Login
Menu et informations
ROUDIL, Vital (1760-1805 ap.)
État civil
NOM : ROUDIL     Prénom(s) : Vital     Sexe : M
Date(s) : 1760-4-1   / 1805-11-1 ap.
Notes biographiques

• Vital Roudil est né à Saint-Flour le 1er avril 1760. Il est le fils de Géraud tailleur d'habits pour femmes et à Claire Lugol.

• Quand ?, ? : On ignore où et quand il a reçu sa formation musicale. On peut penser qu'il a été enfant de choeur à Saint-Flour, comme la plupart des choriers de la cathédrale.

• Dans les années 1780, il est musicien bas chœur à la cathédrale de Saint-Flour, jusqu'à la suppression des chapitres, en 1790. En 1782, il est "étudiant et musicien de la cathédrale". En 1785, il est diacre habitué ; en 1786, prêtre et chorier. Il signe dans des actes paroissiaux de Saint-Flour, parfois en compagnie de choriers de la collégiale Notre-Dame (Durand DELMAS).

• 27 octobre 1790 : Le directoire du département ordonne le paiement provisoire de 4 septiers bled seigle, à la charge de tenir compte du tout sur le traitement annuel qui sera fixé.

• 23 janvier 1791, Saint-Flour : Après qu'ils aient prêté serment, le directoire décide de faire appel à MM. ROUDIL, "ci-devant chorier de la cathédrale de Saint-Flour", DELMAS, "ci-devant chorier de la collégiale" et Broquin, de Trizac, pour les classes de seconde, quatrième et cinquième du collège de la ville. Ils y côtoient Jean-Baptiste BOUZON, régent de quatrième, puis de troisième. Dès le 25 janvier, le directoire établit un détachement de la garde nationale, à la demande des régents qui se sentent menacés par le fait qu'ils ont prêté serment et craignent d'être pendus aux arbres plantés dans la cour du collège.
• 30 avril 1791, Pierrefort (Cantal) : MM. ROUDIL, Chaudesaigues et DELMAS quittent le collège après avoir été nommés curés et desservants sur présentation de M. Thibault, évêque du Cantal. Roudil est nommé curé de Pierrefort.

• Novembre-décembre 1800 [Frimaire an IX] : Vital ROUDIL est nommé professeur de grammaire par le jury central d'instruction de l'École centrale, à Saint-Flour.

• On perd sa trace après 1801.

• Quand ?, ? : Dans le nécrologe de l'ordo du diocèse de Saint-Flour, le décès de ROUDIL est mentionné à deux reprises, notamment comme postérieur au 1er novembre 1805 dans le nécrologe de l'édition de 1807.

Dernière mise à jour : 27 avril 2016

Sources
F-Ad15/ 2 E 187/13-15 ; F-Ad15/ 5 Mi 341-342 ; F-Ad15/ 5 Mi 341/1, vue 160/402 ; F-Ad15/ L 28 ; F-Ad15/ L 365 ; F-Ad15/ L 390, f°7v°-8r° ; F-Ad15/ MQ 1806
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1780-11 av.  / 1790-12 ca
Lieux :  Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Flour (SAINT-FLOUR)  
Fonction :  bas choeur  ;  chorier (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : clerc    
Situation maritale : célibataire    

<<<< retour <<<<