Login
Menu et informations
MICHAU, Ours Joseph (1729-1789)
État civil
NOM : MICHAU     Prénom(s) : Ours Joseph     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : MICHEAU
Date(s) : 1729-3-20   / 1789-9-14
Notes biographiques

La carrière d'Ours Joseph MICHAU n'est pas facile à cerner. Il est attesté à deux époques différentes comme organiste. une première fois à la collégiale Saint-Aignan-sur-Cher entre 1768 et 1771 au moins, la seconde à l'abbaye bénédictine de Beaulieu-lès-Loches au moment de son décès en septembre 1789. Entre temps mais sans doute aussi parallèlement, il exerce la profession paternelle de meunier, il est le fermier des chanoines de Loches, et de maître d'école.

• 20 mars 1729, Loches [Indre-et-Loire] : Ours Joseph MICHAU vient au monde et il est baptisé paroisse Saint-Ours. Il est le fils de Grégoire, meunier au moulin de Quintefol et de Marie Ternau.

• 2 juin 1749, Villeloin-Coulangé [Indre-et-Loire] : Il épouse Marie Marguerite Labesse dans la paroisse natale de la future. La bénédiction nuptiale est donnée par dom Antoine Girard, cellérier de l'abbaye de Villeloin. La profession du marié, très jeune, et des parents n'est pas mentionnée. Existe-t-il des liens entre l'établissement monastique et le jeune homme de vingt ans environ?

• 28 avril 1764, Loches : Pour la première fois, à l'occasion du baptême de leur fils Louis (et de la sépulture de leur fils Barthélémy la veille], on mentionne dans le registre paroissial la profession d'ours Joseph, il est meunier, fermier du moulin de Corbery. Ce dernier est situé à 2 km de la cité, sur l'Indre. Il appartient au chapitre Notre-Dame de Loches.

• 19 février 1765, Veigné [Indre-et-Loire] : Veuf depuis le 13 novembre précédent, il se remarie à Angélique Bourgeau mais rien n'est précisé quant à sa profession. Les bans sont publiés paroisse Saint-Ours de Loches où il demeure. Un sel membre de sa famille signe au abs de l'acte, François Michau, qui ajoutesous son nom "m. Es arts".

• 11 novembre 1768, Saint-Aignan-sur-Cher [Loir-et-Cher] : « s’est présenté le sieur Ours Joseph MICHAU maistre d’ecole en cette ville lequel nous a prié de vouloir bien le recevoir tant pour toucher nostre orgue lorsque bon nous semblera que pour assister à tous nos offices en habits de chœur et y chanter et y faire la chape si besoin est ce que nous avons acceptés, et a été convenu qu’il lui sera donné pour gages cent vingt livres par chacun an...". Il entre en fonction aussitôt et recevra 12 livres jusqu'au 1er janvier suivant.

• 24 juillet 1770, Saint-Aignan-sur-Cher : Ours Joseph MICHAU, maître d'école [et organiste de la collégiale Notre-Dame], signe au mariage de Michel MICHON, cordonnier et également chantre à la collégiale.

• 7 juillet 1771, Saint-Aignan-sur-Cher : Leur fille Angélique Madeleine vient au monde [registre numérisé pas accessible sur le site des AD41]

• 19 février 1785, Loches : Il passe une procuration devant maître Leleu portant consentement au mariage de son fils Ours Urbain, compagnon couvreur, à Rambouillet depuis peu, avec Marie Catherine Chauvières [mariage célébré le 12 avril suivant paroisse Saint-Lublin].

• 22 juin 1789, Loches : Ours Joseph est maître d'école lorsqu'il signe au mariage de sa fille Marie Ursule, née de son premier mariage, avec un papetier, Antoine Boutier. Trois autres de ses fille signent aussi, Marie Marguerite Louise, Angélique Madeleine et Anne.

• 14 septembre 1789, Loches : Il meurt et il est inhumé paroisse Saint-Ours.

• 8 septembre 1790, Beaulieu-lès-Loches : Les moines de l'abbaye de la Trinité versent à sa veuve "une année qu'on devait a feu son mari pour toucher l'orgue pour année echüe du 8 septembre 1789 quarante huit livres". On ne sait rien de la carrière d'Ours Joseph au sein de cet établissement; il avait pour confrère le serpent Michel Félix GOUBEAU.

Mise à jour : 3 février 2018

Sources
F-Ad37/ 6NUM6/ 132/ 106 ; F-Ad37/ 6NUM6/ 132/ 141 ; F-Ad37/ 6NUM6/ 132/ 166 ; F-Ad37/ 6NUM7/ 266/ 008 ; F-Ad37/ 6UM6/ 277/062 ; F-Ad41/4E198/54 ; Les orgues d'Indre-et-Loire, [...], Ed. Comp'Act, 1997

<<<< retour <<<<