Login
Menu et informations
BUREAU-DULORIÉ, François (ca 1725-1795)
État civil
NOM : BUREAU-DULORIÉ     Prénom(s) : François     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : BUREAUD
BURAU
BUROS
DULORIÉ
DULORIER
DULAURIER
Date(s) : 1725 ca  / 1795-12-31 
Notes biographiques

François BUREAU-DULORIÉ est un musicien qui exerça pendant presque toute la seconde moitié du XVIIIème siècle à Bazas [Gironde], gros bourg situé à une soixantaine de kilomètres de Bordeaux et siège d'un évêché. On ignore en revanche s'il faisait partie du corps de musique de la cathédrale Saint-Jean-Baptiste, l'enquête n'ayant à ce jour pas permis de définir où il était actif.

• vers 1725, Limoges [Haute-Vienne] : François BUREAU-DULORIÉ naît. Ses parents habitent dans la paroisse Saint-Michel de Lions. Son père est marchand.

• On ignore où il est formé.

• 20 avril 1754, Bazas [Gironde] : François BUREAU, musicien, signe un contrat de mariage avec Marie Briouze-Duran, la fille d'un maître perruquier. Elle lui apporte une dot de 75 livres constituée d'un lit, de deux paires de drap, de six serviettes, d'une table à pliants ainsi que d'une poêle et six cuillères.
• 11 mai 1754, Bazas  : Son mariage est célébré en la cathédrale Saint-Jean-Baptiste.

• 25 décembre 1755, Bazas : Son épouse donne naissance à une petite fille. 

• 26 décembre 1756, Bazas : Un deuxième enfant voit le jour. Son acte de baptême précise que François BUREAU-DULORIÉ est maître de musique et qu'il habite dans la paroisse Notre-Dame.

• 14 novembre 1757, Bazas : Il devient père d'un nouvel enfant.

• 28 mars 1760, Bazas : François BUREAU-DULORIÉ est toujours maître de musique lors de la naissance d'un quatrième enfant. L'acte ne précise toujours pas où il exerce.

• avril 1761, Bazas : Il perd ses deux plus jeunes enfants à vingt jours d'intervalle. Il est présenté simplement comme "musicien" lors des deux sépultures.

• 21 janvier 1773, Bazas : Au moment de la naissance d'un dernier enfant, il est à nouveau qualifié de "musicien". Le baptême est cette fois-ci célébré en la cathédrale Saint-Jean-Baptiste

• 17 mai 1790Bazas : Suite à la suppression du chapitre, les musiciens en activité à la cathédrale Saint-Jean-Baptiste adressent une pétition collective à l'Assemblée Nationale pour solliciter une un secours. François BUREAU-DULORIÉ ne figure pas parmi les signataires de ce document.

• 9 nivôse An IV, Bazas : François BUREAU-DULORIÉ meurt à l'âge de 70 ans. Il était toujours musicien.

Dernière mise à jour : 1er août 2016

Sources
F-Ad33/ 3 E 22002 ; F-Ad33/ BMS Bazas ; F-Am Bazas/ BMS Saint-Jean Baptiste et Notre-Dame ; F-Am Bazas/ BMS Saint-Jean de Bazas  ; Les Cahiers du Bazadais,1983, n°61

<<<< retour <<<<