Login
Menu et informations
FABRE, Philippe (ca 1724-1805)
État civil
NOM : FABRE     Prénom(s) : Philippe     Sexe : M
Date(s) : 1724-1 ca  / 1805-2-19 
Notes biographiques

• Quand ?, ? : On ignore où et quand est né Philippe FABRE. Comme pour la majorité des choriers de cette ville, Saint-Flour pourrait être sa ville natale. D'après son acte de décès, il serait né vers 1724.

• 10 juin 1743, Saint-Flour : Philippe FABRE, "enfant de choeur de l'église cathédrale [...] et clerc minoré", signe comme témoin dans un acte paroissial.

• 1746-1747, Saint-Flour : Philippe FABRE est bas choeur de la cathédrale.

• Dans les années 1750-1780, il est prêtre et maître de musique de la cathédrale. Il devient chanoine hebdomadier.

• vers 1782-1783, Saint-Flour : Simon Michel DAGUET-GIRARDIN est recruté par le chapitre cathédral pour remplir les fonctions de maître de musique et d'organiste.

• Durant toutes ces années 1750-1780, il signe régulièrement dans des actes paroissiaux, parfois avec des choriers de la cathédrale de Saint-Flour (Pierre Noël POJOLAS, Étienne VAISSEYRE, Antoine EYSSAMASJean-Baptiste MALETBenoît BECHOT, Antoine DELMAS, Amand Pierre HORLIAC, Antoine BERTRAND, Henry BECHOT, Jean BOUQUET, Antoine MOISSET, Marc Joseph BARDOL, Antoine SAURET, Jean-Baptiste PASSENAUD, Jean FREVAL, Georges JULHE), de l'organiste Claude BERTIER, ou Charles HERAUD et Bernard BLANCHET choriers de la collégiale Notre-Dame.

• [Il est emprisonné à Aurillac.]

• 8 octobre 1794 [17 vendémiaire an III], Saint-Flour : Le district de Saint-Flour procède à la vente des biens contenus dans sa maison située quartier du cloître. Les quelques meubles inventoriés sont adjugés à différents enchérisseurs, pour un total de 98 livres.

• 27 juin 1795 [9 messidor an III], Aurillac : Claude BEAUFILS, Philippe FABRE, détenus au Buis et Antoine MOISSET, détenus à la maison de Saint-Étienne, ayant promis de se conformer aux lois, sont libérés.

• 7 juillet 1798 [19 messidor an VI] : Il est "autorisé à rester chez lui, à Saint-Flour".

• 16 septembre 1802, Saint-Flour : Alors qu'un conflit oppose Nicolas COURBAISSE et Simon Michel DAGUET-GIRARDIN à propos de la restauration de l'orgue de la cathédrale, Philippe FABRE, "ex-maître de musique", COLLE, "ex-serpent" et GRENIER, déclarent : "Nous maître de musique et musiciens de la cathédrale de St-Flour, certifions que le nommé Nicolas COURBAISSE, facteur d'orgue, a remis en place l'orgue de la dite cathédrale, laquelle orgue avoit été transportée dans une maison d'un particulier de cette ville, que ladite orgue a été touchée aux offices et s'est trouvée régulièrement accordée et montée au ton du choeur, basse, et serpent".

• 19 février 1805 [30 pluviôse an XIII], Saint-Flour : Philippe FABRE, prêtre âgé de 81 ans, décède chez Mathieu Coutarel, marchand, à Saint-Flour.

Mise à jour : 12 juin 2017

Sources
F-Ad15/ 5 Mi 341/1 ; F-Ad15/ 5 Mi 341/1, vue 149/402 ; F-Ad15/ 1 Q 1050 ; F-Ad15/ 3 V 8 ; F-Ad15/ 5 Mi 340-342 ; F-Ad15/ 5 Mi 340/4, vue 5/406 ; F-Ad15/ 5 Mi 341/3, vue 159/294 ; F-Ad15/ 5 Mi 351/1, vue 162/396 ; F-Ad15/ 5 Mi 624/1, vue 41/341 ; F-Ad15/ L 30 ; F-Ad15/ L 34
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1785-7 av.  / [1790-12 ca]
Lieux :  Cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Flour (SAINT-FLOUR)  
Fonction :  chanoine  ;  hebdomadier  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : non renseigné    
Ecclesiastique ? : clerc    
Situation maritale : célibataire    

<<<< retour <<<<