Login
Menu et informations
FROMENT, François (1764 av.-1802 ap.)
État civil
NOM : FROMENT     Prénom(s) : François     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : FROMENT DU VIVIER
FORMENT
FORMENS
FOURMENT
Date(s) : 1764-10-3 av.  / 1802 ap.
Notes biographiques

On repère François FROMENT au milieu des années 1760 dans le Comtat Venaissin. Il chante la basse-taille à la cathédrale Saint-Siffrein de Carpentras, tout en assurant les fonctions de maître de chapelle. Il décide de tenter sa chance dans la capitale où il est bientôt reçu comme taille à la cathédrale Notre-Dame, poste qu'il conserve jusqu'à la suppression du chapitre en 1790. Celui-ci le choisit comme l'un des curés de la paroisse Saint-Jean-le-Rond. Il refuse de prêter le serment à la Constitution civile du clergé et part en émigration jusqu'au rétablissement du culte. Il retrouve plus tard une place de vicaire dans son ancien établissement.

• 3 octobre 1764, Carpentras : Les habitants de Sérignan demandent pour une musique extraordinaire à l'occasion de la bénédiction de leur église le maître de chapelle, "FORMENT", et deux enfants de chœur. Le chapitre accepte de les envoyer.

• 14 avril 1768, Carpentras : L'abbé FROMENT qui chante la basse-taille, à la veille de partir, demande une attestation. Le chapitre la lui accorde.

• 23 octobre 1772, Paris : François FORMENS [sic], prêtre du diocèse de Carpentras, est reçu parmi les machicots [musiciens] de la cathédrale Notre-Dame, à la condition d'apprendre dans les six mois le "chant sur le livre" (en français dans le texte).

• 23 juin 1773, Paris : François FROMENT succède à DAMAS comme chapelain de Sainte-Catherine.

• 1775, Paris : Il est taille à Notre-Dame d'après l'Almanach musical.
• 25 mai 1775, Paris : Il intègre la loge maçonnique Saint-Étienne de la vraie et parfaite Amitié.

• 24 juin 1778, Paris : Il est qualifié d'associé libre de la loge Saint-Étienne de la vraie et parfaite Amitié. Il figure toujours sur le tableau l'année suivante.

• 21 février 1780, Paris : Il obtient le canonicat-cure de Saint-Jean-le-Rond de LE BAULT qui vient de s'en démettre de façon exceptionnelle en sollicitant du chapitre un retour à son ancienne vicairie de Saint-Aignan. De façon tout aussi inhabituelle, l'abbé FROMENT passe d'un bénéfice sous-diaconal à un bénéfice sacerdotal, ce qui est unique dans le fonctionnement des carrières bénéficiales à Notre-Dame, dans l'état actuel de nos connaissances.

• 26 mai 1781, Paris : "Ouï le rapport fait par Messieurs les commissaires nommés par conclusion du 18 de ce mois à l'effet d'examiner l'objet de la demande faite par le sieur Froment, chanoine curé de st Jean Le Rond à l'Église de Paris, tendante à ce qu'il lui soit permis de faire substituer à l'autel de ladite paroisse un autel à tombeau ; Messieurs, après en avoir délibéré, ont consenti au changement dudit autel à condition que les frais à ce necessaires seront payées des fonds par lui indiqués et non autrement".
• 18 juin 1781, Paris : François FROMENT obtient un congé de trois semaines pour régler de graves affaires de famille. 

• 1785, Paris : Les Tablettes de renommée des musiciens indiquent qu'il est toujours taille à Notre-Dame.

• 1er octobre 1790, Paris : Il obtient un congé de quinze jours pour aller soigner sa santé à la campagne avec maintien des distributions au chœur.

• 1791, Paris : L'abbé FROMENT refuse de prêter le serment constitutionnel.

• [vers 1792], Tournai : Il émigre et s'installe dans les Pays-Bas autrichiens.

• [entre 1792 et 1802] : Il s'établit en Angleterre.

• 1802, Paris : De retour d'exil, FROMENT devient vicaire à la cathédrale Notre-Dame.

Nous perdons ensuite sa trace.

Dernière mise à jour : 26 mars 2016

Sources
Almanach musical de 1775 ; Almanach musical, 1776 ; AmCarpentras/ Ms 1441 ; An/ LL 232/33/3 ; Dainville-Barbiche, Devenir curé à Paris ; F-An/ LL 232/ 42 ; F-An/ LL 232/33/2 ; F-An/ LL 446 ; F-An/ LL232/37/1 ; F-An/ LL232/37/2 ; F-BnF/ Fichier Bossu 128 ; Gallica ; Tablettes de renommée des musiciens
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1780-2-21  / 1790-11-19
Lieux :  Collégiale Saint-Jean-Le-Rond (PARIS [ville])  
Fonction :  chanoine  ;  taille (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : clerc    
Situation maritale : célibataire    

<<<< retour <<<<