Login
Menu et informations
VENON, Nicolas Joseph (ca 1734-1795)
État civil
NOM : VENON     Prénom(s) : Nicolas Joseph     Sexe : M
Date(s) : 1734 ca  / 1795-1-3 
Notes biographiques

Nicolas Joseph VENON est formé à la cathédrale de La Rochelle. Il y débute sa carrière avant de rejoindre Poitiers pour un court moment. Après un bref passage à la cathédrale de Chartres, il revient à Poitiers où il chante la basse-taille à la collégiale Saint-Hilaire pendant près de quarante années. IL s'éteint en 1795.

• [Vers 1731 ou 1732], [La Rochelle] : Nicolas Joseph VENON est probablement né vers 1731 ou 1732 et probablement à ou près de La Rochelle. Il est fils de Pierre Joseph Venon et de Marguerite Rolland qui, en 1761 au moment du mariage de leur fils demeurent toujours à La Rochelle.
 
• [Vers 1738], La Rochelle : Il est reçu comme enfant de choeur vers l'âge de 7 ans à la cathédrale de la ville.

• [Vers 1748, La Rochelle : Il y est formé à la musique jusqu'à l'âge de 17 ans.
 
• [Vers 1748- vers 1749/1750], La Rochelle : Nicolas Joseph VENON est basse-taille pendant deux ans à la cathédrale.
 
• [Vers 1750- vers 1754] : Il sert, probablement comme chantre basse-taille, pendant 4 ans dans différents chapitres qui ne sont pas précisés dans son dossier de carrière et que l'enquête Muséfrem n'a pas encore découverts.
 
• Vers 1754, Poitiers : À l'âge de 23 ans, Nicolas Joseph VENON se fixe au chapitre Saint-Hilaire-le-Grand de Poitiers, comme basse-taille. Il y passe deux ou trois ans.

• [Vers 1756/1757] : Il quitte la collégiale Saint-Hilaire.
 
• 1759, Chartres : Il est en poste au chapitre de la cathédrale Notre-Dame de Chartres. Il a probablement quitté Poitiers directement pour ce poste. Cela voudrait dire qu'il y est déjà depuis deux ou trois ans.
• [Vers début 1759 environ], Poitiers : Il adresse une lettre au chapitre Saint-Hilaire de Poitiers.
• 23 juin 1759, Poitiers : L'abbé de Brilhac, grand chantre de Saint-Hilaire de Poitiers, lui adresse une proposition d'embauche avec un titre de 800 livres à vie. Il lui demande aussi s'il ne connaîtrait pas une haute-contre.
• 18 juillet 1759, Poitiers :  Nicolas-Joseph VENON revient à Saint-Hilaire de Poitiers et y est reçu aux gages de 10 livres par semaine, dont 8 livres en titre (à vie à condition du "point de la résidence") et gain de chœur. On lui règle 18 livres de frais de voyage. Il exercera aussi les fonctions de maitre de cérémonies, de bâtonnier et poncteur (pointeur).

• 30 juin 1761, Poitiers : Paroisse Sainte-Triaise, il épouse Catherine-Renée Bail, fille d'Antoine BAIL en présence de Thomas BERTON, maître de musique de la collégiale Saint-Hilaire. Ses parents ont donné leur consentement devant notaires à La Rochelle.

• 1762-1775, Poitiers : Lors des baptêmes de leurs huit enfants, VENON apparaît toujours musicien à Saint-Hilaire-le-Grand. Louis François GUILLET, musicien de la même église, est le parrain de l'un de ces enfants.

• 26 mai 1764, Poitiers : VENON, musicien de la collégiale Saint-Hilaire-le-Grand, emprunte la basse de viole de l'église. Au début de février 1765, l'instrument est prêté à un chanoine.

• 15 septembre 1778, Poitiers : Lors du mariage de René Jean THIBAULT et Cécile-Bathilde BAIL, un certain Antoine Venon fait partie des signataires. La ressemblance de sa signature avec celle de Nicolas Joseph nous conduit à penser qu'il pourrait s'agir de son fils, né en 1762, ou peut-être de Nicolas-Joseph lui-même. Cela est d'autant plus plausible qu'il fait partie du cercle familal des BAIL et que sa femme Catherine Bail est présente au mariage.

