Login
Menu et informations
BÊCHE, Pierre Lambert (ca 1722-1779)
État civil
NOM : BÊCHE     Prénom(s) : Pierre Lambert     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : BECHE
BESCHE
Date(s) : 1722 ca  / 1779-3-24
Notes biographiques
Aîné d'une fratrie de trois hautes-contre de la Musique du roi, Pierre Lambert est aujourd'hui le moins connu et semble avoir été le moins reconnu à son époque. Entré après son cadet Marc François à la maîtrise de la cathédrale d'Aix-en-Provence, en 1736, Pierre Lambert BÊCHE en devient organiste avant d'être congédié en 1747. On le retrouve peu après à la cathédrale de Paris, où Marc François le rejoint, avant que les deux frères ne soient engagés simultanément à la Chapelle du roi en 1749. Après quinze années de service, Pierre Lambert obtient sa retraite qu'il passe entre Senlis et Paris où il rend l'âme en 1779.

• vers 1722, lieu inconnu [près d'Avignon ?] : naissance de Pierre Lambert BÊCHE. [dans son article "Les trois frères Bèche au chapitre métropolitain d'Aix (1736-1758)", Recherches sur la musique française classique, VII, 1967, p. 115-126, Henri-André Durand l'identifie à Antoine (qu'il appelle Antoine Pierre) Bêche, baptisé le 23 septembre 1723 à Saint-Agricol. Or il s'agit d'un frère du futur musicien, car cet enfant meurt le 15 juin 1732. Pierre Lambert n'a pas été repéré dans les registres de baptêmes d'Avignon, pas plus que le mariage de ses parents qui se sont probablement installés dans la ville pontificale en 1723 seulement]

• [vers 1730 ?], Avignon : Pierre Lambert BÊCHE est reçu enfant de chœur à la collégiale Saint-Didier.

• 29 mai 1736, Aix-en-Provence : Pierre Lambert BÊCHE est reçu enfant de chœur à la cathédrale Saint-Sauveur, avec trois ans d'ancienneté, "attendu qu'il récite actuellement sa partie". Le chapitre constate que "sa voix est fort belle, qu'il sait fort bien la musique".
• 13 juin 1744, Aix-en-Provence : le chapitre donne à Pierre Lambert BÊCHE la permission "d'aller passer quelques mois à Marseille pour parvenir s'il le peut à devenir un bon organiste".
• 3 mars 1745, Aix-en-Provence : le chapitre réintègre Pierre Lambert BÊCHE, bien qu'il soit resté à Marseille "au-delà du temps marqué" et lui confie la fonction d'organiste.
• 5 novembre 1746, Aix-en-Provence : le chapitre cathédral confie à Pierre Lambert BÊCHE le soin de donner des leçons de clavecin à son jeune frère Jean Louis.
• 3 août 1747, Aix-en-Provence : Pierre Lambert BÊCHE est congédié, suite à des plaintes sur son comportement.

• 6 novembre 1747, Paris : Laïc originaire du diocèse d'Avignon, il est reçu machicot [musicien] à la cathédrale Notre-Dame.

• 18 août 1749, Versailles : Pierre Lambert BÊCHE est reçu à la Chapelle du roi, en même temps que son cadet Marc François, comme haute-contre. Ses appointements sont de 1 200 livres par an.
• 1764, Versailles : Pierre Lambert BÊCHE obtient sa vétérance de la Musique du roi.

• 7 novembre 1774, Senlis [Oise] : En l'église paroissiale Saint-Rieul, Pierre Lambert BÊCHE, ancien musicien de la chapelle du roi et chapelain de la chapelle Saint-Jacques de cette ville, est le parrain de Marguerite Adélaïde Lefebvre, fille de Jean, jardinier, et de Geneviève Billet.

• 24 mars 1779, Paris : Pierre Lambert BÊCHE meurt rue de Tournon, âgé de 57 ans. Ses funérailles sont célébrées le lendemain, en l'église Saint-Sulpice, en présence de ses deux frères, Jean Louis et Marc François.

Mise à jour : 19 juin 2020

Sources
D. Herlin, Catalogue du fonds musical, 1995 ; F-Ad13/ 2 G 1823 ; F-Ad60/ 1MI/ECA612R17 ; F-Ad78/ 1112627 ; F-An/ LL 232/ 22 ; F-An/ O/1/3006 ; F-An/ O/1/668 ; F-An/ O/1/842, n°118 ; F-An/ O/1/842, n°49 ; F-BnF/ Musique/ Rés. F 1661 ; H.-A. Durand, "Les trois frères Bèche…", Recherches sur la musique française classique, 1967 ; N. Dufourcq, La musique à la cour..., 1970 ; R. Machard, Correspondance..., 1973

<<<< retour <<<<