Login
Menu et informations
LEROUX, Louis (1743-1808)
État civil
NOM : LEROUX     Prénom(s) : Louis     Sexe : M
Autre(s) forme(s) du nom : LE ROUX
ROUX
Date(s) : 1743-12-25   / 1808 
Notes biographiques

La vie et la carrière de Louis LEROUX se sont concentrées dans l'ouest du royaume de France. Né à Saintes, il reçoit une formation à la maîtrise de la cathédrale de La Rochelle. Il passe par la cathédrale de Bordeaux avant de terminer sa carrière comme haute-contre à celle de Poitiers. Il jouissait probablement d'une très belle voix car des chapitres importants se le sont disputé (Saint-Martin de Tours notamment).

• 25 décembre 1743, Saintes [Charente-Maritime actuelle] : Louis LEROUX, fils de Dominique Leroux, perruquier, et de Catherine Depain, naît, et le lendemain est baptisé en "l'église cathédralle St Pierre". Tous les présents savent signer.
 
• [Vers début 1751], La Rochelle : Il devient enfant de choeur à la cathédrale Saint-Louis. Dans son dossier de 1790 il écrit qu'il s'est "dévoué dès l'âge de sept ans au service divin".

• 21 novembre 1761, La Rochelle : Le chapitre lui délivre un certificat indiquant qu'il a "servi en tant qu'enfant de choeur pendant 11 ans et demi".

• On ignore encore ce qu'il devient alors. En 1790, il affirme être avoir été "toujours attaché à quelque chapitre".

• 19 mars 1768, Bordeaux : Louis LEROUX, musicien, est témoin au mariage de Claude-François CAMUSAT.
 
• [Vers 1772 ?], Bordeaux : Louis LEROUX entre au service de la cathédrale Saint-André comme musicien

• 11 avril 1775, Tours : Les chanoines de Saint-Martin lui écrivent à Toulouse [sic] pour lui proposer une place. Le 22 juillet : Le maître de musique de cette collégiale est prié de l'inviter à auditionner avec prise en charge de ses frais de voyage. Le 22 octobre suivant, le secrétaire indique qu'il a été reçu aux appointements annuels de 800 livres en titre plus 100 livres révocables.Toutefois, il n'est pas encore arrivé en Touraine. Le 31 octobre, le procureur général est chargé de lui écrire qu'il a bien été reçu et de lui proposer 48 livres de frais de voyage. Il ne donne pas suite, visiblement ce poste tourangeau ne l'intéresse pas.
• 10 mai 1775, Bordeaux : En l'église Sainte-Eulalie, Louis LEROUX épouse Françoise Degauges. François LEROUX, frère du marié et maître de musique à Bordeaux, est présent ainsi que Pierre MEZAS, musicien à Saint-Seurin. Le marié habite rue des palanques, paroisse Sainte-Eulalie.
• 24 mai 1775, Bordeaux : Le chapitre lui remet un certificat attestant qu'il a servi pendant 3 ans comme musicien à la cathédrale de Bordeaux.
• Mai 1774 [mai 1775 ?], Poitiers : Louis LEROUX est reçu haute-contre à la cathédrale de Poitiers. Il exerce pendant 16 ans. Le certificat du chapitre dit qu'il a été reçu dans le courant du mois de mai 1774. Pourtant, cela entre en contradiction avec le certificat de Bordeaux.

• 21 juillet 1777, Poitiers : Au bout de trois ans de service à la cathédrale Saint-Pierre, il est reçu en titre, à vie, par le chapitre cathédral de Poitiers, avec 15 livres par semaine, soit 780 livres par an, plus les rétributions de fêtes, 12 livres 14 sols.

