Login
Menu et informations
MAS, Denis Joseph, dit Joseph (1755?-1781)

MAS, Denis Joseph, dit Joseph (1755?-1781)

État civil
NOM : MAS     Prénom(s) : Denis Joseph     Sexe : M
Complément de nom : dit Joseph
Date(s) : 1755-9-5 ?  / 1781-7-4 
Notes biographiques

Originaire de Lille, fils et frère de musicien, Denis Joseph MAS s'installe en  pays nantais après avoir servi dans le régiment de Conti. Son nom est cité à Nantes et Guérande où il est serpent.

• 5 septembre 1755, Lille [Nord] : Denis-Joseph MAS voit le jour du mariage d'entre Louis-Joseph Mas - maître d'école - et Joseph [sic] Marie Jumeaux. L'enfant, baptisé le lendemain en l'église Saint-André, a pour parrain Denis-Joseph Lescaillies et pour marraine Rosalie-Joseph Boucq. Seul le parrain et le père savent signer. Denis-Joseph pourrait être le même que Joseph Mas qui décède en 1781 alors qu'il occupe les fonctions de serpent en la collégiale de Guérande. En 1758, lors du baptême de son frère François Gabriel Joseph - également futur musicien -, Louis-Joseph MAS, leur père, est dit exercer les fonctions de musicien.

• 5 mars 1780, Nantes [Loire-Atlantique] : La fabrique de la paroisse Saint-Nicolas examine une proposition de J. MAS, serpent au régiment de Conti, proposant ses services pour accompagner le chœur de leur paroisse. En effet, "depuis quelques dimanches", J. MAS a joué à la grand-messe et aux offices "sur la réquisition de Mr le Recteur ou [des] anciens marguilliers". "Si l'assemblée jugeoit à propos de le retenir", MAS demande que les fabriciens lui avance "quelque argent pour payer" son congé de l'armée et se fixer à Nantes.
• 2 avril 1780, Nantes : Les marguillers de l'église Saint-Nicolas sont autorisés à chercher  "un serpent pour soutenir le cœur [sic] de la paroisse" pour des gages annuels s'élevant de 100 à 120 livres. Il ne semble donc pas que J. MAS ait continué ses fonctions de serpent au sein du chœur de cette paroisse.

• 29 juin 1781, Guérande [Loire-Atlantique] : Joseph MAS perçoit 18 livres pour avoir tenu le serpent au chœur de la collégiale Saint-Aubin. Il succède à Yves LE BEAUDOUR décédé le 17 mai 1781. Les registres capitulaires de la collégiale ayant été brûlés, il n'est pas possible de connaître la manière dont a été recruté le nouveau serpent, ni s'il occupait précédemment les mêmes fonctions dans une autre paroisse.
• 4 juillet 1781, Guérande : Joseph MAS, âgé de 24 ans et serpent de la collégiale Saint-Aubin, meurt en l'Hôtel-Dieu de cette même ville. Il est inhumé, le lendemain, dans le cimetière de la dite institution. Plusieurs témoins signent l'acte d'inhumation mais seul la signature de René Marie LE FORESTIER maître de musique de la collégiale est encore lisible (les autres étant effacées).

Mise à jour : 25 décembre 2019

Sources
F-Ad44/ BMS Guérande, St-Aubin ; F-Ad44/ G 307 ; F-Am Lille/ BMS St-André ; F-Am Nantes/ GG 609 ; La musique dans la presqu'île guérandaise... 1989 ; P. Grégoire, Etat du diocèse de Nantes en 1790, 1882

<<<< retour <<<<