• Depuis environ 1781, Poitiers :  Nicolas-Joseph VENON est affligé d'une hernie et de la perte de sa voix, déclare-t-il dans ses démarches de 1790-1791.

• Janvier 1786, Poitiers : À la suite du décès de Pierre ROLAND le 25 janvier, Nicolas-Joseph VENON devient bâtonnier de la collégiale Saint-Hilaire-le-Grand.

• En octobre 1788, les chanoines de Saint-Hilaire lui accordent par deux fois une gratification de 24 livres “pour le soulager dans sa maladie”. Et le 7 avril 1789, ils lui prêtent la somme de 150 livres "vu qu’il se trouve dans un extrême besoin".
 
1790, Poitiers : Nicolas-Joseph VENON est toujours musicien basse-taille de la collégiale Saint-Hilaire-le-Grand. Il déclare des revenus de 826 livres en fixe et casuel, plus 92 livres en nature (8 boisseaux et demi de froment et 6 boisseaux 3/4 de seigle)
• [1790-1791], Poitiers : Il adresse une supplique au directoire du département de la Vienne.
• 31 juillet 1790, Poitiers : Un certificat de service du chapitre Saint-Hilaire de Poitiers déclare qu'il a 36 ans de service.
• 21 août 1790, Poitiers : Certificat du chapitre cathédral de La Rochelle.

• 22 novembre 1790, Poitiers : Nicolas-Joseph VENON co-signe une supplique avec les musiciens du chapitre de Saint-Hilaire : Jean-Baptiste DOLLÉClaude Marguerite LARDYJean-Baptiste BROCHETClaude Robert DUVALCharles PIERRONJean-Baptiste TORELLELouis Victor BABINJean HOURTICOLOUFrançois POULAINJean ALEXANDRE et Pierre Louis DELAURIÈREPierre BEAUMONT ne fait pas partie des signataires mais était également en poste à Saint-Hilaire-le-Grand à ce moment-là.
 
• 7 mars 1791, Poitiers : Nicolas-Joseph VENON adresse une réclamation à l'abbé Monteau, membre du département de la Vienne, à propos du traitement provisoire qu'on lui a accordé. Il se dit âgé de 60 ans et déclare 53 ans de service. Il est marié avec 6 enfants dont 3 "en bas-âge". Il se dit endetté de 400 livres.
• 28 juin 1791, Poitiers : Nicolas-Joseph VENON reçoit environ 41 livres pour un mois de service à St-Hilaire-le-Grand
• [1791], Poitiers : Le directoire du district de Poitiers estime qu'il y a lieu de lui accorder une pension de 200 livres.
 
• 24 novembre 1792, Poitiers : Venon fait établir un extrait des registres capitulaires de Saint-Hilaire établissant son titre à vie.

• 3 janvier 1795, Poitiers : Il s'éteint à l'hôpital militaire "de la Montagne" où il avait été admis le 13 décembre précédent. On mentionne qu'il était infirmier à l'hôpital militaire du petit séminaire.
• 10 ventôse an IV [2 octobre 1795], Poitiers : Lors du mariage de sa fille Catherine-Rose, Joseph VENON est déclaré décédé.

• 8 janvier 1814, Nancy : Lors du mariage de Robert Hyppolite Venon, Catherine-Renée Bail est déjà décédée.

Mise à jour : 30 mai 2017

Sources
Ad86 / L 235 ; Ad86 / L 235 ; Ad86 / NMD Poitiers ; Ad86/ L 235 ; F-Ad86 / BMS Saint-Hilaire ; F-Ad86/ 5MI1086 ; F-Ad86/ 9E229/ 86 ; F-Ad86/ G 567 ; F-Ad86/ G 570 ; F-Ad86/ L 226 ; F-Ad86/ L 235 ; F-Ad86/ L 278 ; F-Ad86/ MS Ste-Triaise ; F-Poitiers méd François-Mitterrand/ BP 403 Affiches du Poitou
Module MUSEFREM : situation en 1790
Période :  1759-7-18  / 1790 ca
Lieux :  Collégiale Saint-Hilaire-le-Grand (POITIERS)  
Fonction :  basse-taille (Église)  
Formation ? :  Non
Formation maîtrisienne attestée : oui    
Ecclesiastique ? : laïc    
Situation maritale : marié    

Il est en charge de 6 enfants dont 3 en bas-âge.


<<<< retour <<<<