• 6 juillet 1779, Tours : Le chapitre de la collégiale Saint-Martin lui verse 170 livres pour avoir chanté lors de la fête de la Saint-Martin d'été. Il avait été contacté par voie épistolaire le 12, dix jours après, les chanoines recevaient sa réponse favorable. On peut supposer que LEROUX disposait d'une voix de grande qualité pour être ainsi appelé à chanter lors d'une des deux fêtes patronales d'un établissement disposant d'une structure musicale étoffée et réputée, et pour être rétribué aussi largement. Les chanoines tourangeaux semblent énormément regretter de ne pas avoir pu le recruter.

• 8 avril 1784, Poitiers : Dans les Affiches du Poitou la pension pour jeunes filles Boistard annonce qu'elle met à la disposition de ses écolières "plusieurs excellens Maîtres, qui y viennent assiduement donner des leçons en différens genres. Ces Maîtres sont les sieurs LEROUX pour la Musique vocale ; JOLI, pour la Musique instrumentale ; […dessin…], & GIRARD, pour la Danse. Le prix pour chaque Maître est de 6 liv. par mois, excepté celui de Danse qui n’est que de 2 liv.”. On peut penser qu'il arrondissait ses revenus en enseignant ainsi la musique vocale dans divers établissements de la ville, ainsi qu'en donnant peut-être des cours particuliers.

• 22 décembre 1785, Poitiers : L'organisation d'une loterie indique que LEROUX est musicien à la cathédrale St-Pierre.
 
• 1788 : Il commence à souffrir d'infirmités.

1790, Poitiers : Il est toujours à la cathédrale Saint-Pierre. Ses revenus sont de 780 livres. À la cathédrale, il côtoie : Jean-Baptiste DROCOURTFrançois VÉRONFélix Thadée JOLLYFrançois LECANDHenri PISCADORJean Joseph Clovis CAUSSINNicolas DUBOISJean-Baptiste LEMOINE et Nicolas VIOLETTE.
• En octobre 1790, Poitiers : Il constitue son dossier pour demander une pension. Il se dit âgé de 45 ans et être père de famille. Un de ses enfants a 16 ans et souffre de retard mental. Le 18 octobre 1790, le chapitre cathédral de Poitiers lui délivre un certificat de service. Le 20 octobre 1790, il obtient un certificat d'un médecin disant qu'il est attaqué depuis trois ans d'une hernie inguinale "que le bandage le mieux adapté a de la peine à contenir ce qui le met hors d'état d'étendre sa voix sans être exposé à des accidens graves et dangeureux".

• [1791], Poitiers : Les décisions plus ou moins contradictoires s'enchaînent. Le directoire du district de Poitiers estime qu'il y a lieu d'accorder à Louis LE ROUX une pension de 200 livres, puis une gratification de 80 livres...

• [1798-1799], Poitiers : Il prête serment à la République. Il avait déjà prêté serment en 1792. Il réside toujours à Poitiers. On peut penser qu'il continuait à donner des cours de musique vocale pour compléter sa pension de l'État.

• 13 octobre 1808, Poitiers : Louis LEROUX, artiste, s'éteint. Il était toujours marié à Françoise Degauges. Son décès est déclaré par un peintre et un journalier.

Dernière mise à jour : 5 mai 2016

Sources
F-Ad 86/ L 257 ; F-Ad17/ BMS Saintes ; F-Ad33/ G 1484 ; F-Ad33/ G 1486 ; F-Ad33/ G 1488 ; F-Ad33/ G 1490 ; F-Ad33/ G 1492 ; F-Ad86/ 9E 229/ 113 ; F-Ad86/ L 226 ; F-Ad86/ L 233 ; F-Ad86/ L 278 ; F-Ad86/ NMD Poitiers ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°23 ; F-Adio.Tours/ registre capitulaire St-Martin n°26 ; F-Am Bordeaux/ BMS St-André ; F-Am Bordeaux/ BMS Ste-Eulalie ; F-Poitiers méd François-Mitterrand/ BP 403 Affiches du Poitou
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1774-5 ca  / 1790 ca
Lieux :  Cathédrale Saint-Pierre (POITIERS)  
Fonction :  haute-contre (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : oui    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

<<<< retour <<<<