Login
Menu et informations
DUBAILLE, Jean-Baptiste (1754-1814)
État civil
NOM : DUBAILLE     Prénom(s) : Jean-Baptiste     Sexe : M
Date(s) : 1754-3-11   / 1814-3-26 
Notes biographiques

Né et mort à Féchain, Jean-Baptiste DUBAILLE a entre temps vécu à Lille et à Cambrai. Il y a parcouru le cursus classique du musicien d'Église, d'abord enfant de chœur puis chantant "tant pour la psalmodie que pour la musique" dans diverses églises successives.

• 11 mars 1754, Féchain [Nord] : Jean-Baptiste DUBAILLE naît dans ce petit village situé au nord de Cambrai. Il est fils de Louis-Joseph Dubaille, maître chirurgien, et de Marie-Louise Richez. Il est le frère de Louis Arnould DUBAILLE.
 
• [1760] : Jean-Baptiste est reçu enfant de chœur dans un établissement actuellement indéterminé.
 
• Du 14 avril 1770 au 15 octobre 1773, Cambrai [Nord] : DUBAILLE est employé par le chapitre de la collégiale Sainte-Croix mais sa fonction n'est pas spécifiée. Dans sa requête individuelle, il commet une erreur en fixant son passage de la collégiale à la cathédrale à l'année 1772.
 
• Du 15 octobre 1773 au 14 avril 1779, Cambrai : Il propose ses service comme basse-contre et il est engagé par le chapitre de la cathédrale Notre-Dame "tant pour la psalmodie que pour la musique". Ses revenus sont fixés à 20 patards par jour. L'acte de réception est bien mentionné dans le registre capitulaire qui débute en 1773.
• 22 octobre 1773, Cambrai : Le chapitre Notre-Dame autorise Duhamel à fournir des habits de chœur d'hiver aux sieurs DEBEY, phonascus [maître de musique], Pierre Alexandre BARRIER, serpent et Jean-Baptiste DUBAILLE "psalmista" [psalmiste/psalteur], tous les trois petits vicaires.

• 3 juin 1774, Cambrai : Il  obtient du chapitre une avance sur ses gages de 38 florins 8 patards afin de subvenir à des nécessités urgentes qu'il remboursera 48 patards par semaines jusqu'à complet remboursement de la somme.

• 20 octobre 1775, Cambrai : Jean-Baptiste DUBAILLE et Marie Anne Joseph Suzanne Lecocq se marient paroisse Sainte-Croix.
• 30 novembre 1775, Cambrai : Leur fille Angélique Louise Joseph est baptisée en l'église Saint-Gengulphe.

• 10 avril 1775, Cambrai :  Le chapitre autorise le sieur Closse à retenir les gages quotidiens de Jean-Baptiste DUBAILLE, petite vicaire [musicien],  malade, retenu auprès de ses parents, afin de rembourser ses dettes.
 
• 19 avril 1779, Lille [Nord] : "Messieurs ont reçu vicaires de leur Eglise Jean Baptiste Dubaille et Louis Arnould Dubaille, natifs du village de Féchain, diocèse d'Arras  aux gages de vingt patars par jour". Cela représente environ 456 livres de France. On apprend dans la requête de 1790 qu'il a été reçu "tant pour la psalmodie que pour la musique".
• 28 juin 1779, Lille : " Messieurs ont permis à Jean Baptiste Dubaille, vicaire de leur Eglise, de se marier".
• Juillet 1779, Bantigny [Nord] : Il épouse Aldegonde Marie Madeleine Joseph Pillet, native de Cambrai, paroisse Saint-Gengulphe, dans ce petite village situé à 7 kilomètres au nord de Cambrai. Les registres paroissiaux n'existent plus mais le lieu et la date du mariage sont mentionné dans l'acte de baptême de leur premier enfant.

• 28 août 1780, Lille : " Messieurs ont accordé à Louis Lombart, Jean Baptiste et Louis Dubail, 10 écus à chacun à prendre sur la partition des pauvres".

• 5 avril 1781, Lille : Son frère Louis Arnoud s'éteint.

14 janvier 1782, Lille : Le chapitre augmente ses gages de 4 patars par jour.

• 10 mars 1786, Féchain : Son père, qui était toujours chirurgien, est inhumé en présence de son autre fils, Nicolas Joseph, "clerc cléricant" à Fressain et de Stanislas Delille, "clerc cléricant" de la paroisse.
• 21 avril 1786, "Messieurs ont accordé à Arnould [sic] Dubaille, vicaire de leur Eglise, trente six francs sur le mandé des pauvres pour raisons à eux connues".

• 26 février 1787, Lille : Leur fille Mélanie Virginie est baptisée en l'église paroissiale Saint-Pierre.
• 16 mars 1787, Lille : Ses gages augmentent encore de deux patars par jour.
• 3 novembre 1787, Lille : "Messieurs ont fixé à 32 patars par jour les gages de LombartDeheyne et Dubail, vicaires de leur Eglise".

• 9 décembre 1788, Lille : Leur fille Rosalie Cécile est baptisée en l'église paroissiale Saint-Pierre.Son parrain est un autre musicien de la collégiale, Pierre Joseph Élie DUSSART.

• 18 mars 1790, Lille : Leur fille Joséphine est baptisée en l'église paroissiale Saint-Pierre.
1790, Lille : Jean-Baptiste DUBAILLE est toujours en fonction comme musicien et "vicaire de chœur", il déclare être marié et avoir charge de famille. Ses gages s'élèvent à 730 livres. Il perçoit, en outre, 51 livres 6 sols 6 deniers comme "grand vicaire laïc" et 50 livres pour les "obits et masses".
• 13 juillet 1790, Lille : Toujours en poste comme musicien de la collégiale, il signe comme témoin au mariage de Laurent BLA.

• 19 septembre 1792, Lille : DUBAILLE signe au bas de l'acte de sépulture de la fille de Pierre Joseph Élie DUSART, il est sûrement chantre et clerc paroissial de Saint-Étienne.

• 26 mars 1814, Féchain : Exerçant alors la profession de marchand de lin, Jean-Baptiste Dubaille meurt en sa maison située sur la place.

Mise à jour : 27 septembre 2020

Sources
F-Ad59/ 16G 496 ; F-Ad59/ 16G 497 ; F-Ad59/ 4G 1146 ; F-Ad59/ 4G 1146  ; F-Ad59/ 5 Mi 044 R 91 ; F-Ad59/ 5MI 044 R 063 ; F-Ad59/ 5MI/ 44024 ; F-Ad59/ 5MI44R092 ; F-Ad59/ L 5126 ; F-Ad59/ L 5129 ; F-Ad59/ L 5133 ; F-Ad59/ L 5142 ; F-Ad59/ L 8973 ; F-Ad59/4G1146  ; F-Ad59/5MI019R017 ; F-Ad59/5MI019R018 ; F-Ad59/5MI044R057 ; F-An/ DXIX/090/753/11,14

<<<< retour <<<<