Login
Menu et informations
SIROL, Pierre Henry (1775-1835)
État civil
NOM : SIROL     Prénom(s) : Pierre Henry     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : Pierre Henri
SIROLLE
SIROT
CYROLLE
CIROLLE
Date(s) : 1775-5-31  / 1835-10-24
Notes biographiques

Fils de Michel Claude SIROL, maître de musique de la cathédrale Notre-Dame de Luçon, Pierre-Henry SIROL a été enfant de chœur au moins pendant 9 ans jusqu'en 1790. Pourtant, malgré cette formation musicale presque complète et malgré un milieu familial propice, il ne devient pas musicien, mais chef de bureau aux Ponts-et-Chaussés, métier qu'il exerce jusqu'à sa mort à La Roche-sur-Yon.

• 31 mai 1775, Luçon [Vendée] : Pierre-Henry SIROL est le sixième enfant de Michel-Claude SIROL, officier de la musique de la cathédrale, et de demoiselle Jeanne Ponsin, elle-même fille d'un musicien d'Église, Pierre PONSIN. L'enfant grandit donc dans un milieu où la musique et le service de l'Église sont omniprésents. Son parrain est son frère aîné, Pierre-Claude, qui a dix ans et demi.
 
• Vers 1781, Luçon : Pierre-Henry SIROL est reçu enfant de chœur à la cathédrale Notre-Dame de Luçon, probablement au même moment que Victor BROUSSEAU. Les deux garçons déclarent la même ancienneté en 1790.
 
1790, Luçon : Pierre-Henry SIROL est âgé de 16 ans et est enfant de chœur depuis 9 ans. Sa formation à la musique a été assurée en partie par son père Michel-Claude SIROL, maître de musique depuis 1787. Le jeune homme a côtoyé Victor BROUSSEAU, Jacques GUINOT, Jean-Baptiste PILORGET, François THIBAUDEAU et  Louis PONSIN, eux aussi enfants de chœur à Luçon en 1790.

• 23 mars 1791 : Comme les cinq autres enfants de chœur de Luçon, Pierre-Henry SIROL figure dans un "Tableau récapitulatif des musiciens d'Eglise officiant dans les cathédrales, collégiales et monastères du département de la Vendée" envoyé au Comité ecclésiastique et actuellement conservé aux Archives nationales. Il y est rappelé que le chapitre versait 600 livres à chaque enfant de chœur sortant pour lui permettre d'apprendre un métier.
Le département propose de leur accorder 1 500 livres à répartir entre les enfants de chœur, en fonction de leur âge et de leur ancienneté, afin qu'ils apprennent un métier.

• 14 octobre 1801, Luçon : Pierre-Henry SIROL, chef de bureau des Ponts-et-Chaussées, âgé de 25 ans, "demeurant à Fontenay", épouse Marie-Juditte Mouchaud, âgée de 24 ans, née à Luçon, en présence de leurs familles. Le père (décédé) de la mariée était "marchand", ce qu'est également son frère présent au mariage.

• 24 octobre 1835, La Roche-sur-Yon [Vendée] : Pierre-Henry SIROL, chef de bureau de l'ingénieur en chef des Ponts-et-Chaussées, meurt à l'âge de 60 ans dans sa maison rue Racine. L'acte de décès est rédigé deux jours après en présence de Pierre Lafargue, 42 ans, chef de division à la Préfecture et Victor Delaveau Guyon, 34 ans, greffier du tribunal civil de Bourbon-Vendée, tous deux demeurant en cette ville.

Mise à jour : 4 mars 2017

Sources
F-Ad85/ BMS Saint Mathurin ; F-Ad85/ NDM ; F-Ad85/ NMD Luçon ; F-An/ DXIX/091/783/01-02
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1781 ca  / 1790-11 ca
Lieux :  Cathédrale Notre-Dame (LUÇON)  
Fonction :  enfant de choeur  
Formation ? :  Oui
Formation maîtrisienne attestée : oui    
Ecclesiastique ? : non renseigné    
Situation maritale : célibataire    

À l'âge de 16 ans, probablement avait-il été tonsuré, mais on ne dispose pas d'information ferme sur ce sujet.


<<<< retour <<<<