Login
Menu et informations
JANNOT, Louis (1741-1793)
État civil
NOM : JANNOT     Prénom(s) : Louis     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : JANOT
JEANNOT
JEANNEAU
JEANNAU
JANNEAU
Date(s) : 1741-3-20  / 1793-9-19
Notes biographiques

Une fois n'est pas coutume : c'est par l'intermédiaire de son épouse, elle aussi organiste, que l'organiste Louis JANNOT / JEANNOT s'est taillé une place dans l'historiographie des musiciens et musiciennes de la "génération 1790"...

• 20 mars 1741, Liniez [près de Vatan, Indre actuelle] : Louis JANNOT est le 8ème et avant-dernier enfant de Sylvain Jannot et de Jeanne Martizat, qui s'étaient mariés à Liniez le 18 novembre 1727. Le père est parfois qualifié de "laboureur". Toutefois le niveau social de la famille semble très modeste : ils n'apparaissent pas dans les rôles de taille, et aucun des parrains et marraines mobilisés pour leurs 9 enfants ne sait signer.

• 16 janvier 1744 : Sa mère, Jeanne Martizat, âgée de 35 ans, meurt en couches en même temps que le dernier enfant qu'elle a porté. Louis a alors presque trois ans.

• [D'environ 1748 à 1758-1759 ?] : Louis JANNOT est probablement formé à la musique en tant qu'enfant de chœur à la collégiale Saint-Laurian de Vatan (dont les archives sont perdues). La plupart des documents relatifs à Louis JANNOT le disent "de Vatan".

• [Vers 1759-1760], ? : Louis JANNOT devient organiste. En 1790, il déclare que “depuis plus de 30 ans, il remplit l’office d’organiste…”
• [Vers 1765 ?] : Il devient organiste de Saint-Jean-Baptiste de Château-Gontier [Mayenne], à la fois église priorale des bénédictins mauristes et église paroissiale. L'abbé Angot le donne comme organiste à Château-Gontier de 1765 à 1792 et précise : “il venait de l’église collégiale et royale de St-Laurent [sic] de Vatan au diocèse de Bourges” .

• 1er octobre 1766, Azé, tout près de Château-Gontier : Louis JANNOT est présent et signe “Louis Jannot org. du grand St Jean” au baptême du fils de Théodore Laroche, maître de danse marié à Vitré. La marraine est “demoiselle Jeanne-Marie Bertrand, organiste des dames religieuses du Buron” [c'est-à-dire le couvent du Buron à Azé], qui vient, elle aussi, de Vitré en Bretagne...

• 8 juin 1768, Azé : Louis JANNOT, "organiste natif de la paroisse de Vatan, diocèse de Bourges", épouse Jeanne Marie BERTRAND, de Vitré, qui depuis l'été 1766 est l'organiste des religieuses du Buron d'Azé.

• Entre 1769 et 1776, Azé : Jeanne Marie BERTRAND donne naissance à trois enfants. Un seul survit : Louis Saturnin, né le 26 novembre 1773.

• [À une date inconnue, vers 1780-1781], Jeanne-Marie BERTRAND quitte Azé pour l'abbaye du Perray, non loin d'Angers, à 45 km de là. Louis JANNOT est toujours organiste de l'église St-Jean de Château-Gontier.

1790-1791 : Louis JANNOT déclare avoir 30 ans de service comme organiste et n'avoir pour toute fortune que ses honoraires. Il est âgé d'environ 50 ans, dit-il, et vit à Château-Gontier. Il se dit chargé d'un fils "en bas-âge". Louis Saturnin a 17 ans...
• 10 janvier 1791, Château-Gontier : À la suite de sa demande de pension au Comité ecclésiastique, le directoire de la Mayenne, sur l'avis du district, lui accorde une pension de retraite de 200 livres.

• 13 septembre 1793, Château-Gontier : Louis JANNOT se joint à l'armée levée « pour aller combattre les ennemis de la Vendée ».
• 19 septembre 1793, près de Saumur : Après avoir pris part au combat, il est tué dans la défaite de l’armée républicaine. Trois témoins venus eux aussi de Château-Gontier déclarent « avoir vu Jeannot Mort ».
• 21 juin 1794, Château-Gontier : Un acte collectif déclare officiellement morts les 53 castro-gontériens tués « dans la Vendée ». Pour le quartier du Temple, le premier cité est  « Louis Jeannot, musicien, organiste de l’église St-Jean de cette commune, né à Vatan, ci-devant Berry, âgé de 53 ans, fils de défunt Sylvain Jeannot, jardinier, et de défunte Marie Martizac, époux de Jeanne-Marie Bertrand ».

Sa veuve revient alors s'installer à Château-Gontier.

••• Bibliographie :
Sylvie GRANGER, « Deux Organistes aux destins voisins : Marie-Claude Renault-Bainville (1724-1803) & Jeanne-Marie Bertrand-Jannot (1738-1804) », Annales Historiques de la Révolution française, 2011, n°4, pages 3 à 27.

Dernière mise à jour : 30 janvier 2016

Sources
Abbé Angot, Dictionnaire historique..., 1900-1903 ; D-Ad53/ NMD Château-Gontier an II ; F-Ad36/ BMS Liniez ; F-Ad53/ BMS Azé ; F-Ad53/ D Château-Gontier an XII ; F-Ad53/ L921 ; F-An/ DXIX/091/787/02
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1765 ca  / 1793 ca
Lieux :  Église paroissiale Saint-Jean (CHÂTEAU-GONTIER)  
Fonction : 
Formation ? :  Non
Période :  1765 ca  / 1790-11 ca
Lieux :  Abbaye mauriste (CHÂTEAU-GONTIER)  
Fonction : 
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : oui    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

Vus son milieu social d'origine et son parcours, une formation maîtrisienne est hautement probable. Faute de source elle n'a pu être prouvée.


<<<< retour <<<<