Login
Menu et informations
CHANOINE, Jacques (1747-1822)
État civil
NOM : CHANOINE     Prénom(s) : Jacques     Sexe : M
Date(s) : 1747-6-6   / 1822-6-16 
Notes biographiques

Jacques CHANOINE est à la tête de la musique de la collégiale Notre-Dame de Vernon : une demi-douzaine de chantres et de musiciens (serpentiste), un organiste et quelques enfants de chœur. On ne sait quelle fut sa formation, mais la place, complétée par celle de maître d'école, fait de lui le meneur naturel des musiciens face aux administrations qui paient mal pendant la Révolution.

• 6 juin 1747, Le Boulay-Morin [Eure] : Naissance de Jacques CHANOINE, fils de Jacques et de Françoise Camus. Aucune indication de profession n'est apportée. Le parrain (qui signe), est probablement un oncle paternel ; la marraine (qui marque), probablement une tante maternelle.

• [Vers 1764], Acquigny [Eure] : Jacques CHANOINE est chantre de l'église paroissiale d'Acquigny, près de Louviers.

• [Vers 1770] - 1790, Vernon [Eure] : Jacques CHANOINE est chantre de la collégiale Notre-Dame de Vernon. Vers 1783 il en devient maître des enfants de chœur, avec 550 livres de gages. Il dispose en outre d'un logement qui, "joint à des petites Écolles qu'il tient qui sont d'un très petit revenu [...] lui faisoit un petit avantage".

• quand ?, où ? : Jacques CHANOINE épouse Marguerite Dehaumont.

• 1791, Vernon : Jacques CHANOINE semble avoir continué (ou repris) ses fonctions à l'église devenue paroissiale : le district et le département acceptent de lui verser 100 livres pour l'indemniser de l'intervalle entre la fermeture de la collégiale et ses débuts au service de la paroisse. Il est proposé de lui verser une pension annuelle de 200 livres.

• 1794-1796, Vernon : Jacques CHANOINE s'occupe activement d'obtenir de l'administration la somme restant due aux anciens musiciens de Vernon pour trois quartiers de 1793. Quoiqu'ayant accompli une totale reconversion professionnelle, Jacques CHANOINE continue à agir en tant que représentant des anciens serviteurs du culte pour obtenir la somme qui leur est due : en 1798  il est devenu (on ne sait pas depuis quand) directeur des Postes.

• 16 juin 1822, Vernon : Jacques CHANOINE, veuf de Marguerite Dehaumont, vivant de son revenu, décède à son domicile rue du chapitre. La déclaration est faite par un sabotier et un tourneur en bois.

Mise à jour : 24 octobre 2017

Sources
F-Ad27/ 57 L 51/1 ; F-Ad27/ 57 L 55 ; F-Ad27/ 8 Mi 4495 ; F-Ad27/ 8 Mi 702
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1783 ca  / 1790 ap.
Lieux :  Collégiale Notre-Dame (VERNON)  
Fonction :  maître des enfants de choeur (Église)  ;  chantre (plain-chant)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée :     
Ecclesiastique ? : non renseigné    
Situation maritale : non renseigné    

<<<< retour <<<<