Login
Menu et informations
COMMAILLEAU, Jacques (1757 av.-1793)
État civil
NOM : COMMAILLEAU     Prénom(s) : Jacques     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : COMMAILLAUD
COMAILLEAU
Date(s) : 1757 av.  / 1793-11-6 
Notes biographiques

Jacques COMMAILLEAU est originaire de Moutiers-les-Mauxfaits dans la province du Bas-Poitou. Il y exerce pendant quelques temps comme huissier avant de devenir chantre et régent pour au moins 7 années à la suite d'André Nicolas ALLARD sur l'Ile de Noirmoutier. Par la suite il semble prendre part aux conflits, notamment de la "Guerre de Vendée" car on le retrouve en 1793 à Nantes, hospitalisé dans le Temple de l'Humanité qui fait aussi office de prison, avant d'y mourir.

• À une date inconnue, Moutiers-les-Mauxfaits : Jacques COMMAILLEAU est originaire de cette paroisse comme l'indique son second acte de mariage ("originaire de la paroisse de Moutiers les Moufet"). On ignore son âge donc ne peut pas déterminer sa date de naissance.

• Entre 1757 et 1766, Moutiers-les-Mauxfaits : Jacques COMMAILLEAU et sa femme Marie Drouet sont mariés depuis quelques temps (on ne sait pas quand) et ils ont 6 enfants sur cette période de 9 ans, 3 garçons d'abord puis 3 filles à la suite. Les parrains et marraines sont des amis, des membres de la famille et une fois le curé Vérat de la paroisse de Moutiers-les-Mauxfaits, ce qui indique un lien privilégié entre la famille Commailleau et le clergé local. En 1766 seulement Jacques COMMAILLEAU est décrit comme "huissier".

• 27 janvier 1769, Moutiers-les-Mauxfaits : Jacques COMMAILLEAU, huissier, perd sa femme Marie Drouet, 36 ans. La sépulture se fait en présence de Jean Rouillon et de Simon Friconneau.

• 18 juin 1776, Saint-Jean-de-Monts : Jacques COMAILLEAU originaire de la paroisse de "Moutiers les Moufet" [Moutiers-les-Mauxfaits] domicilié de la paroisse de Saint-Hilaire-de-Riez, veuf de Marie Drouet, épouse Françoise-Rosalie Angibaud, mineure "procédant sous l'autorité de sa mère", fille de feu François Angibaud, capitaine de barque, et de Françoise Pineau de la paroisse de Saint-Philbert de Noirmoutier.

• D'avril 1783 à novembre 1790, Noirmoutier-en-l'Île : Jacques COMMAILLEAU signe de nombreux actes de baptêmes, mariage et surtout de sépulture. Il signe souvent avec les sacristains Pierre et Charles Clenet. Il est parfois décrit "chantre" parfois "régent" et signe "J.COMMAILLEAU" à chaque fois. Il vient succéder sans doute à André Joachim ALLARD qui semble avoir exercé la fonction de chantre et régent à Noirmoutier à la mort de son père André Nicolas ALLARD, pour quelques mois.
Après novembre 1790 on ne trouve plus de traces de Jacques COMMAILLEAU, ni sa signature ni son décès.

• 6 novembre 1793, Nantes - Section Union et Scevola [Loire-Atlantique] : Pendant la Révolution Nantes est découpées en cantons (ou découpage), l'Hôtel-Dieu qui est rebaptisé Temple de l'Humanité se trouve dans le secteur/la section Union et Scevola. Le décès de Jacques COMMAILLEAUD, instituteur de la jeunesse, le 6 novembre 1793 dans ce temple a été certifié par l'économe du temple de l'Humanité de Nantes Sébastien Artaud. Ce n'est pourtant qu'en décembre 1794 (le 12 frimaire an III -2 décembre 1794) que l'officier public Saffré recense son décès dans les registres. Le Temple de l'Humanité, accueille à la fois des malades et des prisonniers. Il se pourrait que Jacques COMMAILLEAU ait participé à la contre-Révolution et qu'il soit mort alors qu'il était emprisonné.

• 20 janvier 1796, Noirmoutier-en-l'Île : Sa veuve Françoise Rosalie Angibaud se remarie avec Pierre-Épiphane Vallée. Lors de cet acte de mariage, la date et le lieu de mort de Jacques COMMAILLEAU sont indiqués de manière officielle à partir de son acte de décès. Il est dit mort le 6 novembre 1793 à Nantes "à la maison du temple". De son vivant il était "instituteur de la jeunesse".

Mise à jour : 10 août 2017

Sources
F-Ad85/ AD2E156/1 ; F-Ad85/ AD2E156/1  ; F-Ad85/ AD2E163/4 ; F-Ad85/ AD2E234/3 ; F-Ad85/ E dépôt 163 ; F-Am44/ 1 E87
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1783-4 ca  / 1790-11 ca
Lieux :  NOIRMOUTIER-EN-L'ÎLE (VENDÉE)  
Fonction :  chantre (plain-chant)  ;  maître d'école / instituteur  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

<<<< retour <<<<