Login
Menu et informations
THIBAULT, Antoine Humbert (1744-1794 ap.)

THIBAULT, Antoine Humbert (1744-1794 ap.)

État civil
NOM : THIBAULT     Prénom(s) : Antoine Humbert     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : THIBAUT
THIBAUD
Antoine Aubert
Date(s) : 1744-3-3   / 1794-10 ap.
Notes biographiques

Le parcours professionnel d'Antoine Humbert (ou Aubert, parfois Ambert) THIBAULT, d'après ce que l'on sait actuellement, est relativement complexe. Né à Joigny en Bourgogne, il pourrait avoir été enfant de chœur à la cathédrale de Sens, ville où il se marie, à peine âgé de 18 ans, en 1762. Il sert Notre-Dame de Melun avant de rejoindre Chinon, puis d'atteindre Poitiers où il exerce jusqu'à la Révolution dans différents chapitres de la ville. Son avenir post-révolutionnaire n'est pas encore connu.

• 3 mars 1744, Joigny [Yonne] : Humbert THIBAULT, fils de Noël, brigadier des fermes du Roi et de Jeanne Louise Rodon/Redon, naît et est baptisé le lendemain dans l'église paroissiale Saint-Jean. Comme le mentionnent certaines sources administratives de la Révolution, il portera par la suite le prénom de son parrain, Antoine. Ce parrain est maître Antoine Norbert Taffin, curé de Villemer, bourgade située à une quarantaine de km au sud de Sens, ce qui indique déjà des liens avec l'Église.
Notons que les fluctuations autour de son prénom ne s'arrêtent pas là puisque son acte de (re)mariage de 1793 comporte des erreurs (on donne à son père son propre prénom et celui-ci devient "Antoine Aubert").

• A-t-il été enfant de choeur à la cathédrale de Sens ? Un certain Jacques THIBAULT, époux d'Anne Badin, était chantre à la cathédrale de Sens jusqu'en 1782.

• 16 novembre 1762, Sens : Paroisse Saint-Hilaire, Humbert THIBAULT épouse Marie Flory, alors qu'il est âgé de dix-huit ans et demi. Peut-être sort-il à peine de la maîtrise de la cathédrale ?
 
• [Vers 1766-1767], Melun : Antoine THIBAULT est engagé comme basse-contre à gages au chapitre de Notre-Dame. Il y sert pendant 11 ans.

• 4 août 1777 : Trouvant ses gages insuffisants, il quitte son poste de basse-contre à Notre-Dame. Le chapitre de Melun lui délivre un certificat de service.
 
• [Vers 1777], Chinon [Indre-et-Loire] : Il devient chantre à la collégiale Saint-Mexme.

• Courant 1782 : Il quitte Chinon et arrive à Poitiers.
• De mi-septembre 1782 à avril 1784, Poitiers : Antoine THIBAULT est choriste à Notre-Dame-la-Grande.

• À partir de mai 1784, Poitiers : Antoine THIBAULT est chantre à l'abbaye Saint-Hilaire-de-la-Celle.

• 23 avril 1783, Poitiers : Parallèlement à son activité à Saint-Hilaire-de-la-Celle, THIBAULT est reçu choriste de la collégiale Saint-Pierre-le-Puellier.

1790, Poitiers : Antoine THIBAULT est à la fois chantre à l'abbaye Saint-Hilaire-de-la-Celle et choriste à la collégiale Saint-Pierre-le-Puellier, où exerce aussi, comme organiste, Marie Anne HUET. En 1790, THIBAULT déclare des revenus de 468 livres par an, plus 41 livres 15 sols de gains de chœur et pour la fonction de bâtonnier.
• 3 mars 1790, Poitiers : Antoine Humbert THIBAULT cosigne une pétition avec plusieurs musiciens de différents chapitres du diocèse.
• Octobre-novembre 1790, Poitiers : Antoine Humbert THIBAULT constitue activement son dossier de carrière et réclame, pour ce faire, des certificats à ses anciens employeurs. Le 24 octobre 1790, il obtient un certificat de service de Saint-Pierre-le-Puellier ; le 4 novembre 1790, un de l'abbaye de la Celle à Poitiers et le 29 novembre 1790, un autre du chapitre Saint-Mexme de Chinon.
 
• [1791], Poitiers : Antoine Humbert THIBAULT rédige une demande de pension. Il est âgé de 47 ans. Il reçoit 468 livres d'appointements et déclare 35 ans de de service. Cela voudrait dire qu'il a été enfant de chœur mais qu'il est entré en maîtrise tardivement, à l'âge de 12 ans. Le directoire du district de Poitiers propose d'accorder à Antoine Humbert THIBAULT, basse-contre, une gratification de 200 livres.
• Janvier-avril 1791, Poitiers : Il continue son service à Saint-Hilaire-de-la-Celle et à Saint-Pierre-le-Puellier. Pour la première il réclame, le 4 avril, 45 livres qui ne lui seront pas accordés. Pour la seconde il touche 9 livres, le 8 janvier, pour une semaine d'honoraire et 22 livres 10 sols, le 28 mars, pour son service du 1er mars au 1er avril.
• 29 avril 1791, Poitiers : La municipalité et le directoire estiment que le sieur THIBAULT a droit à 30 livres pour les 6 derniers mois de 1790 et rien pour les 3 premiers mois de 1791, effectués volontairement, sans engagement de la municipalité.
• 28 juin 1791, Poitiers : Antoine Humbert THIBAULT reçoit 42 livres 10 sols pour son service à Saint-Hilaire-le-Grand. Il semble donc également exercer à Saint-Hilaire, ancienne collégiale devenue église paroissiale.

• 11 août 1792, Poitiers : Il obtient un certificat attestant son service passé à Notre-Dame-la-Grande.
• 9 novembre 1792, Poitiers : Antoine Humbert THIBAULT, choriste de la cathédrale de Poitiers, demande au directoire du département de la Vienne, une avance de 50 francs sur la pension qui lui est due. Cette somme, prise sur les frais de culte, lui est accordée.
On voit toute la précarité de sa situation. Le contexte, peu favorable aux musiques d'Église, le conduit à servir ponctuellement les établissements subsistants afin de continuer à percevoir de maigres émoluments.

• 18 février 1793, Poitiers : Il se marie avec Marie Radegonde Moussault. Il est dit divorcé de Marie Fleury [sic] depuis le 2 du même mois. Nicolas VIOLETTE et Jacques ROY sont présents et signent.

• Octobre 1794, Poitiers : Il est dit "ancien chantre de la cathédrale" et aussi "Marié, divorcé et remarié".

Après quoi, sa trace reste à suivre...

Dernière mise à jour : 5 mai 2016

Sources
Ad86 / L 236 ; F-Ad86/ BMS Poitiers (Saint-Pierre) ; F-Ad86/ L 226 ; F-Ad86/ L 233 ; F-Ad86/ L 236 ; F-Ad86/ L 278 ; F-Ad86/ NMD Poitiers ; F-Ad89/ 5MI 819/4 ; F-Ad89/ 5MI 875/60 ; F-An/ DXIX/090/749/01
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1783-4-23  / 1790
Lieux :  Collégiale Saint-Pierre-le-Puellier (POITIERS)  
Fonction :  choriste (Église)  
Formation ? :  Non
Période :  1784-5  / 1790
Lieux :  Abbaye Saint-Hilaire de la Celle (POITIERS)  
Fonction :  chantre (plain-chant)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

<<<< retour <<<<