Login
Menu et informations
LEMERCIER, Joseph Louis Charles (1731-1786)

LEMERCIER, Joseph Louis Charles (1731-1786)

État civil
NOM : LEMERCIER     Prénom(s) : Joseph Louis Charles     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : LE MERCIER
MERCIER
Date(s) : 1731-1-19   / 1786-1-29
Notes biographiques

Issu de deux générations successives (au moins) de musiciens d'Église, Louis LEMERCIER (ou LE MERCIER) a été l'un des derniers maîtres de musique de la collégiale Sainte-Radegonde de Poitiers. Il a contribué à la formation de certains musiciens et enfants de chœur actifs en 1790 et semble avoir noué des liens d'amitié au sein du milieu musical de la ville.

• D'après l'âge indiqué sur son acte de décès (54 ans en 1786), Joseph Louis Charles LEMERCIER, fils de Joseph MERCIER et de Angélique Repos, serait né en 1732.
Il est en réalité baptisé le 19 janvier 1731, dans l'église paroissiale Saint-Mathurin de Luçon [Vendée actuelle]. Son père est alors dit "musicien de l'église cathédralle de ce lieu" [Luçon], et son parrain est "Mr Louis REPOS maître de musique de ladite église, son grand-père". Le baptême, conféré par le chanoine Delalande, est célébré en présence "de toutte la musique qui se sont tous soussignés", mention exceptionnelle Une douzaine de signatures en effet ornent le bas de cet acte de baptême qui fût sans doute l'occasion d'une belle fête au sein du milieu musical de la ville.

• On peut faire l'hypothèse que le jeune garçon a été éduqué à la psallette de Luçon.
Quels furent ensuite ses premiers postes avant d'arriver à plus de trente ans à Sainte-Radegonde de Poitiers ?

• 21 décembre 1761, Poitiers : Selon Pierre Rambaud (Notes et documents sur les artistes en Poitou jusqu'au XIXe siècle, 1920), c'est à cette date que Joseph Louis Charles LEMERCIER devient maître de psallette de la collégiale Sainte-Radegonde à raison de 500 livres par an. Il touche, en outre, 26 setiers de froment et 4 de seigle, mais toute la musique qu'il composera devra rester la propriété du Chapitre.

• 25 mai 1762, Poitiers : "Monsieur Joseph Louis Charles LE MERCIER, garçon majeur, Maître de Musique de l'église royalle séculière et collégiale de Ste Radegonde" épouse Louise Radegonde Laurendeau dans l'église paroissiale Saint-Michel. L'acte indique que le marié "demeure depuis longtemps" paroisse Sainte-Radegonde. Son père, de son vivant musicien de la cathédrale de Luçon, est décédé. Sa mère, veuve, demeure à Marans [Charente-Maritime actuelle] à 25 km au sud de Luçon et à 120 km à l'ouest de Poitiers. Comme elle n'a pas pu venir au mariage de son fils, elle a envoyé une procuration, dont le porteur est un chapelain bachelier de Sainte-Radegonde (peut-être chantre ?), messire Louis Jacques Magniaudé, prêtre. Parmi les signatures des présents à la cérémonie, on relève celle de Thomas Claude BERTON maître de musique à Saint-Hilaire-le-Grand.
Un contrat a été signé le 18 mai 1762, chez le notaire Duchastenier.

• 9 janvier 1764, Poitiers : Joseph Louis LEMERCIER est témoin, avec Thomas Claude BERTON, au mariage de Michel René LEVAYER, musicien de Sainte-Radegonde, avec Marianne Marcoux, fille de feu Nicolas MARCOUX, qui chantait lui aussi à Sainte-Radegonde.
• 10 juillet 1768, Poitiers : Il est le parrain de Louis Jean, enfant issu de ce mariage.

• 13 janvier 1782, Poitiers : Témoin au mariage de Jean François Xavier MUNIER, "le Sieur MERCIER" est dit maître de musique de la collégiale Sainte-Radegonde.
• 13 février 1783, Poitiers : Il est parrain du premier fils issu de ce mariage.

• Vers 1785, Poitiers : Selon Pierre Rambaud toujours, il aurait reçu 25 livres par trimestre en 1785 comme maître de musique de Saint-Pierre-le-Puellier. Cela reste à vérifier.

• 29 janvier 1786, Poitiers : Louis LEMERCIER, époux de Louise Laurendeau, meurt à l'âge de 54 ans. Il est inhumé le lendemain comme "cy devant maître de musique" de la collégiale Sainte-Radegonde de Poitiers.
Thomas TOLLÉ-RÉGÉ lui succède le 15 février 1786. Peu de temps après, le 11 mars 1788, Louis Hilaire PAQUIN prend le poste. Ce dernier semble mourir ou quitter Poitiers dans la foulée car c'est Jean François Xavier MUNIER que l'on retrouve en charge des enfants de chœur en 1790.

Dernière mise à jour : 9 mai 2016

Sources
F-Ad 86/ BMS Poitiers, Saint-Hilaire-de-la-Celle ; F-Ad85/ BMS St-Mathurin de Luçon ; F-Ad86/ 5MI 0493 ; F-Ad86/ 9 E 229/ 71 ; F-Ad86/ BMS Poitiers, Saint-Hilaire-entre-les-églises ; F-Ad86/ BMS Poitiers, Sainte-Radegonde ; F-Ad89/ BMS St-Michel de Poitiers ; P. Rambaud, Notes et documents sur les artistes en Poitou..., 1920.

<<<< retour <<<<