capitale de son diocèse de naissance) ou auprès de son parrain ?

• [À une date restant à retrouver], Guérande [Loire-Atlantique] : Georges-Bernard LUA devient organiste du couvent Saint-Yves relevant de l'ordre dominicain et situé dans le faubourg nommé Bizienne.

• 21 septembre 1744, Guérande : En la collégiale Saint-Aubin, Georges-Bernard LUA épouse Félixe Corvée, originaire de Guérande. L'acte très succinct ne comporte pas la signature du marié, seulement celle de trois témoins.

• 7 juin 1746, Guérande : René Antoine, premier enfant du couple LUA et futur organiste, voit le jour à Bizienne, l'un des faubourgs de Guérande. L'enfant, baptisé le même jour en la collégiale Saint-Aubin, a pour parrain René GAUTIER  et pour marraine Jeanne Gounier qui comme le père savent signer. L'acte de baptême précise que Jorges Bernard LUA et René GAUTIER sont "nobles hommes". Parmi les témoins figure Antoine MABIT, organiste de la dite collégiale.

• De fin 1748 à septembre 1757, Le Croisic [Loire-Atlantique] : À la suite du sieur CORETTE ou CORREST, Georges Bernard LUA devient organiste de l'église Notre-Dame de Pitié pour des gages annuels s'élevant à 300 livres ainsi que 50 livres annuelles pour l'entretien de son instrument. Cette nomination intervient à la suite des travaux effectués sur l'orgue par le facteur LE BRUN.

• 22 novembre 1752, Le Croisic [Loire-Atlantique] : Guyonne Cécile LUA nait du mariage d'entre "noble homme" Georges ou Jorge Bernard LUA, organiste de l'église du Croisic, et demoiselle Felixe Corvé. L'enfant est baptisée le lendemain. Parrain et marraine savent signer. Parmi les témoins, on relève la signature de René GAUTIER qui est organiste à Guérande, localité voisine du Croisic où Jorge-Bernard LUA occupa quelque temps plus tôt des fonctions d'organiste. Guyonne-Cécile deviendra ultérieurement organiste de l'église Saint-Gildas d'Auray [Morbihan] à la suite de son père.

• 1753, Le Croisic : Demeurant au Bas Lenigo, Georges-Bernard LUA – organiste – paie 3 livres de capitation.

• Entre 1754 et 1758, Guérande : "Noble homme" Georges-Bernard LUA et son épouse donnent le jour à trois enfants et inhument une fille. Les actes indiquent que la famille réside au lieu-dit Kerdando. Lors des baptêmes, l'organiste guérandais René GAUTIER signe parmi les témoins.
• 11 novembre 1759, Guérande : La famille Lua, qui a déménagé au lieu-dit Bizienne, perd une fille née en juin 1758.
À la suite de ces déménagements sur la paroisse de Guérande et de l'arrêt de ses fonctions d'organiste vers 1757 au Croisic, on peut supposer que Georges-Bernard LUA a peut-être repris les fonctions d'organiste au couvent des dominicains de Guérande puisqu'il se présente en 1761 comme employé par ces dominicains.

• 29 septembre 1761, Auray [Morbihan] : George LUA, organiste des Jacobins (dominicains) de Guérande, participe avec l'organiste de la cathédrale de Vannes Charles DEMARS à la réception des orgues de l'église paroissiale Saint-Gildas d'Auray.
• 16 décembre 1761, Guérande : Georges-Bernard LUA assiste à l'inhumation de son épouse Felixe Corvé, âgée de 34 ans et décédée la veille en leur demeure située au lieu-dit Bizienne. L'acte précise que Georges Bernard est organiste à Auray [Morbihan]. Il y exerce certainement jusqu'à son arrivée à Angers en 1778.

• 24 mai 1767, Le Croisic [Loire-Atlantique] : Georges-Bernard LUA signe aux côtés de son fils René Antoine la délibération de la fabrique de l'église Notre-Dame de Pitié recevant ce dernier pour organiste. Georges-Bernard avait occupé quelque dix ans plus tôt cette même tribune.

• 20 octobre 1767, Le Croisic : En l'église Notre-Dame-de-Pitié, Georges-Bernard LUA assiste et signe au mariage de son fils René Antoine LUA avec Janne Hemery. Georges-Bernard LUA est dit "noble homme". Parmi les témoins, on remarque également la présence de l'organiste guérandais René GAUTIER qui est le parrain de l'époux.

• 24 novembre 1778, Angers : Le sieur LUA, organiste de Guérande, est recruté à la collégiale Saint-Pierre d'Angers en 1778 après la réfection de l'orgue par le facteur DANGEVILLE. Les appointements de Saint-Pierre sont de 300 lt, ce que LUA estime insuffisant. Le chapitre refusant de l'augmenter, il préfère se retirer et reçoit un certificat de bonne vie et mœurs. Le chapitre mettra cette expérience à profit car lorsque le sieur COLLET, organiste venant de Paris, formulera la même demande le 16 décembre, il sera écouté.

En l'état actuel des recherches, nous ignorons son devenir.

Mise à jour : 24 octobre 2021

Sources
F-Ad44/ 114 J 4 - 12 ; F-Ad44/ 114 J 4 - 15 ; F-Ad44/ 114 J 4 - 16 ; F-Ad44/ BMS Guérande, St-Aubin ; F-Ad44/ BMS Le Croisic ; F-Ad44/ G 383 ; F-Ad44/ NMD Le Croisic ; F-Ad44/ Rôles de capitation Le Croisic ; F-Ad49/ G 1170 ; F-Ad52/ BMS Châteauvillain ; F-Ad56/ G 1010

<<<< retour <<<<