Login
Menu et informations
COURTADE, Géraud (1767-1824 ap.)
État civil
NOM : COURTADE     Prénom(s) : Géraud     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : COUSTADE
Date(s) : 1767-4-1  / 1824-10 ap.
Notes biographiques

• Géraud COURTADE est né à Murat le 1er avril 1767. Il est le fils de Jean Courtade, sonneur de cloches et de Jeanne Agutes, habitants de Murat, paroisse de Bredon (Cantal).

• Avant avril 1781-après mai 1783, Murat : Il est enfant de choeur du chapitre collégial. Le 13 avril 1781, Guillaume VERGNES, prebendé du chapitre de Murat, signe comme parrain dans un acte paroissial, Louis FOIDON, prébendé et Géraud COURTADE, enfant de choeur [1e mention], signent comme témoins. Le 27 mai 1783, il signe comme enfant de choeur témoin en compagnie de Jean GAUTIER, prébendé de l'église Notre dame du chapitre de Murat, de Géraud LAFEUILLIADE enfant de choeur et Jean Astruc régent de grammaire.

• 17 août 1786, Murat : Géraud COURTADE, signe comme témoin dans le registre paroissial.

• 15 mars 1789, Murat : Jean Antoine GAUTIER, prébendé de cette ville et Géraud COURTADE signent un acte paroissial ensemble.

• Jusqu'en 1790, Murat : Géraud COURTADE est habitué et sacristain de la collégiale de Murat jusqu'en 1790. Laurent BENDER occupe les fonctions de chantre et de maître de musique à la même époque. Deux enfants de choeur complètent le bas choeur.

• Janvier 1791-septembre 1791, Murat : Il signe comme témoin dans de nombreux actes paroissiaux. Il est sacristain.
• 10 juin 1791, Murat : Il demande le règlement de 24 livres pour son service de 1790.
• 27 septembre 1791-19 juin 1792, Murat : A partir de ce moment-là, lorsqu'il signe comme témoin dans de nombreux actes paroissiaux, il est dit chantre et parfois sacristain. Le 6 novembre 1791, l a commune de Murat fixe le revenu des chantres à 300 livres.

• Il poursuit son service comme chantre pendant les années 1792-1793, toujours au côté de Laurent BENDER.

• 1793, Murat : Son revenu annuel est réduit à 150 livres.

• 11 janvier 1795 [22 nivôse an III] à Murat : Il épouse Marguerite Rodier.

• 31 mars 1803 [10 germinal an XI], Murat : Lors du baptême de sa fille Jeanne, il est dit "garde champêtre".

• 25 avril 1805 [5 floréal an XIII] : Naissance de sa fille Marguerite à Murat.

• 27 octobre 1824, Murat : Il est présent lors du mariage de sa fille Jeanne. La profession du père est "garde champêtre".

• Quand ?, ? : Son décès reste à découvrir.

Dernière mise à jour : 6 octobre 2015

Sources
F-Ad15, 5 Mi 247/3 ; F-Ad15/ 5 Mi 587/1, vue 144/307 ; F-Ad15/ 5 Mi249/3, vue 18/388 ; F-Ad15/ E DEP 138 / 15-18 ; F-Ad15/ L 390, f°163v° ; F-An/ F15/2837
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :   ?  / 1790
Lieux :  Collégiale Notre-Dame (MURAT)  
Fonction :  habitué  ;  sacristain (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : célibataire    

<<<< retour <<<<