Login
Menu et informations
GOOSSENS, Gabriel (1774-1809 ap.)
État civil
NOM : GOOSSENS     Prénom(s) : Gabriel     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : GOOSSANS
GOOSENS
GOUCENSE
Date(s) : 1774-9-8   / 1809 ap.
Notes biographiques

Malgré un père maître de musique et compositeur, malgré  une réception comme enfant de chœur à l'âge de six ans à la maîtrise de la collégiale de Beaune... Gabriel GOOSSENS devient épicier. Et ce n'est pas parce que son destin a été infléchi par la Révolution... !

• 8 septembre 1774, Beaune [Côte-d'Or] : Au foyer de Lazare GOOSSENS et de Marie-Catherine Parigot, mariés depuis sept ans et demi, naît un nouvel enfant. Baptisé le lendemain, Gabriel a pour parrain et marraine deux enfants issus de familles de la noblesse (les David de Beaufort et les Jordan) dont les pères sont dits "écuyers". Il pourrait s'agir d'écoliers apprenant la musique avec Lazare GOOSSENS. Ce dernier est alors en même temps "marchand" à Beaune et musicien gagiste à la collégiale Notre-Dame, dont il avait été antérieurement le maître de musique. Mais son mariage l'avait privé de cette charge et rétrogradé au rang de gagiste.

L'année suivante, Lazare GOOSSENS recommence à exercer la charge de maître de la collégiale, mais il lui faudra attendre très longtemps avant d'en pouvoir porter le titre.

• 6 septembre 1780, Beaune : Après une audition de cinq enfants ayant chanté devant eux, les chanoines choisissent Gabriel GOOSSENS "natif de cette ville" et le reçoivent "au nombre des enfants de chœur" de la collégiale Notre-Dame. Le musicien qui fait alors fonction de maître de musique est son père Lazare GOOSSENS.
• Coup de théâtre : dès le 30 octobre 1780, le garçonnet sort de la psallette, réclamé par son oncle, le sieur Colas puisné, épicier.
Celui-ci écrit au chapitre :
                  "Mon beau frère GOOSSENS a un enfant chez vous pour lequel j’ay beaucoup d’amitié,
                   c’est pourquoy j’ose vous prier, Mrs, avec le consentement du père, de vouloir me le céder."
Les chanoines acceptent, et relancent la recherche "dans les écoles des sujets qui pourroient convenir pour remplacer ledit Goossens et de les faire paraître au chapitre général de la St-Martin pour après avoir été entendu être fait choix de celuy qui aura la meilleure voix et paroitra être le plus util à l’église".
Quelques jours plus tard, c'est le jeune POUDRE qui est sélectionné pour venir occuper la place laissée libre par le départ précipité de Gabriel GOOSSENS.

Le jeune garçon a de ce fait obliqué très jeune vers un apprentissage d'épicier, sous la houlette de son oncle... et n'est jamais devenu musicien.

En effet, installé comme épicier à Beaune, Gabriel GOOSSENS se marie dans sa ville natale le 15 mars 1796 avec Françoise-Josèphe Grognot, fille d'un "marchand", dont il aura ensuite au moins six enfants.

Mise à jour : 3 mars 2018

Sources
F-Ad21/ BMS St-Pierre de Beaune en ligne ; F-Ad21/ G 2553

<<<< retour <<<<