Login
Menu et informations
BOURLIER, Jean-Baptiste (1734-1818)
État civil
NOM : BOURLIER     Prénom(s) : Jean-Baptiste     Sexe : M
Date(s) : 1734-7-30  / 1818-8-6
Notes biographiques

Jean-Baptiste BOURLIER présente le paradoxe d'appartenir à la génération qui a connu la Révolution, et d'avoir été organiste. Mais il ne l'était plus au moment de la Révolution et ne peut donc être compté parmi les effectifs des musiciens actifs à Laval en 1790. Même s'il n'est pas exclu qu'il ait continué à pratiquer la musique en amateur et pour un cercle étroit...

Né le 30 juillet 1734, mort le 6 août 1818, à Avénières, alors faubourg distinct de Laval, Jean-Baptiste BOURLIER n'y a pas pour autant passé sa vie entière puisque pendant la Révolution il est parti pour l'Angleterre.

Isidore Boullier, puis l'abbé Angot, répètent les mêmes informations à son sujet. Sans préciser les dates, ils affirment que "dans sa jeunesse" Jean-Baptiste BOURLIER, qui était prêtre, avait été organiste de l'église paroissiale de La Trinité.
Puis, longtemps avant la Révolution peut-on supposer, il avait quitté cet emploi pour devenir principal du collège de Laval.
Boullier insiste sur le fait que pendant longtemps les organistes de la Trinité étaient des ecclésiastiques. Jean-Baptiste BOURLIER fut le dernier organiste prêtre de la Trinité et après lui, tous les organistes furent des laïcs. Il en va ainsi de l'organiste de 1790, Pierre RIBALLIER.

Revenu d'Angleterre, Jean-Baptiste BOURLIER se ré-installe au bourg d'Avénières, sur les lieux de son enfance. À sa mort en 1818, âgé de 84 ans, il était prêtre habitué à l'église paroissiale d'Avénières.

Dernière mise à jour : 28 janvier 2016.

Sources
F-Ad53/ NMD Avénières ; I. Boullier, Recherches historiques sur […] la Trinité de Laval…, 1845

<<<< retour <<<<