Login
Menu et informations
KÄLBLÉ (1782-1783 fl.)
État civil
NOM : KÄLBLÉ     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : KALBÉ
KLABÉ
KALBLE
KABEL
Date(s) : 1782  / 1783
Notes biographiques

Probablement venu des régions germaniques, si l'on en croit son patronyme, le sieur KÄLBLE apparaît fugitivement dans les sources relatives à l'abbaye cistercienne de Pontigny. L'avis de recherche concernant son existence antérieure et son destin postérieur est lancé !

• En mars 1777, l'organiste de l'abbaye cistercienne masculine de Pontigny [Yonne], située à 18 km au nord-est d'Auxerre, était Antoine PASCAL ou PASCHAL.

• Le 19 juillet 1782, Pontigny : "Kälblé" est témoin de l'inhumation d'une fille du gardien de l'abbaye, morte à la naissance. Sa signature sur l'acte atteste qu'à cette date-là au moins l'organiste – sans doute allemand–  était en poste à Pontigny. Depuis quand ?

• 1783 : Le Sieur KALBLÉ Organiste, reçoit 79 livres de l'abbaye de Pontigny, pour le solde de ses gages jusqu’au 1er juillet 1783. Il en donne quittance le 1er octobre 1783. Il en est de même pour le Sieur JONARD serpentiste, qui reçoit 105 livres pour le solde au même jour, et donne quittance les 2 octobre et 26 novembre 1783.

Les comptes de l'abbaye semblent montrer que la musique a été supprimée à partir du 1er juillet 1783.
Le 12 avril 1784 meurt Pierre FAUCON, "frère donné et ancien organiste de l'abbaye", âgé de 79 ans.

• 19-21 mai 1790, Pontigny : L'inventaire de l'abbaye indique « Dans l'Eglise, nous avons trouvé une orgue de seize pieds qui a besoin de beaucoup de reparations ». L'abbaye héberge un abbé, 22 religieux, 2 frères convers. L'état des dettes passives, très précis, n'indique aucune somme versée à des musiciens. Soit c'est l'un des religieux qui touche l'orgue, soit celui-ci est en trop mauvais état pour être encore joué.

Sept ans après son licenciement, qu'est devenu le sieur KÄLBLÉ ? Est-il en poste à une tribune en 1790 ?

Dernière mise à jour : 7 juin 2016

Sources
F-Ad89/ H 1423 ; F-Ad89/ S Pontigny

<<<< retour <<<<