Login
Menu et informations
CAUSSÉ, Pierre Jacques (1764 ca-1791 ap.)

CAUSSÉ, Pierre Jacques (1764 ca-1791 ap.)

État civil
NOM : CAUSSÉ     Prénom(s) : Pierre Jacques     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : CAUSSE
Date(s) : 1764 ca entre crochets  / 1791 ap.
Notes biographiques

Une carrière commencée très jeune, rapidement interrompue par la Révolution.

• [Vers 1764], Saint-Pons [probablement] : Pierre-Jacques CAUSSÉ serait né vers 1764. Son père, Jean-Jacques CAUSSÉ, est à cette date maître de musique du chapitre cathédral de Saint-Pons. Le jeune garçon a peut-être fait ses gammes sur le tout nouvel orgue de la cathédrale, terminé par les Jean-Baptiste MICOT père et fils en 1772, lorsqu'il avait huit ans.

• [Vers 1780]-[vers fin 1781], Montpellier : Très jeune – il a environ 16 ans–, Pierre-Jacques CAUSSÉ est reçu organiste du chapitre cathédral Saint-Pierre de Montpellier avec un traitement de 600 livres annuelles, place qu'il occupe pendant 20 mois. 

• [Vers fin 1781]-Septembre 1786, Saint-Pons : Il est organiste du chapitre cathédral de Saint-Pons pendant cinq ans avec le même traitement qu'il avait à Montpellier, soit 600 livres.

• 2 septembre 1786 : Jean-Jacques CAUSSÉ, son père, meurt.
• Septembre 1786, Saint-Pons : Il prend la succession de son père à la maîtrise cumulant dès lors les deux places d'organiste et de maître de musique. Son traitement sera de 1 500 livres annuelles, 12 setiers de froment et 12 setiers de seigle (évalués à 324 livres) à la charge de nourrir quatre enfants de chœur et de leur montrer la musique, suivant le bail passé devant maître Alauze, notaire (Pons ALAUZE ou son père), en septembre 1786 pour neuf années.

• 1790 : Pierre-Jacques CAUSSÉ est maître de musique et organiste du chapitre cathédral de Saint-Pons et sert en cette qualité depuis quatre ans.

• [1790-1791] : Avant même la dissolution du chapitre,  Pierre-Jacques CAUSSÉ signe une supplique collective des musiciens du chapitre cathédral de Saint-Pons au Comité ecclésiastique. Il fait également une demande individuelle de pension au même Comité ecclésiastique dans laquelle il signale que son bail avec le chapitre est en vigueur pendant encore cinq ans. Par conséquent, il demande un traitement ou pension relative, soit au bail, soit à ses autres qualités. Il est âgé d'environ 26 ans et il a sa mère, sa sœur et un frère en bas âge à charge. 
• [1791] : Un avis du district de Saint-Pons propose de lui accorder une pension de 400 livres en attendant qu'il ait trouvé une autre place. Le directoire du département de l'Hérault porte cette pension à 600 livres annuelles.

L'enquête reste à mener pour savoir ce qu'il devint alors...

Mise à jour : 17 octobre 2017

Sources
F-An/ DXIX/055/174/14 ; F-An/ DXIX/088/702/22-27 ; Généanet ; http://www.orgue-saint-pons.org/
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1786-9  / 1790
Lieux :  Cathédrale Saint-Pons (SAINT-PONS-DE-THOMIÈRES)  
Fonction :  maître de chapelle / maître de musique (Église)  ;  organiste (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : non renseigné    
Situation maritale : célibataire    

<<<< retour <<<<